e-torpedo le webzine sans barbeles



Prendre garde de ne pas hurler avec les loups

Catégorie politique
Il y a (0) contribution(s).

(JPEG)

Titre étrange, n’est-ce pas ?...

D’autant plus qu’il concerne la guerre barbare voulue et imposée par Israël contre le Liban, mais aussi, mais toujours, contre la Palestine. J’ai tout à fait conscience que la lettre ouverte, comme l’article que vous allez peut-être lire à présent, puisse en déstabiliser certains. Mais il ne faut pas perdre de vue que mon combat est un combat pour l’humain, tous les humains sans exception et que, ce combat, je tente de le mener avec un esprit de non-violence...

Ma grande crainte...

Si j’écris ce nouvel article, c’est parce que l’absence de réaction à ma lettre ouverte à l’Arche m’oblige à méditer pour comprendre quelle en est la possible signification. J’ai conçu et écrit cette lettre ouverte comme un acte, une action non-violente. Je voulais, en effet, signifier par là, que je ne suis pas ennemi, pas même adversaire de la communauté juive de France et d’ailleurs. Que l’on me croit ou non, je puis affirmer que je ne suis l’ennemi de personne. Certains peuvent me considérer comme tel, mais moi, en mon for intérieur, je sais que je n’ai de haine et ressentiment pour personne. Comme tout le monde, je suis choqué par les idées, les actes, parfois les monstruosités des gouvernants mondiaux. Mais, même eux, je l’ai déjà dit, je ne considère pas que leur personne humaine est mon ennemie. Ce sont leurs idées et leurs actes qu’avec mes très faibles moyens, ma tête et mon clavier d’ordinateur, je veux combattre.

Je crois que dans le crime qui se déroule sous nos yeux au Liban et en Palestine, il ne faut jamais perdre de vue que la responsabilité est politique donc gouvernementale, du moins si l’on veut faire partie du camp recherchant sincèrement la paix et l’entente entre les peuples. Car aujourd’hui, sans doute à un point extrême, le racisme contre les juifs, ce qu’on appelle l’antisémitisme, risque de renaître tragiquement. Je sens, je vois, j’entends et lis cette montée du racisme. Ce n’est sans doute pas rationnel, mais c’est un lourd pressentiment.

-  Ne sommes-nous donc pas capables de distinguer l’immense différence qu’il y a entre des gouvernants félons, alliés à une armée toujours plus criminelle, et leur peuple ?

-  Par ailleurs, ne sommes-nous pas capables non plus de faire la distinction entre ce pays et les juifs qui vivent ailleurs ?

-  J’ai la pénible impression que rares sont ceux aujourd’hui qui peuvent ou qui veulent faire encore la différence.

-  Oui, le gouvernement israélien actuel, comme ses prédécesseurs, est criminel !

-  Oui, Tsahal, se comporte en armée monstrueuse, bombardant comme à plaisir des cibles civiles !

-  Non, ces monstres ne font pas cette sale guerre parce qu’ils sont juifs !

-  Non, ils ne font pas ces atrocités parce qu’ils sont juifs !

-  Oui, il semble que l’immense majorité du peuple israélien soutienne son gouvernement !

-  Non, ce n’est pas tout le peuple qui le soutient ; il y a tant de courageux, de justes et de lucides parmi ce peuple !

Parmi ceux, et je ne parle pas de ceux dont le style d’écriture pourrait laisser penser qu’ils mettent tout le monde dans le même sac, non, je parle de ceux qui sont convaincus que tout le peuple est complice de l’Etat et de l’armée d’Israël, eh bien parmi ceux-là,

-  combien ont songé à la manipulation médiatique que subit ce peuple à l’exemple de ce que subissent les Américains chez eux ?

-  Combien d’Israéliens savent réellement la vérité sur le comportement de leurs gouvernants et de leur armée ?

-  Combien ont une idée précise du nombre, de l’âge, du sexe, des prisonniers palestiniens qui agonisent longuement dans les geôles israéliennes ?

-  Combien ont une idée précise du nombre de Palestiniens massacrés et volés chaque année ?

-  Alors, si mon pressentiment est juste, comment pourrions-nous condamner ce peuple dans son ensemble ?

On pourra me rétorquer que si les citoyens israéliens veulent savoir, ils peuvent savoir. Oui, sans doute, mais à la condition que certains faits, certains événements les obligent à ne plus avoir confiance en leurs gouvernants. A condition aussi d’avoir un minimum de culture, d’esprit critique. A condition encore que les gouvernants, avec les médias complices, n’entretiennent pas la peur de façon permanente.

-  Combien de citoyens, chez nous, par exemple, sont conscients de la criminalité des responsables économiques et politiques mondiaux, tous ces irresponsables qui imposent une mondialisation menant sans coup férir à la mort de l’humanité ?

-  Combien ?

-  Combien ?

-  Combien ont, ici comme ailleurs, conscience de tout cela ? Est-ce que cela fait de nous des complices consentant de ces crimes ?

Non ! Alors ne jugeons pas le simple citoyen israélien qui soutient son gouvernement en sachant qu’il a peu de chance de connaître la vérité, les vérités des crimes commis par ceux en qui il a confiance...

Luttons plutôt, par des moyens non-violents pour que cette population ouvre les yeux et prenne conscience. Si nous devenons racistes envers eux, alors ils se fermeront et ne chercheront plus à savoir où se situe la vérité. C’est par le dialogue que la prise de conscience sera possible, par les informations que nous apportons, aussi. Je sais que quelques citoyens israéliens lisent altermonde ou des sites similaires. Trop peu sans doute, mais c’est toujours mieux que rien.

Ne pouvant rien espérer de nos propres gouvernants, toujours complices des autres gouvernants, c’est à nous, éléments du peuple, de nous adresser au peuple d’Israël. Je sais, cela paraît bien prétentieux, mais je crois profondément à la puissance de la non-violence et de la sincérité. La paix, la vraie, dans cette contrée, j’en suis persuadé, viendra des peuples. Il ne faut absolument pas compter sur nos gouvernants, ici chez nous, ou là-bas en Israël.

La guerre est une affaire trop « juteuse » pour les gouvernants et leurs alliés des multinationales, notamment pour les fabricants et vendeurs d’armes. Or, en France, ne l’oublions pas, nous avons une industrie de marchands de canons particulièrement performante... Et c’est encore pire du côté des USA de Bush. Tant que nous laisserons faire les malades qui nous gouvernent, la paix sera impossible tant leurs intérêts se trouvent avantagés dans les guerres qu’ils provoquent ou la paix qu’ils empêchent.

Lorsque je dis qu’il ne faut pas hurler avec les loups, je pense à tous ceux qui vont être tentés, dans les jours, les semaines et les mois à venir, à instrumentaliser les guerres du Liban et de la Palestine pour redonner une vie réelle et non pas seulement médiatique, à l’antisémitisme.

Je pense aux politiciens d’extrême droite qui ne demanderont pas mieux que de semer leur haine dans nos esprits, si nous nous laissons entraîner dans la confusion, à l’heure actuelle. Je pense aussi à tous ceux, chez nous, qui restent fondamentalement racistes. Et, vue l’importance et la lourdeur des crimes d’Israël en ce moment, la confusion de nos esprits peut arriver très rapidement.

Les communautés juives de la diaspora

Ne nous laissons pas entraîner par le dégoût naturel et la puissante colère qu’inspirent les actes du gouvernement et de l’armée d’Israël. Si nous n’y prenons garde, c’est l’ensemble de la communauté juive que nous condamnerions.

J’ai aujourd’hui cette crainte. J’ai l’impression, le sentiment assez clair, que la confusion s’installe effectivement dans nos esprits. Et ceci d’autant plus qu’en France, par exemple, en raison de l’abus d’utilisation de l’accusation d’antisémitisme pour tout et n’importe quoi, les dirigeants de la communauté juive ont eux-mêmes affaibli la crédibilité de la communauté, l’exposant au danger du retour d’un antisémitisme autrement réel.

Ceci, nous étions quelques-uns à le craindre comme effet pervers lié à cet abus. De même, lorsque les médias et les politiciens français mettaient sur le compte de l’antisémitisme des agressions imaginaires, comme l’affaire du RER, l’an dernier, c’est le plus mauvais des services que pouvaient rendre ces irresponsables à toute la communauté juive. Les vrais actes antisémites risquent d’arriver à présent tant la confusion a été semée par l’irresponsabilité des dirigeants de la communauté juive et des gouvernants de notre pays.

Nous devons à tout prix faire l’effort de réflexion et d’intelligence du cœur pour dissocier l’agression barbare israélienne au Liban et en Palestine, de l’identité juive.

Je le répète, ces guerres sont des guerres d’agression, des guerres colonialistes, dont tous les pays sont capables, Israël comme la France, comme les USA et n’importe quel autre pays pourvu que des dirigeants pervers commandent aux destinées de nos pays. Je crois vraiment que la réalité est là et pas ailleurs. Ces crimes sont l’affaire des gouvernants et des armées, non pas l’affaire des peuples, même si ceux-ci se laissent tromper par les trompettes médiatiques manipulatoires.

Si nous sommes conscients de cela, si nous le croyons foncièrement, autrement dit si nous sommes lucides et sans racisme dans notre mentalité, alors le racisme antijuif n’aura pas de prise. Sinon... eh bien vous vous doutez de ce qui arrivera... Et ce seront encore des innocents qui paieront pour les coupables, comme ces femmes abattues à Seattle il y a deux jours...

Alors, surtout, ne nous surprenons pas nous-mêmes à hurler avec les loups !

Combattons, par les moyens qui sont les nôtres, la barbarie des gouvernants et des armées, mais ne soyons pas complices de nouveaux crimes, même par nos dires ou nos écrits, d’une nouvelle mare de sang d’innocents.

source :
-  Altermondelevillage



Publié le 1er août 2006  par Jean Dornac


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin