e-torpedo le webzine sans barbeles



Le bus rouge à impériale et le tapis volant
de Gérard Lapagesse

Catégorie société
Il y a (4) contribution(s).

(JPEG) En tant que fervent athée (voire prosélyte), je voue une égale détestation à toutes les religions, pour ce qu’elles ont fait endurer et font encore subir aux humains. Que ce soit l’ultra catholicisme d’un pape, le sionisme militant d’un Redeker, ou le fanatisme islamiste qui le menace de mort...je range tout ça dans la corbeille où les Orangistes de Belfast humilient les catholiques en organisant dans leur quartier une procession commémorant une victoire vieille de...700 ans ! On croit rêver ! Pas besoin d’être mahométan pour inventer des conneries pareilles !

-  L’islam vous fout les chocottes ?

Attendez d’avoir vu quelques chrétiens fondamentalistes américains la bave aux lèvres pour savoir ce qu’est vraiment la peur !

-  L’islam a quelques points de vue assez rétrogrades ? Certes ! C’est probablement lié de près ou de loin à la théorie des climats : certains Pieds Noirs pourtant bien cathos n’ont rien à lui envier dans leur façon arriérée de penser le monde. Et si vous lisiez ce que les Témoins de Jéhovah racontent à leurs ouailles, vous vous tiendriez les côtes et cesseriez de vous moquer de l’islam !

Ceci dit, je ne trouve pas les 70 vierges du paradis des uns plus risibles que la résurrection et la vie éternelle des autres : elles relèvent d’une même escroquerie morale !

Je rigole souvent en me disant que, le moment venu, les bigots de tous bords se présenteront au comptoir d’embarquement de leur Eden respectif pour découvrir l’horrible vérité : ils ont signé un chèque à une agence de voyage peu scrupuleuse qui leur a refilé un billet retour pour une destination qui n’existe pas.

Blague à part : moi aussi j’aime la liberté d’expression ! Surtout chez les autres...comme dans ce grand pays donneur de leçons de démocratie qui, en son nom, autorise un parti nazi à défiler en grand uniforme...ou le KKK à brûler des croix devant les maisons des « nègres »...

J’aime la liberté d‘expression, mais je ne soutiens pas Redeker ; et je ne le soutiens pas, parce que parmi ses défenseurs se retrouvent nombre de ceux (les Romain Goupil et autres) qui, pour des raisons ethniques, voulaient nous engager dans une guerre d’Irak qui ne nous regarde pas, mais rend vachement service à Israël. Je regrette qu’on mette en jeu la paix du monde pour permettre à une bande d’excités en papillotes et redingote noire d’aller se taper la tête contre un vieux mur. « Un mur, ça n’est jamais qu’un mur... » Ce n’est pas moi qui l’ai dit le premier, et on l’a assassiné ! Pour égaliser le score : je ne suis pas fou non plus de l’angélus de nos clochers, et je me passe bien de la voix des muezzins annonçant la prière.

Je ne le soutiens pas, parce que soutenir celui qui prêche la haine équivaut à s’en rendre complice. Si Redeker et le pape sont (à priori) assez intelligents pour comprendre le poids de leurs paroles pourquoi, après avoir soufflé sur les braises, sont-ils surpris du retour de flamme qui leur a cramé les sourcils ? Si Redeker recherchait un surcroît de notoriété pour vendre ses bouquins, c’est réussi. Mais n’est pas Rushdie ou Voltaire qui veut.

-  La liberté d’expression a le dos large : en son nom d’aucuns ne nient-ils pas les camps de concentration, et Redeker ne prêche-t-il pas l’intolérance ?

Moins au titre de sa lecture du Coran qu’au nom d’un sionisme de salon, puisque pratiqué de son fauteuil (devenu certes moins confortable depuis quelques jours).

Le sioniste cohérent avec lui-même n’attise pas la haine à distance : il défend ses idées sur place, les armes à la main ! Toutefois, je n’aime guère les types qui s’approprient le bien ou la terre d’autrui. Je peux admettre (sans l’approuver) le vol lorsqu’il répond à une nécessité économique qui le rend à peine plus défendable. Je peux aussi le comprendre (sans l’admettre) s’il répond à la jalousie ou à l’envie : étant filles d’une forme de cupidité, toutes deux sont à ce titre des réactions bassement humaines. Mais j’ai un mal de chien à avaler qu’un dieu quelconque (auquel je ne crois d’ailleurs pas, quel qu’il soit) puisse donner une terre à quiconque.

-  Antisémite, moi ? Jamais !

-  Mais l’antisémitisme ne serait-il pas ce dont vous accusent les juifs quand ils n’ont rien trouvé d’autre à vous reprocher ?

Antisioniste, ah ça oui, ils peuvent ! Qu’on me parle de « terre promise » ou de peuple élu, et je saute au plafond. Chaque fois qu’un sioniste convaincu de son droit divin affirme : « C’est notre terre, Dieu nous l’a donnée », je lui demande le plus sérieusement du monde de me refiler les clés de sa bagnole. « Pourquoi ? Parce que t’as pas de bol : dieu vient juste de me la donner ! »...

Il est incroyable de constater à quel point un type prêt à tuer pour sauver son auto-radio est incapable d’admettre qu’un peuple puisse se battre depuis 60 ans pour récupérer sa patrie !

A ceux-là, je rappelle qu’il nous fallut jadis 100 ans de guerre avec les anglais pour les foutre dehors...

Le judaïsme ne me pose pas plus de problèmes que l’islam, le catholicisme, le bouddhisme ou le protestantisme...et j’en omets quelques autres, toutes aussi folklo.

Tout ça, c’est kif-kif. Du pareil au même sous un emballage différent. Un truc pour évacuer la peur de la mort. Un placebo pour l’âme.

-  Et l’âme ? Un machin pour essayer de se persuader qu’on est plus qu’une variété évoluée de singes : les plus intelligents et les plus vicieux !

-  Les français ne se sont pas donné le mal de se débarrasser des curés pour se laisser emmerder par des religions exotiques ?

Ouais, je suis d’accord !

Mais nombre d’athées en ont sacrément marre de se voir asséner les religions des autres.

Croyez en qui vous voulez, mais rangez votre foi dans votre poche, mettez votre mouchoir par-dessus et foutez-nous la paix, nom de dieu ! Je n’ai pas toujours été athée ; je me suis farci quelques sacrements obligatoires et une flopée de messes dominicales, avant de réaliser que je ne croyais pas un mot de ce qu’on me racontait. Un beau jour (à l’adolescence), j’ai arrêté dieu comme on arrête de fumer. Essayez donc ; pas besoin d’un patch ! Je peux vous le jurer : on peut aussi bien se passer de dieu que du tabac. Et s’il m’arrive encore de rêver d’une cigarette, de dieu... ça jamais !

Pourtant, les religions me fascinent. Surtout les nouvelles. Prenez les Mormons, dont la doctrine cent-cinquantenaire fonctionne avec les mêmes contes à dormir debout (j’allais dire conneries) que des croyances plusieurs fois millénaires. Leur livre sacré a été « pompé » sur un roman de Spalding, lui-même largement inspiré du Coran. Et si l’on tient compte du fait que ce dernier, dans l’esprit de Mahomet, était voulu comme une modernisation du judaïsme (refusée en son temps par Jérusalem), la boucle est bouclée...

Une boucle qui m’a un jour conduit à un raisonnement idiot (c’est atavique chez moi) dans ce « chat » américain où je passe trop de temps :

-  puisque les USA considèrent Israël comme leur 51ème étoile, pourquoi ne refileraient-ils pas l’Utah aux israéliens ? Nous verrions alors les bigots de deux religions issues d’interprétations différentes de mêmes textes se disputer comme des cojotes le même territoire...dans un pays préalablement volé aux indien.

-  Ca aurait de la gueule, non ?

-  Et vous savez quoi ?

J’ai eu la surprise de voir mon slogan « L’année prochaine à Salt Lake City » récemment repris par d’autres...Comme quoi il est aisé de devenir prophète chez les autres !

Pour résoudre de manière absurde la sanglante querelle de famille du Moyen-Orient, j’aimerais voler ma conclusion à Michel Boujenah avec cette blague qui ne fait pas rire tout le monde, et c’est dommage : « C’est l’histoire d’un juif qui rencontre un autre arabe... » C’est court, mais tout est dit, ou presque.

Ah...au fait...Dans le même ordre d’idée, j’ai vu une fois une jolie petite juive blonde qui confectionnait ses sandwiches au jambon avec du pain azyme.

-  Il y aurait donc de l’espoir... ?

samedi 14 octobre 2006 Source : bellaciao.org



Publié le 18 octobre 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Le bus rouge à impériale et le tapis volant
    de Gérard Lapagesse
    20 octobre 2006
    "Je peux admettre (sans l’approuver) le vol lorsqu’il répond à une nécessité économique qui le rend à peine plus défendable" ben oui, c’est bien là le problème, vous êtes croyant, voilà tout. Dieu, à mes yeux, n’existe pas. Et alors ? On fait quoi, maintenant ? Qu’appelez vous "vol" ? Je dis ça, parce que moi, je fréquente que des voleurs, aux yeux de la loi, alors... ce serait pas mal que vous vous expliquiez. Et pouquoi évoquez vous l’idée que le vol que la nécessité oblige, serait à peine plus défendable ? Défendable par rapport à quoi ? à qui ? à l’Etat ? à la Justice ? On parle de quoi ? Merci de préciser !
    • Le bus rouge à impériale et le tapis volant
      de Gérard Lapagesse
      17 novembre 2006, par Philpastaga

      C’est tout ce que vous avez retenu de cette tribune de GL ???? Un déchiffrage de comptable sur la valeur d’un mot avant ou après une virgule ? Quelle avancée dans le champ sémantique de la parole !!!! Oui vive l’athéisme et merde à toutes les religions de pouvoir ou de salon qui veulent nous faire croire que toutes les questions du beau du bon et du vrai passeraient par je ne sais quel filtre de leurs livres pourris dont l’histoire a rejeté la véracité et les faits le bien fondé. On fait quoi maintenant ??? On élève un veau d’or au syncrétisme de ces religions perverses comme on vote une motion de synthèse dans les partis politiques ??? Non et mille fois non. On évacue les blessés et on nettoie l’écurie camarade !!!! Nous avons encore la chance que le génie humain soit aussi disponible pour mettre au monde des textes dont la portée et les valeurs intrinsèques apportent un souffle nouveau à nos sociétés modernes. Une de ces ébauches s’appelle la CONSTITUTION FRANCAISE, petit texte sympathique qui du soir au matin, je l’avoue sans ambage, me met plus la gaule qu’un pensum bien orienté des livres de révélations en tout genre. Oh je l’admets, je reste encore impressionné, voire encore un peu touché par la grace, à la lecture des "Metamorphoses", des poemes d’Homère ou de Virgile et de leur génie explicatif de ce que pourrait être le lien entre la représentation divine et nous autres pauvres humains. Mais pour le reste, à l’instar de GL, je refuse que s’insinue la moindre possibilité que les textes religieux puissent constitués une annexe aux fondements constitutionnels de nos sociétés occidentales sous pretexte que ces derniers ne seraient en charge que de la vulgarité de nos vies terrestres et eux de nos vies sublimées. La République c’est le SUBLIME, c’est notre sacerdoce et nos cinq prières quotidiennes !

      Ma contribution stupide à ce débat serait la constitution de Jury Non Citoyen en charge d’arbitrer les débats stériles entre tous extremistes religieux de tous bords dans le cadre d’un ring monté pour l’occasion sur une ile déserte en dehors de toute appartenance territoriale. Le pôle nord .. par exemple.

      Quand à votre question sur la nature la portée du mot "vol" dans le texte de GL, je vous laisse relire son texte... la clarté vient souvent d’une seconde lecture.

  • Le bus rouge à impériale et le tapis volant
    de Gérard Lapagesse
    28 août 2016, par JBBB
    Connaissez-vous le site proposant de l’islam info pour la communauté musulmane de France ? Vous avez une multitude d’article sur divers sujets tels que le qamis, jilbab etc
  • Le bus rouge à impériale et le tapis volant
    de Gérard Lapagesse
    10 novembre 2016, par Anindita Keisha
    There are certainly a lot of details like that to take into consideration. That is a great point to bring up. I offer the thoughts above as general inspiration but clearly there are questions like the one you bring up where the most important thing will be working in honest good faith. I don ?t know if best practices have emerged around things like that, but I am sure that your job is clearly identified as a fair game. Both boys and girls feel the impact of just a moment’s pleasure, for the rest of their lives. Website Visit Visit Web
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin