e-torpedo le webzine sans barbeles



Chasse aux enfants, jeunes adultes et parents immigrés...

Catégorie société
Il y a (2) contribution(s).

(JPEG)

-  Le 13 Août sur Altermonde Journée spéciale « chasse aux enfants, jeunes adultes et parents immigrés »

Par sa vocation altermondialiste, humaniste et non-violente, altermonde ne pouvait pas passer à côté du combat en faveur des sans-papiers. La chasse, notamment aux enfants, entreprise par le pouvoir, est une souillure d’extrême noirceur pour le pays. Aux citoyens de dire NON et de se lever en masse pour que la honte et la complicité ne nous incombent pas et pour que les responsables soient clairement désignés.

De ce fait, nous avons décidé de consacrer une « spéciale » sur altermonde, ce jour.

En particulier ce jour, car c’est la date limite décidée par le pouvoir sarkozien pour le dépôt des dossiers de demande de régularisation de nos amis, de nos frères immigrés. Ensuite, ces familles immigrées seront à la merci de l’humeur et de l’arbitraire des préfectures, voire de la peur de ces dernières par rapport au ministre de l’intérieur.

Nous avons déjà vu l’importance de la complicité de nombreuses préfectures dans ce qu’il faut bien appeler un crime contre des humains.

Lutter contre la « chasse aux enfants » est un acte de résistance et nous avons la joie, sur altermonde, d’accueillir un article signé Jean Durand, résistant durant la dernière guerre, déporté, qui poursuit la lutte contre les crimes, et se retrouve tout naturellement dans le combat de RESF pour les enfants, pour qu’aucune chaise ne soit vide lors de la rentrée scolaire.

-  Patrick Mignard nous montre qu’il n’est pas abusif, bien que les situations soient différentes, de comparer les exactions de Vichy et la chasse honteuse contre les enfants d’immigrés aujourd’hui.

-  Matthieu Brabant, au travers de trois articles, nous explique les motivations du combat dans RESF, il nous donne un exemple d’expulsion, moralement abusive, celui d’Aminata Sambou et enfin nous présente les questions pratiques du combat de RESF.

-  Jean François Mignard, de la LDH Toulouse partage avec nous le combat de RESF 31 et nous montre, par là, combien sont nombreux ceux qui s’engagent aujourd’hui dans cette lutte pour la justice et la dignité, notions que le pouvoir détruit au nom d’une lamentable notion « d’immigration choisie ».

-  Michel Berthelot a fait quelques recherches pour vous en dire plus sur RESF, sa création, et les différentes associations qui participent à ce combat exemplaire.

-  André Léger a travaillé d’arrache-pied pour collecter et nous communiquer diverses informations auprès de ses collègues et amis de RESF.

-  Mohamed Mouras nous livre un point de vue, évident, certes, mais que Nicolas Sarkozy semble oublier prestement. C’est peut-être sa plus grande faute...

-  Nous aurons, en principe, en cours de journée, une intervention de deux élus, pour le PC Catherine Gégout et, Hervé Morel, Vert de Paris peut-être un article d’une militante RESF de la région parisienne, tout cela par l’entremise d’André Léger que je remercie.

Cette spéciale est donc un magnifique travail d’équipe, le premier aussi complet sur le site. J’espère que vous saurez apprécier cet effort que nous faisons, même si c’est peu de choses, en faveur des enfants devenus cibles de chasseurs à la solde d’un pouvoir de plus en plus noir.

Ce pouvoir tente de transformer la lutte exemplaire des membres de RESF en lutte gauche-droite. Rien d’étonnant à cela. Ayant perdu tout sens de l’humain, obnubilé qu’il est par l’idéologie marchande où seul compte le fric et l’obsession de faire du chiffre, ce pouvoir n’est pas en état de comprendre la motivation profondément humaine des résistants.

Ce pouvoir ne réalise même pas combien ce genre d’amalgame le ridiculise.

Pour suivre régulièrement les échanges entre les membres de RESF, je peux attester que la politique dans le sens le plus petit du mot, le seul que comprenne le pouvoir, n’entre pas dans les motivations de ceux qui se battent. S’ils font de la politique, c’est dans le sens le plus noble, celui des intérêts de la cité, celui des intérêts de la population, quelle que soit son origine, sa culture, sa position sociale. La noblesse, la vraie, elle est là et non pas dans les calculs mesquins du candidat aux prochaines présidentielles. Ce candidat, pour assouvir sa soif démentielle de pouvoir, n’hésite pas à faire la politique de l’extrême droite et a déjà réussi à transformer l’UMP en parti de droite extrême. Hormis le niveau de vulgarité dans le langage, encore que, rien ne distingue fondamentalement le Front National et l’UMP, en tant que partis politiques.

Mêmes objectifs, mêmes procédés...

Certains penseront que dire cela, c’est faire de la politique de partis. Non, c’est juste montrer une réalité devenue incontournable tant elle éclate aux yeux de tous ceux qui ont conservé un peu de lucidité.

Pour moi, le combat de RESF, tout comme celui des faucheurs volontaires, est un combat essentiel.

C’est aussi une leçon de désobéissance civile tout à fait exemplaire.

C’est du civisme bien compris, c’est aussi l’application des droits de l’homme.

Ce mouvement qui traverse la France du Nord au Sud et de l’Ouest à l’Est restera un monument de la conscience de citoyens qui ne se résignent pas devant la lâcheté des pouvoirs.

RESF nous montre la voie, nous montre la méthode de résistance non-violente très efficace. Plusieurs expulsions ont dû être annulées sous la pression de l’association ; Nicolas Sarkozy et ses serviteurs ont déjà dû reculer à plusieurs reprises dans leur volonté de faire du chiffre à la manière de petits boursicoteurs sans âme ni conscience. RESF ne gagnera pas tous les combats, mais il a déjà gagné le combat principal, celui de la prise de conscience chez des citoyens de plus en plus nombreux.

Je vous invite à visiter régulièrement le site internet de RESF si, vous aussi, vous voulez participer au combat pour une France digne, fraternelle où liberté signifie la liberté pour tous et pas seulement pour quelques profiteurs et trafiquants :

-  educationsansfrontières

-  Rappel : Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez toujours signer la pétition :

« Nous les prenons sous notre protection »

source :
-  Altermondelevillage



Publié le 14 août 2006  par Jean Dornac


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin