e-torpedo le webzine sans barbeles



La propagande socio-liberale

Catégorie société
Il y a (1) contribution(s).

(JPEG) Soi-disant qu’on n’a pas vu le monde changer... Tel est en gros, ce que nous reprochent, les bergers qui veulent nous amener là où on ne veut pas aller : au précipice de la marchandisation, camp d’extermination des droits de l’Homme ; et ; comme le bétail regimbe de plus en plus, voilà revenir les « excommuniants » qui, entre nous, sont aussi bien laïques que religieux... Laissons tomber parmi eux, les divers sectaires de l’ordre pyramidal et rétrograde, tous des négriers en puissance mais fidèles à eux-mêmes, et attardons-nous sur les renégats.

Bien sûr que le monde a changé, et il changera encore, cela va de soi. Quelle divine surprise ! Quelle vacuité, ces arguments ! Ces libéraux, qui se camouflent en socialistes, sont nuls !

-  Comment peut-on espérer qu’une politique blairiste passera dans ce pays, la France ?

Il faut carrément être un Diafoirus qui n’entend rien au ventre de la nation ! En gros, ceux qui prétendent promouvoir les droits de l’Homme, sont les premiers à les transgresser ! Ils n’arrêtent pas de jouer aux caméléons et pour cela, ils se croient plus intelligents que les autres. Ils n’ont retenu de l’humaine condition que ses faiblesses, semble-t-il !

-  Mais que peut-on attendre des épigones à Guy Mollet ?

On dirait qu’ils ont pris le pas sur ceux de Jean Jaurès... On peut en vouloir aux socialistes (contemporains) parce qu’ils sont incapables de changer la vie, d’inventer un nouveau modèle de société. Ils n’ont pas de courage politique, et ça, les jeunes générations s’en sont aperçus au fil des dernières décennies (pardon pour nos aînés qui en savaient déjà quelque chose depuis la Guerre d’Algérie !) Ils ne savent que gérer, et quand c’est la misère, ils sont des orfèvres ! Or pour se prétendre un expert, on doit raisonner sur autre chose que l’existant, surtout en matière sociale :

il faut travailler un peu la prospective !

Ainsi donc il y en a qui disent qu’on n’a pas vu le monde changer... Venant de leur part, je trouve assez paradoxal sinon cocasse, cette réflexion ; puisque c’est eux qui ne semblent pas voir le changement à l’œuvre dans nos sociétés, et particulièrement en France.

Les mentalités sont en train d’évoluer, et, le ras-le-bol devient explosif.

On n’en veut plus de leur libéralisme économique, accommodé à n’importe quelle sauce ! La philosophie des marchés, la logique d’entreprise, adoptées comme des valeurs de civilisation : éthiques, suprêmes, universelles, basta !

Il faut dépasser les lois de la jungle et de l’esclavage, on ne va pas retourner aux temps des romains quand même ! ...

Soi-disant qu’on n’a pas vu le monde changer : beêêh ! ils n’arrêtent pas de le seriner leurs cireurs de pompes, tout juste bon à astiquer les extérieurs de la "galère royale" ; mais c’est eux qui n’arrêtent pas de changer, les renégats, à tous les vents, comme des girouettes ; tout cela pour accéder à un pouvoir qu’ils ne sont pas capables d’assumer. Il suffit de quelques tomates en pleine poire pour les faire changer de cap ! ...

Les français n’ont pas la mémoire courte ; d’ailleurs depuis les années 80, on les a vus à l’œuvre, les gens à la rose, et ce n’était pas toujours de l’eau de Cologne ! Mieux vaut de bons ennemis que des Judas ! Ah ! ils peuvent toujours pousser les autres dans la case des « extrémistes », eux qui sont des laxistes, porte-manteaux des marchés. Je dis qu’ils ont parasité la Gauche à défaut de la phagocyter, ces gens-là, et qu’il est temps d’exprimer clairement notre rejet : place à ceux qui ont vraiment des idées, non pour régner sur le peuple, mais pour changer le monde !

Partout on voit des gueules d’humains malheureux et des sinistrés du libéralisme, mais ceux qui arpentent le pont, ne veulent pas voir ; pire ils se comportent comme des gardes-chiourme et vogue la galère ! Ce n’est pas en voulant écraser et humilier les gens qu’on fera une société de progrès. A force de le mépriser, ils ne savent plus où il est ce peuple, les socialistes de la nouvelle vague !

J’ai noté quelques thèmes (liste non-exhaustive) de leur propagande qui reviennent souvent depuis le référendum de 2005. Les intellectuels gagnés à la cause du social-libéralisme ont mis en forme, les bougres ! Ces nouveaux sophistes (ils sont aussi des intégristes du marché) insultent notre intelligence et leur entêtement à nous « éduquer » est grotesque !

-  IDENTITE : il paraît qu’ elle est devenue plus problématique aujourd’hui qu’hier et qu’elle met en péril « l’idéal des lumières visant la liberté de la personne et l’autonomie des sociétés », blabla, etc.

Exactement le genre de discours pour noyer le poisson, qui insupporte de plus en plus les gens !

Ils veulent justement nous perdre dans une globalisation où il n’y aurait plus d’identités du moi, prononcées ; parce que c’est justement là que réside les meilleures résistances au conditionnement de l’esprit. Ceci est sans doute un préalable nécessaire à l’asepsie morale qui favoriserait le pouvoir supranational qu’ils souhaitent, et nous amènerait à un genre de société pacifiée et docile, peut-être un rêve de religieux... Avec la technologie d’aujourd’hui, c’est possible mais suicidaire pour la civilisation ! Dans leur genre, ils sont aussi bons que les Khmers rouges ou les Talibans !

Vous savez bien qu’un humain sans attaches, sans repères ou culture, est une proie plus facile pour la dictature !

-  COMPLEXITE : « La réalité sociale est devenue plus complexe, plus systémique »... Blabla, etc. Veux-t-on à ce point rendre indispensables, les experts et autres technocrates ? Ces gens-là sont tellement pris dans leur cinéma discursif (eux, c’est vrai, ils ne sont pas loin de se prendre pour des dieux !) à penser comment ils pourront établir, théoriser la domination des uns sur les autres, si habitués à embrouiller les esprits pour mieux les perdre, qu’ils en oublient la simplicité et le naturel dans les relations sociales, le substrat qui nous relie au monde et explique nos gènes ! ... Certains en viennent même à porter atteinte aux droits fondamentaux de la personne humaine, sans s’en rendre compte, tellement les artifices de notre société mercantile ont pollué leurs esprits.

-  PEUR : c’est vrai qu’elle n’est pas bonne conseillère, mais pourquoi veut-on absolument que les gens aient peur et que ces peurs nous guident, et nous démontrer par a+b cette faiblesse ? Et mieux, n’est-il pas paradoxal que cela soit ceux qui génèrent les peurs, qui en parlent le plus ? Hé bien, non ! En vérité, cela fait partie de la stratégie de la domination pour mieux soumettre les esprits . Nous avons des individus qui sont très diserts là-dessus, et, qui sont sensés nous rassurer, après nous avoir persuadés de notre insignifiance ... Dominer par la peur, ça nous ramène au rang des animaux, quelle que soit sa place, même si chacun y reste, n’est-ce pas, messieurs les directeurs de conscience (et n’oublions pas les dames ) !

-  MODERNITE : c’est comme cela qu’ils osent appeler le Présent qui est un vaste retour en arrière, de nos jours, et qui est une catastrophe sociale annoncée, et encore s’il n’y avait que cela, on y survivrait (je parle de l’espèce humaine) ! Il y aura toujours des sages pour vous dire qu’il ne faut pas se heurter de front au « Système » mais plutôt « chercher à l’aménager, le contrôler de l’intérieur », blabla, etc.

-  Mais vous croyez qu’ils ont contrôlé quelque chose, les gugusses, jusqu’à maintenant ?

Nada ! et en plus ils ont ouvert les vannes : malheur à ceux qui ne savent pas nager ! ...

En fait de « Système » je n’en vois qu’un qui puisse tenir la route, dans le temps : celui qui se fera le devoir de respecter des valeurs universelles, faites de justice, de solidarité et d’égalité. Le contraire nous mène invariablement au conflit, qui n’a pas lieu d’être dans une société riche qui ne connaît pas le manque, si elle est correctement organisée ; et ; qu’on ne vienne pas me parler d’utopie, c’est le mot inventé par ceux qui ignorent la modernité !

-  TRAVAIL : Ah ! ils ont bonne mine, ceux qui persistent à nous dire qu’il récompense les plus courageux ! ... Si ce n’était pas triste, on en rirait ! L’épanouissement au travail est devenu un mythe et un serpent de mer, si j’ose dire, et en plus, jamais il n’a été autant demandé de travailler à titre gracieux : même pas la compensation utilitaire ! Maintenant, on veut faire travailler les gens pour rien, et surtout les plus diplômés. Avant, on demandait des C.E.S. ou des jeunes volontaires pour faire tourner la boutique, maintenant c’est des stagiaires : ah ! la belle aubaine ! Faites une recherche sur Internet et vous serez édifiés ; là aussi, la France rattrape son retard ! ...

Évidemment, il y a toujours des places dans les boulots où on s’abrutit un max. : toujours quelques uns au moins qui n’ont pas trop le temps de penser, et autant vous dire, par exemple, à l’armée, ça recrute sec ! ... Il est vraiment temps d’arrêter la plaisanterie ! Il y a encore trop de vieux c... qui sont bloqués sur la même note, ils ne comprennent rien, il va falloir que ça pète ! Ils en sont encore à la valeur « travail » structurant la vie, alors qu’il est devenu un privilège redoutable pour une majorité de nos concitoyens, qui se traînent avec le pistolet de la précarité dans le dos en prime, etc. (ne parlons pas du monde ailleurs) et ce sont eux, ces vieux c... qui ont participé le plus à dévaloriser cette norme sociale, au moins par leur passivité et/ou égoïsme !

-  Voilà j’arrête la revue de détail pour aujourd’hui, mieux vaut en rire, n’est-ce pas ?

Ah ! On a au moins de quoi s’occuper dans les temps à venir, à rattraper les errements de nos génies , et dire qu’il y en a qui nous traitent de fainéants...

Garde à vous ! Maintenant vous pouvez vous mettre au repos...



Publié le 10 octobre 2006  par Jean Jacques Rey


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • La propagande socio-liberale
    10 novembre 2016, par Anindita Keisha
    Aw, this was a really nice post. In idea I would like to put in writing like this additionally - taking time and actual effort to make a very good article... but what can I say... I procrastinate alot and by no means seem to get something done. Visit Visit Web Read More Information
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin