e-torpedo le webzine sans barbeles



EDF/GDF :La concurrence est dangereuse dans le domaine de l’énergie par Éric GRANDVUINET

Catégorie politique
Il y a (0) contribution(s).

La concurrence est dangereuse dans le domaine de l’énergie

(JPEG)

Les lecteurs de mon ouvrage auront constaté que j’avais tenu ce discours dans une de mes parties dont voici un extrait :

« ...au contraire de l’entreprise privée, la puissance publique ne recherche pas la seule création de valeur ajoutée, ou plutôt, elle en recherche une, mais qui souvent est plus diffuse, bien que toute aussi importante. Ce point est particulièrement sensible en matière d’aménagement du territoire qui doit fonctionner en tenant compte du fait que certains n’ont pas de moyens mais ont des besoins. Les grandes infrastructures de communications (routes, chemins de fer...), de télécommunications (poste, téléphonie, internet...), de soins (hôpitaux,...) d’éducation (écoles...) ne peuvent être soumises à une concurrence sauvage et à une rentabilité calculée secteur par secteur. C’est un non sens qui conduit à détruire ce qui est en réalité le squelette d’un pays, de l’activité économique toute entière. ».

Il semblerait que ma vision devienne celle de certains élus et décideurs économiques. En effet, des parlementaires, de l’UMP au PS militent pour un retour de la réglementation du marché de l’énergie.

Pourquoi ce changement d’attitude ?

Le marché de l’électricité avait été ouvert à la concurrence il y a quelques années. Un certains nombre de consommateurs industriels se sont jetés dans ce système qui à l’époque leur a fait réaliser de substantielles économies. Or depuis 2003 le prix de l’électricité sur le marché livré à la concurrence subit de fortes hausses ( 80 %).
Ces mêmes industriels qui fustigeaient la réglementation étatique et la non liberté de fixation des prix demandent aujourd’hui un retour aux prix réglementés.

Pas si simple :

Mais depuis, EDF est passée par la case privatisation. Il est donc impossible de revenir de la sorte à une réglementation des prix. D’autant que la réglementation reviendrait pour faire baisser les prix.

Qu’en penseraient les actionnaires ?

Que la rentabilité d’EDF se réduira et que par voie de conséquence les bénéfices aussi. Ils décideraient de vendre leurs actions, faisant durement chuter le cours de bourse. L’image de l’entreprise serait fortement atteinte, situation gênante pour la privatisation de GDF.

Par ailleurs, le droit européen (directive sur l’ouverture totale du marché aux particuliers) s’y oppose. La situation déclencherait un conflit avec les institutions européennes.

La commission de régulation de l’énergie s’oppose au retour des tarifs régulés. Or en 2007, la déréglementation s’appliquera aussi au tarif des particuliers. Ils pourront choisir leurs fournisseurs d’électricité. Les expériences menées par certains pays étrangers ont toutes entrainé à une hausse des tarifs.

Les mêmes causes créant les mêmes effets : préparez-vous à payer votre électricité plus chère.

Éric GRANDVUINET



Publié le 15 juillet 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin