e-torpedo le webzine sans barbeles



Lettre du syndicat de la magistrature à Nicolas Sarkozy

Catégorie société
Il y a (5) contribution(s).

(JPEG)

Lettre du syndicat de la magistrature à Nicolas Sarkozy Monsieur le ministre de l’intérieur Ministre d’Etat place Beauvau 75800 Paris Cedex 08

Monsieur,

Nous avons bien reçu votre courrier du 11 juillet 2006 dans lequel vous critiquez une nouvelle fois des décisions prises par des magistrats de Bobigny. Nous ne savons toujours pas si vous vous exprimez en qualité de ministre de l’intérieur, de futur candidat à l’élection présidentielle, ou encore de président de l’UMP.

En tout état de cause, nous vous rappelons une nouvelle fois le principe de la séparation des pouvoirs dont vous ne faites manifestement aucun cas.

Par ailleurs, en ce qui concerne les affaires précises que vous évoquez, nous notons avec satisfaction que vous admettez un certain nombre de vos erreurs : les juges des enfants ne sont pas concernés par ces décisions.

Malheureusement, vous maintenez des contrevérités : ainsi, le mineur poursuivi pour des violences en réunion à l’égard d’un chauffeur de bus est toujours détenu dans le cadre de cette affaire.

La mise en cause du tribunal pour enfant de Bobigny servait en fait de prétexte pour étayer votre propos sur la "remise à plat" l’ordonnance du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante.

Or, nous ne pouvons que constater que le projet de loi relatif à la "prévention de la délinquance", dont vous êtes le principal promoteur, serait la quatrième réforme de la dite ordonnance depuis 2002. Cette politique de gribouille signe votre volonté de vous servir de ce sujet à des fins électoralistes, sans craindre pour cela de jeter le discrédit sur l’une des principales institutions de la République.

Nous vous prions de croire, Monsieur, en l’expression de notre considération distinguée.

-  Côme Jacqmin Secrétaire général

source :
-  Bellaciao

site :
-  Syndicat de la magistrature



Publié le 17 août 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Lettre du syndicat de la magistrature à Nicolas Sarkozy
    17 août 2006, par régis
    La culture démocratique de Sarkozy et consorts se limite à ceux qui sert leurs intérêts. Du moment où les régles du jeu démocratique leurs sont utiles ils se sont fort de rappeler, de préference sous les projecteurs, combien ils ont le souci de ces principes. C’était en catimini qu’ils violaient ces règles. Aujourd’hui ils le font au grand jour et se servent même de ces violations de plus en plus fréquentes pour raffermir leur popularité. Nous sommes en danger. Jamais nous ne l’avons autant été.
  • Lettre du syndicat de la magistrature à Nicolas Sarkozy
    18 août 2006, par regis
    Dans un pays de voleurs et racistes il n’y a pas à s’étonner de l’extrême popularité de ces personnages. Nul d’ailleurs ne consentirait un tant soit peu à voter si l’honnêteté ne devait prévaloir le compromis. Il faut bien être un tant soi peu canaille pour participer de ce jeu de dupes. Quand la machine s’enraye il est du devoir du peuple d’y mettre fin. Ce que disait en substance Henry David Thoreau. Il y a belle lurette qu’on eut été en droit d’attendre du peuple une telle réaction. Si elle ne s’est pas produite c’est qu’en définitive on consent davantage à la rapine dont on espère tirer un minimum de bénéfices qu’à l’effort de la faire cesser ou de l’atténuer. Pays de brigands. Les plus antipathiques, les fourbes, les faux naïfs.
    • Lettre du syndicat de la magistrature à Nicolas Sarkozy
      18 août 2006, par Delcuse
      "(...)Si elle ne s’est pas produite c’est qu’en définitive on consent davantage à la rapine dont on espère tirer un minimum de bénéfices qu’à l’effort de la faire cesser ou de l’atténuer" C’est prêter une conscience qui ne se manifeste pas. Les gens ne sont pas cyniques, mais crédules, pitoyables dans leur faiblesse, perdu dans la promiscuité du grouillement de la foule qu’ils constituent, et franchement trouillards, incapables du moindre calcul. Nous vivons dans la société du petit homme- qu’est donc ce Sarkosi sinon un minable - que redoutait Wilhem Reich, non dans la grandeur d’esprit qu’appelait Nietzsche de toute sa force.
      • Lettre du syndicat de la magistrature à Nicolas Sarkozy
        20 août 2006, par régis
        Peut-être avez-vous raison Gilles ? Il doit bien se trouver que ni vous ni moi n’ayons tort. Entre votre avis et celui que j’ai émis il y a de vastes perspectives pour l’exploration et l’écriture.
  • Lettre du syndicat de la magistrature à Nicolas Sarkozy
    3 octobre 2016, par Anindita Keisha
    There are some interesting points in time in this article but I don’t know if I see all of them center to heart. There is some validity but I will take hold opinion until I look into it further. Good article, thanks and we want more ! Added to FeedBurner as well Website Information Visit
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin