e-torpedo le webzine sans barbeles



Des barbares d’un côté et un tribunal lucide de l’autre

Catégorie politique
Il y a (3) contribution(s).

(JPEG) Les guerriers barbares, des gens qui montrent toute leur hystérie de violence, c’est Tsahal, autrement dit l’armée d’Israël. Le tribunal, c’est celui de Cassation qui vient de casser le jugement de la Cour d’Appel de Versailles qui avait condamné Edgar Morin, Sami Naïr et Danièle Sallenave pour incitation à la haine raciale.

On a appris, aujourd’hui, qu’Israël, en fait, son gouvernement et son armée ont à nouveau conduit des actes de piraterie, cette fois au Liban. Le nouveau prétexte, tout comme pour les attaques meurtrières contre Gaza et sa population, est encore un enlèvement de soldats. Cette fois, ce sont deux militaires israéliens qui ont été enlevés par des membres du Hezbollah. Le but avoué par ce groupe est l’échange de prisonniers et non pas leur mort...

Je n’approuve pas ce type d’enlèvement, cela va de soi.

Mais la réaction des guerriers, politiques et militaires, d’Israël est, comme d’habitude, disproportionnée, comparée à l’acte d’origine et, de ce fait, laisse penser qu’il ne s’agit, là encore, que d’un prétexte. Ce n’est plus « œil pour œil, dent pour dent » mais « meurtres pour un œil, massacres pour des dents » !

Pour cet enlèvement de deux soldats, la vengeance gouvernementale et militaire israélienne, afin de trouver une satisfaction morbide de supériorité maladive, vient de bombarder l’aéroport de Beyrouth et a bombardé le sud du Liban. Bilan, très provisoire : « Au moins 22 civils ont été tués dans les raids israéliens de la nuit dont 12 membres d’une même famille du village de Dweir, selon la chaîne LBC. »

-  Qui peut approuver ce crime ?
-  Qui, à moins d’être fanatique et fanatisé, peut trouver ce massacre normal ?
-  Qui peut accepter, sauf dérive de l’esprit, que la mort de ces 22 civils est une réponse proportionnée à l’enlèvement de deux soldats qui, eux, sont toujours vivants ?

-  Quel membre de la communauté juive peut-il, oserait-il, me traiter d’antisémitisme en raison de ma réaction d’écœurement, de dégoût, face à ce nouveau crime après la série d’assassinats de civils en Palestine, et plus précisément à Gaza ?

Certes, il en est qui pourraient porter cette accusation, mais il serait bon qu’ils comprennent le ridicule de leur position. Qu’ils l’acceptent ou non, le nombre et la gravité des crimes de l’Etat israélien et de son armée prouvent de plus en plus la nature guerrière et forcément criminelle des dirigeants israéliens. Les guerres sont toujours des crimes contre l’humanité, quelle que soit la nation qui en est la cause. A ce stade de barbarie, même ceux qui jusqu’ici, parmi nous, je veux dire en France et dans d’autres pays, ne voulaient pas voir ni comprendre, sont obligés de comprendre de quel côté est le monstre. Les mensonges permanents de la propagande de guerre israélienne prennent de moins en moins ; les dirigeants de ce pays ne peuvent plus cacher ce qu’ils sont.

Et puis, comment ne pas le constater, ce que j’écrivais l’an dernier se vérifie au jour le jour : Israël, en tout cas ses dirigeants ne sont en rien différents du reste de l’humanité. Ils prétendent et imaginent qu’en raison d’un supposé choix de Dieu, il y a quelques milliers d’années, ils sont différents, spécifiques et, on peut le supposer au travers des postures de certains personnages connus, que certains se croient naturellement supérieurs au reste des humains, de ceux qu’ils nomment les « goy ». Eh bien non, au travers des actes barbares commis par les dirigeants de ce pays, tout prouve et démontre que la même misère morale et humaine saisit les esprits de ceux qui se croient supérieurs ; comme pour tout peuple voulant dominer le monde ou simplement son voisin, ces gouvernants montrent leur petitesse d’esprit, leur sauvagerie d’âme et l’absence de conscience humaniste. Ils n’ont plus la moindre idée de ce que veut dire respecter le « prochain ».

Ils n’en ont cure : leurs intérêts, rien que leurs intérêts comptent.

Mais qu’ils prennent garde : La lucidité des autres peuples approche. Et plus les crimes de ce pays seront importants, plus cette lucidité jettera une lumière crue sur la vraie nature des dirigeants de ce pays.

-  Edgar Morin et ses deux coaccusés

Tristesse et écœurement d’un côté, mais joie et sentiment de justice de l’autre... En effet, on vient d’apprendre que le tribunal de Cassation vient de casser le jugement de la Cour d’Appel de Versailles qui avait condamné Edgar Morin, Sami Naïr et Danièle Sallenave pour incitation à la haine raciale en raison d’un article critique envers la politique israélienne publié dans Le Monde. Joie, parce que ça veut dire qu’il existe encore des tribunaux lucides qui ne se laissent pas impressionner par les lobbyistes de tous bords. Le précédent jugement était absurde pour tout connaisseur de la personnalité d’Edgar Morin. C’était une claque pour l’intelligence humaine et le combat humaniste. Le tort causé par un tel jugement est donc à présent réparé. Les accusateurs en sont, au moins moralement, pour leurs frais. Et ce n’est que justice.

Il est grand temps, lorsqu’on voit ce qui se passe au Moyen-Orient, lorsqu’on voit qu’un pays, Israël en l’occurrence, se permet de bombarder un pays avec lequel il n’est pas en guerre, lorsqu’on voit à quel point les dirigeants de ce pays n’ont que faire des lois internationales, eh bien il est grand temps que le chantage à l’antisémitisme soit battu en brèche. Et si c’est la Justice qui l’ordonne, c’est encore mieux parce que plus éclatant. Oui, le temps de la lucidité approche désormais ; le temps de la lucidité mais pas le temps de la haine. Edgar Morin a dit, après le jugement : « Espérons que nous vivons actuellement le moment le plus sombre de la nuit qui précède l’aurore ». Et son autre espérance, que nous sommes nombreux à partager, c’est que « l’intimidation » par l’accusation d’antisémitisme pourrait bientôt cesser de produire ses effets sur l’opinion publique.

L’Etat d’Israël ne pourra vivre en paix que s’il abandonne ses choix guerriers, que s’il abandonne sa violence, que s’il cesse de délivrer ses constants mensonges concernant l’historique de la vie d’Israël depuis sa création. J’entends par là, qu’il faut qu’il reconnaisse que la Palestine n’était pas une terre sans peuple pour un peuple sans terre ; qu’il faut qu’il reconnaisse que ses dirigeants décidèrent le massacre des Palestiniens en 1948 et l’exil pour les survivants ; qu’il reconnaisse que sa politique de colonisation n’est qu’un acte de barbarie comme toute colonisation ; qu’il reconnaisse, enfin, la légitimité de la résistance palestinienne.

On ne peut pas vivre sur le mensonge.

Ça, cet Etat ne le comprend pas ou le refuse.

L’histoire, c’est-à-dire nous tous qui ne nous battons pas contre Israël mais pour le droit à la vie des Palestiniens et pour le droit des Palestiniens à avoir leur pays, le fera comprendre à ses dirigeants, tôt ou tard. La protection américaine n’y fera rien ! Pas plus que la manipulation au travers de la notion d’antisémitisme.

La vérité viendra, c’est-à-dire la lucidité des autres peuples, je n’en doute plus.

Et c’est seulement à ce moment-là qu’Israël pourra vivre en paix en même temps qu’enfin, les Palestiniens pourront vivre, eux aussi, en paix.

source :
-  Altermonde.levillage



Publié le 13 juillet 2006  par Jean Dornac


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin