e-torpedo le webzine sans barbeles



Ivry su Seine : massacre du 17 octobre 1961
projection du documentaire Le Silence du Fleuve

Catégorie Cinema
Il y a (7) contribution(s).

(JPEG)

A l’occasion du 45ième anniversaire de la tragédie du 17 octobre 1961, CCI, avec le soutien de la municipalité d’Ivry su Seine, et la participation de la libraire "Envie de Lire" vous invite à une rencontre pour la mémoire.

17 Octobre 1961 - 17 Octobre 2006.

Projection du Documentaire "Le Silence du Fleuve" suivie d’un échange avec le réalisateur Mehdi Lallaoui le mardi 17 octobre à partir de 20h15 à l’Espace Robespierre, rue Robespierre - 92400 Ivry Sur Seine.

Entrée Libre.

Le Silence du fleuve

"L’oubli est complice de la récidive", dit le commentaire de ce film consacré à la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris et à la sauvage répression qui s’en est suivie. 11 538 Algériens seront interpelés, ce qui n’est pas sans rappeler la grande rafle du Vel d’hiv des 16 et 17 juillet 1942 où 12 884 juifs avaient été arrêtés.

Le film rassemble des témoins oculaires parmi lesquels un prêtre, un gardien de la paix, un couple d’ouvriers sympathisants de la cause algérienne, une avocate, des conseillers municipaux de Paris dont Claude Bourdet (alors l’un des dirigeants du PSU et journaliste à France Observateur), Gérard Monatte, le futur dirigeant syndical dans la police, et l’éditeur et écrivain François Maspero.

Le Silence du fleuve un film d’Agnès Denis et Mehdi Lallaoui (Doc., 52 min., Fr, 1991)

(JPEG)

-  5 OCTOBRE 1961, communiqué du préfet de police Maurice Papon

Dans le but de mettre un terme sans délai aux agissements criminels des terroristes, des mesures nouvelles viennent d’être décidées par la préfecture de police. En vue d’en faciliter l’exécution, il est conseillé de la façon la plus pressante aux travailleurs algériens de s’abstenir de circuler la nuit dans les rues de Paris et de la banlieue parisienne, et plus particulièrement de 20h30 à 5h30 du matin. (...)

D’autre part, il a été constaté que les attentats sont la plupart du temps le fait de groupes de trois ou quatre hommes. En conséquence, il est très vivement recommandé aux Français musulmans de circuler isolément, les petits groupes risquant de paraître suspects aux rondes et patrouilles de police. Enfin, le préfet de police a décidé que les débits de boissons tenus et fréquentés par les Français musulmans d’Algérie doivent fermer chaque jour à 19 heures .

Les 17 octobre 1961, lors d’une manifestation non-violente contre le couvre-feu qui leur était imposé, des dizaines d’Algériens étaient assassinés à Paris par des fonctionnaires de police aux ordres de leurs supérieurs.

Le Massacre du 17 octobre 1961 désigne la répression ayant frappée une manifestation pacifique en faveur de l’indépendance de l’Algérie à Paris. Selon les estimations, entre 32 et 325 Maghrébins sont morts sous les coups de la police française, alors dirigée par le préfet de police Maurice Papon. Des dizaines de manifestants ont été jetés dans la Seine, tandis que d’autres sont morts dans des centres de détention dans lesquels ils sont restés enfermés pendant quatre jours. Nié par les plus hautes autorités de l’époque, le massacre n’a été reconnu officiellement que le 17 octobre 2001 par le maire de Paris Bertrand Delanoë (PS), et demeure l’un des événements refoulés de la guerre d’Algérie.

Pour plus d’information, contactez le CCI au 06.79.91.78.12

Convergence Citoyenne Ivryenne B.P. 65 - Ivry Cedex CCI l’alternative citoyenne à Ivry.

source :
-  Bellaciao



Publié le 17 octobre 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin