e-torpedo le webzine sans barbeles



Projet de constitution européenne : le sujet virtuel

Catégorie politique
Il y a (29) contribution(s).

Analyse des Articles du Projet de Traité Constitutionnel (1/4)

(JPEG)

-  part 2/4
-  part 3/4

PARTIE 1 SUR 4

Il est frappant de constater toutes les différentes manières d’évoquer un sujet sans jamais en aborder le fond, mais en surfant délicatement sur la forme. La discussion sur le projet de constitution européenne (abordée récemment durant la prise de position de la gauche) est en ce sens, un cas d’école. Nous savions les politiques redoutables à ce jeu mais les journalistes et les médias en général nous ont fait une démonstration non moins magistrale.

Imaginez le dialogue suivant entre un chômeur et employeur potentiel :

-  Vous êtes d’accord pour travailler ?

-  Oui

-  Alors signez là en bas...

-  Mais quelles sont les conditions, le type de travail, le lieu, les horaires ... ?

-  Ecoutez, si vous êtes d’accord pour travailler, signez, je vous dis...

-  Je suis d’accord de travailler mais pas sans avoir des détails ?

-  C’est scandaleux que vous refusiez de travailler ! !

Cette image est un peu grossière, vous l’avez compris, et elle n’est pas propre au projet de traité consititutionnel de l’Europe, mais en ce qui concerne ce sujet, cette forme d’abstraction du fond a été poussée à son paroxysme. Il ne reste alors que ceux qui sont pour une constitution européenne et ceux qui sont contre, les "merveilleux progressistes" et les "dangereux euroseptiques". Alors je veux que vous le lisiez avec moi, ce projet, et vous me direz si tout cela vous apparait vraiment comme du progrès.

Comment trouver les textes de la constitution Pour les personnes ayant accès à internet, rien de plus simple : europa.ue.int

Pour les autres, bien, pas de chance, c’est un peu plus difficile :

Elle est disponible par le journal officiel No C310, depuis : Journal officiel book, Service des publications des CE 26, rue Desaix F-75727 Paris Cedex 15. Tél. (33) 140 58 77 31 - Fax (33) 140 58 77 00 E-mail : europublications@journal-officiel.gouv.fr URL : http://www.journal-officiel.gouv.fr

Et elle devrait être disponible dans les postes et les mairies depuis le 10 décembre. Elle sera distribuée aux écoles (universités et Lycées) et l’année prochaine sera disponible en librairie pour 4 euros (300 000 exemplaires).

Je rappelle tout de même que cette constitution comporte 500 pages sans les annexes ! ! !

Il est difficile de nier que l’état a dernièrement joué la transparence sur ce sujet, depuis l’annonce du referendum par Chirac. En fait, il pose la balle dans notre camp. Il nous dit : « Il n’y aura pas de débat sur le contenu, mais vous pouvez toujours le consulter, c’est juste 500 pages ! ». Combien parmi nous, allons éplucher ces textes ? 1% de la population ?...

Posons le Décor

C’est bon, vous avez les textes à disposition ? Alors on attaque, mais quelques remarques absolument primordiales :

-  Avant tout, notons qu’il s’agit d’un "Traité établissant une consitituton". Or, il ne peut s’agir d’une constitution, étant donné que les organes de rédaction et de décision sur ladite constitution n’ont jamais été élus et ne représentent pas une forme d’assemblée constituante. D’autre part, une consititution doit être vue comme un cadre général de valeurs au sein desquelles, peut s’établir une certaine liberté et lattitude des membres. Dans notre cas, cette constitution fixe le cadre, mais les règles et l’orientation politique générale, ce qui n’est pas le rôle d’une constitution, je le rappelle.

-  D’autre part, ne perdez jamais de vue, en lisant ces articles, que la commission européenne (non élue démocratiquement) a tous les droits. Le conseil et le parlement ne sont que "consultés" ! ! ! Voir l’article sur le fonctionnement de l’europe sur le site : http://perfa.homedns.org/politique/europe.html.

Lorsque la constitution parle de décision de l’Union, la décision de la commission européenne est sous-entendue, pas les autres ! ! !

-  La terminologie est primordiale. Vous allez rencontrer des termes de droit, mais selon la tournure, il s’agit de droit « mou » ou droit « dur ». Un exemple : Si je vous dis : « je vous garantis de vous rembourser », c’est du droit “dur”, alors que : « je ferai en sorte de vous rembourser », c’est du droit “mou” (en fait cela ne m’engage pas beaucoup).

-  Le pire : Comme l’unique moyen de réviser cette constitution est l’unanimité des 25 états membres (IV-7), il est inutile de préciser, qu’une fois adoptée, cette constitution a peu de chances d’être révisée. De nombreux journalistes « experts » n’ont encore pas compris cet élément pourtant très simple mais selon moi, inacceptable ! !

-  Ce projet de constitution se présente en quatre parties principales, puis deux parties supplémentaires : Partie I : Dispositions fondamentales de la constitution Partie II : Charte des droits fondamentaux Partie III : Politique de l’Union Partie IV : Clauses finales

Protocoles et annexes I & II Déclarations :

Le numéro de l’article (I, II,...) indique la partie dans laquelle retrouver cet article. PARTIE I (tous les articles I-...)

Article I-2 : certains reprochent la façon dont est représentée la "solidarité". En effet, celle-ci est décrite comme une caractéristique de la société mais n’est pas explicitement posée comme valeur de l’Union.

Article I-3 : un peu dans le même registre. Il est décrit que l’union va "promouvoir" certaines valeurs (égalité homme-femme, solidarité,...) et non les garantir ! !. En ce qui me concerne, je remarque aussi dans l’alinéa 2, l’apparition du terme "libre concurrence". Ce terme est lui, érigé haut et fort (droit dur) en tant qu’objectif... hum, hum... Interessant de voir la présence d’une valeur "d’économie libérale" dans une constitution ! ! !

Article I-5 : brave Giscard... il a bien retenu les concepts de l’AGCS (accord de l’OMC) qui ne laisse comme compétence à un état que ses services "regaliens" : police, armée, justice. Et bien voilà, ce sera gravé dans la constitution... berk !

Article I-6 : le droit adopté par l’union prime sur celui des états membres ! ! ! Si j’étais un peu vicieux, je dirais que voilà un bon moyen de faire passer des réformes impopulaires au niveau national, en prétextant qu’elles découlent de la politique Européenne... Mais au fait, c’est exactement ce qui se passe. Et à votre avis, qui vote les lois européennes ?

Article I-11-3 : Dans les domaines qui ne relévent pas de sa compétence exclusive, l’Union intervient si, et seulement si, et dans la mesure où, les objectifs de l’action envisagée ne peuvent pas être atteints de manière suffisante par les Etats membres, tant au niveau central, qu’au niveau régional et local, mais peuvent l’être mieux, en raison des dimensions ou des effets de l’action envisagée, au niveau de l’Union. Ah, ah ! Euh, c’est quoi une manière suffisante ? Donc, l’Europe peut intervenir au niveau de ma commune dans le cas où celle-ci refuserait d’appliquer une directive jugée intolérable ? Ce sont les élus locaux qui vont être contents... Bravo pour le décentralisation de ce cher Raffarin. On ote à l’état, on fait croire qu’on donne aux régions, mais en fait on attribue à l’Europe.

Article I-12.1 : En gros, lorsque l’on a donné à l’Europe des pouvoirs exclusifs dans certains domaines, les Etats doivent se soumettre. Et qui attribue cette exclusivité de compétence à l’Europe ? Eh bien, l’Europe elle-même, pardi !

Article I-13.1 : On précise les domaines de compétences déjà validés :

-  Douane
-  Règles de concurrence pour le marché intérieur
-  Conservation des ressources biologiques de la mer dans le cadre de la politique commune de la pêche
-  Politique commerciale commune.

T’as compris ou t’en veut encore ? Pour le business et ses règles, l’Etat s’efface. Pour les ressources biologiques (préservation des espèces, quotas de pêche,etc...) pareil ! On pourrait penser que cela évitera les débordements de certains pays, mais nous avons déjà vu comment se comportait l’Europe sur le plan de l’écologie et de la biologie (OGM, Vache folle...).

Article I-14 : Il faut le lire celui-là, car il énonce les domaines de compétence « partagée ». Il met un bémol à l’article précédent. Le point 4 est positif , remarquons le...

Article I-17 : Encore une liste de domaines pour lesquels l’Europe est exclusivement compétente :

-  Protection et amélioration de la santé humaine
-  Industrie, culture, tourisme, éducation, jeunesse, sport , formation, protection civile. Tu veux une traduction ? Voilà les termes de l’AGCS qui sont écrits noir sur blanc dans la constitution. Nous allons ouvrir le marché et donner à des entreprises privées, les domaines sus-nommés....Au secours ! ! ! ! !

Articles I-19 à I-39 - Fonctionnement interne de l’Union.

Article I-41.7 - T’attaque un pays de l’Union et hop, les autres te tombent dessus ! Mais on suit l’OTAN quand même (De Gaulle doit faire des bonds !). Mais au fait, dans l’OTAN, il y a des états non-européens, non ?

Article I-43 - Solidarité entre les Etats contre le terrorisme

Article I-47.4 - Si nous voulons faire une pétition pour soumettre une proposition, il faut un MILLION de signatures .

Article I-51 - L’Union fait allégence aux églises... On croit rêver... Sommes nous réellement dans une structure laïque ou pas ? Pourquoi faire allégence aux églises ? Pourquoi les citer particulièrement, ce qui n’est pas le cas des organisations humanitaires, des organisations civiles ou autres ? Allons-nous bientôt les voir jurer sur la bible comme sur un autre continent que je connais ?

#

Cet article est le premier d’une série de quatre (trois à venir). Vous pouvez aussi le lire sur le site : http://perfa.homedns.org.

Vous pouvez aussi apporter vos commentaires et critiques.

http://perfa.homedns.org



Publié le 10 février 2005  par Laiguillon


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • > Projet de constitution européenne : le sujet virtuel
    12 février 2005, par Serge Rivron
    Bravo pour cet article extrêmemet simple et pas du tot simpliste qui a le mérite de poser la question très simple elle aussi, mais qu’aucun média ne pose, des présupposés du projet de "constitution". Il serait bon de le faire connaître (l’article).
    • Sentiment d’un européen convaincu
      21 mai 2005, par André Depouille

      Né à Bruxelles dans un pays trop petit par rapport aux nécessités du monde moderne, j’ai toujours vécu avec le sentiment que l’utilité d’une unité européenne était une évidence. Depuis 20 ans, je vis en France. Je me sent français d’origine belge et très européen. La frontière qui sépare mon domicile de mon lieu de naissance m’a occasionné beaucoup de désagréments administratifs. J’ai toujours souhaité une évolution dans le sens de la disparition des frontières et j’ai de très bonnes raisons pour cela.

      La structure européenne a souvent servi d’intermédiaire au service de gouvernements français et autres qui voulaient appliquer des mesures impopulaires sans les assumer. Alors ils les faisaient prendre ces mesures « au nom de l’Europe » et ensuite l’appliquaient en prétendant y être obligés. La commission européenne a toujours collaboré dans ce sens. Sa structure antidémocratique et son absence de transparence y aidait beaucoup.

      La constitution Giscard (je l’appelle ainsi parce que cela me fait mal de l’appeler « constitution européenne ») est présentée comme un pas pour rapprocher les peuples d’Europe. On essaye de nous faire croire que toute personne qui serait pro-européen devrait être pour et que ceux qui seraient contre, seraient anti-européens. En fait , cette constitution est la plus grosse régression la démocratie qui ait été tentée dans un pays où je vivais, depuis 60 ans. Cette régression est camouflée sous un déguisement de « constitution européenne » et tout est fait pour qu’on s’intéresse à autre chose que son contenu.

      Exemples Pour éclairer, je voudrais faire la comparaison avec 2 cas de constitutions de groupes de pays qui se sont, un jour, rassemblés en une fédération et ont créé une constitution fédérale sans supprimer la démocratie : les Etats Unis d’Amérique et la fédération allemande.

      1787 : Une constitution rassemble les Etats Unis d’Amérique (U.S.A.) sans supprimer la démocratie Après avoir acquis leur indépendance vis à vis de l’Angleterre, 17 états indépendants d’Amérique (Pensylvanie, Virginie, Floride etc...) créent une constitution pour se fédérer. Que mettent-ils dans cette constitution ? Elle définit les compétence qui resteront aux états et celles qui seront transférées à l’état fédéral. Et, puisqu’ils voulaient permettre aux futurs électeurs et aux générations suivantes de choisir leur politique économique et sociale en utilisant leur droit de vote, ils n’ont surtout pas définit de politique économique ou sociale dans la constitution. Tout le monde comprenait très bien que si la constitution décidait de la politique à mener, les électeurs n’auraient plus le droit de la choisir en exerçant le droit de vote.

      Aujourd’hui la politique économique et sociale des USA ne me plaît pas. Mais ce n’est pas du fait de la constitution, c’est du au vote des américains. La constitution américaine permet à ses citoyens de changer de politique s’ils votaient pour d’autres dirigeants, parce que la politique à suivre n’est pas écrite dans la constitution.

      La Bavière, la Saxe, la Prusse etc... se sont unies pour former une fédération allemande sans supprimer la démocratie La constitution Allemande réunit des états allemands (lander), définit les compétences du parlement et de l’exécutif fédéral et le niveau de décisions qui reste aux parlements des états locaux et à leurs exécutifs mais ne décide pas de la politique sociale ou économique à suivre. Les électeurs allemands peuvent encore aujourd’hui changer de politique, s’ils le veulent, parce que la politique à suivre n’est pas écrite dans la constitution.

      Différence entre cette constitution et les autres ? Les constitutions fédérales américaine et allemande avaient transféré aux états (parlement, président) fédéraux les droits de décision qu’elle avait enlevés aux élus locaux mais ne les ont pas supprimés. Cette constitution supprime le droit de choisir (par le droit de vote) la politique économique et sociale à mener, en l’écrivant dans la constitution. Si par malheur cette constitution était acceptée, les électeurs français et européens perdraient le partiellement le droit de choisir . Ni en votant aux élections françaises, ni en votant aux élections européennes et ils ne pourraient modifier les règles économiques et sociales écrites dans la constitution.. C’est pour cela que c’est une véritable régression de la démocratie, déguisée en « constitution européenne ».

      Cette constitution est faite pour qu’une fois votée , il soit presque impossible de la changer. Par exemple elle interdit toute mesure d’harmonisation fiscale européenne et en même temps elle donne le droit de veto à un paradis fiscal comme le Grand Duché de Luxembourg contre tout changement de constitution.

      Quelle constitution européenne ? La seule constitution européenne acceptable serait une constitution qui permettrait aux électeurs français de décider de certains choix politiques qui resterait au niveau des états, et au parlement européen de décider pour les décisions transférées à l’Europe. Tout le contraire de ce qu’est la constitution qu’on nous propose de ratifier par référendum. Avec la constitution Giscard , on ne pourrait plus réellement choisir ni en votant aux élections françaises ni en votant aux élections européennes.

      Diviser ou rapprocher les peuples d’Europe ? La constitution américaine visait à rapprocher les populations des états de l’union pour les fusionner en un seul peuple . La constitution allemande vise aussi à rapprocher les allemands. La constitution Giscard rend obligatoire l’unification du marché et surtout de la finance mais s’oppose à toute mesure de créer un droit social européen ou à l’harmonisation fiscale (en instaurent le droit de veto pour n’importe quel micro-état). Une vraie constitution européenne tendrait à rendre les peuples d’Europe plus solidaires alors que cette constitution fait tout pour les rendre à l’avenir toujours plus rivaux et concurrents.

      Tromper les pro-européens ! Le fait d’utiliser les sentiments pro-européens d’une partie de la population pour faire passer une telle disparition de la démocratie devrait faire réagir non seulement tous les démocrates mais aussi tout citoyen qui souhaite un dépassement des frontières. L’Europe devrait servir à autres chose qu’à servir de déguisement à une telle régression.

      Je n’idéalise pas la constitution américaine, ni la constitution de la république fédérale d’Allemagne. Je veux expliquer leur logique pour que par comparaison, on comprenne que la constitution Giscard n’est pas du tout ce qu’elle prétend être. Je n’idéalise pas non plus la constitution française qui resterait la référence si la constitution de Giscard était refusée au référendum. Mais je prétend seulement qu’il y a aujourd’hui en France des droits démocratiques qu’il faut sauver et que cette constitution supprimerait.

      • Sentiment d’un européen convaincu
        22 décembre 2014, par james_anna42
        Lightradio Technology is being heralded as the solution to reduce the growing need for more and more cell systems. It is being called the "Rubik’s cube" due to its small size, which could have a major affect how future networks are built. obstructedtechnology.org
        • Sentiment d’un européen convaincu
          16 janvier 2015, par evajanet820
          Heath care treatment reform rules passed your property this week for a party-line political election. Late Thursday night, House Democrats permitted the Senate heath care treatment reform program, sending a legislation so that you can President Obama to get his bank. www.moreabouthealth.org
          • Sentiment d’un européen convaincu
            27 janvier 2015, par rachel-zoe4
            NORTH AMERICAN basketball party was any unstoppable force usually in the early and additionally mid nineties still things experience changed and your invincibility becomes gone. 12 players who’ll represent north america team are generally announced where they have giant tasks and additionally expectations in front of you. www.scorespro.com
        • Sentiment d’un européen convaincu
          16 janvier 2015, par evajanet820
          Health insurance coverage strategy scheme policy involves how to find the smallest price between the guidelines that be right for you as so that you can system plus protection. Selecting the actual price is not surprisingly very straightforward. www.healthequation.org
        • Sentiment d’un européen convaincu
          16 janvier 2015, par evajanet820
          Windows 7 health Center is actually a fake basic safety program which is identical to the Home window Optimization Facility. Windows overall health Center bares its essentiality by way of hijacking your components and showcasing many deceiving pop-ups. www.trilliumhealthcenter.org
      • Sentiment d’un européen convaincu
        22 décembre 2014, par james_anna42
        The Art Of Healthy Living is something that is deeply personal and cannot be taught. It is not something "learned" nor is their any system or method to follow. healthylivingway.org
      • Sentiment d’un européen convaincu
        22 décembre 2014, par james_anna42
        Are you financially ready to face any unforeseen health risks that might face your family ? In the modern medical world, sophisticated health care costs are very much on the higher side. ehealthplanners.org
  • > Projet de constitution européenne : le sujet virtuel
    12 février 2005, par av

    Article I-6 : le droit adopté par l’union prime sur celui des états membres ! ! ! Si j’étais un peu vicieux, je dirais que voilà un bon moyen de faire passer des réformes impopulaires au niveau national, en prétextant qu’elles découlent de la politique Européenne... Mais au fait, c’est exactement ce qui se passe. Et à votre avis, qui vote les lois européennes ?

    Yeeeeesssss !!!!

    Pile dedans !

  • > Projet de constitution européenne : le sujet virtuel
    14 février 2005, par babel

    Face à ce déluge d’interrogations légitimes, il est peut être temps de savoir ce que nous attendons de l’Europe et de la force de son Union...Posons les bases d’un nouveau traité, élaborons nous même ces rêgles, constituons ! De toute façons j’ai le préssentiment que les britanniques refuserons ce traité (antieuropéens ou vassaux ?)et qu’il faudra recommencer,pour la même chose n’en doutez pas. Alors c’est au peuple de recommencer et pour celà il faudrait d’abord être un peu plus nombreux aux élections européennes car pour l’instant, les libéraux tiennent le haut du pavé par "abstinence" des électeurs...Le parlement aura plus de pouvoir qu’avant avec ce traîté, c’est un fait mais pas assez à mon goût...éxigeons une commission élue par le parlement, elle aura le reflet des résultats des élections européennes et passionnera peut être plus les citoyens...C’est le premier combat à mener. Citoyen du monde, je me sens européen et je rêve d’une union forte et fédérale mais ce qui la pourrit c’est encore et toujours les crispations nationalistes et les petits intêrets locaux...Quand au systême économique dominant, c’est un fait, il est dominant et vous ne le ferez pas capoter dans les états où le taux de chomage ne dépasse pas les 5% et la croissance affiche 3% chaque année même si le consummerisme rend con et aveugle...L’Europe c’est le compromis...Mais le peuple a toujours le dernier mot et là je me réjouis du large champ des possibles qui s’offre à nous...On peut toujours tout changer même par la force s’il le faut... Qui propose l’article 1. de la constitution populaire européenne ?

    allez je me lance.

    1.La présente constitution du peuple européen s’attachera à respecter scrupuleusement tous les articles de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen.

    à suivre....

  • > Projet de constitution européenne : le sujet virtuel
    14 février 2005, par sophia

    ...article 2. Le pouvoir économique de l’Union appartient au peuple européen et à son ex pression directe, le parlement. L’orientation économique a pour but de satisfaire les besoins primaires et secondaires de tous les citoyens. Il est admis que l’économie de marché est un mode de fonctionnement et de production de richesses. Cependant la recherche,le dévellopement et l’expérience étant la force même de l’union, tout système se révélant meilleur et plus juste sera à même d’être adopté par un ou tout les états membres.

    à qui le tour...

    • > Projet de constitution européenne : le sujet virtuel
      21 mars 2007, par François TATARD - ex prof-ingénieur Insa Rennes - capitaine au long cours

      Lettre d’un grand père allemand à son petit fils français LA CONSTITUTION FRANCAISE DE L’EUROPE

      Mon cher petit-fils,

      J’ai été surpris de voir ton esprit civique à un âge où on se fout pas mal de pareilles billevesées. J’ai été encore plus surpris de m’apercevoir que tu avais déjà l’âge d’aller voter. Tu veux que je lise pour toi cette énorme et confuse élucubration et que je t’en fasse un résumé assorti de conseils judicieux. Je l’ai relue dans cette optique et je te fais grâce d’explications détaillées. La présentation est un peu ringarde car, elle ignore superbement la norme AFNOR de numérotation des chapitres, titres et sous-titres. Le repérage est pénible. C’est donc une constitution française pour l’Europe. On y retrouve la « patte » de l’Ecole Nationale d’Administration, familière à tous les lecteurs du « JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ». En l’occurrence, c’est précis comme l’analyse d’un avion renifleur. On y retrouve une forme et une subtilité spirituelle déjà appréciés avec la législation sur l’invention de l’avoir fiscal, sur l’imposition des plus values, et les réglementations catastrophiques sur le « regroupement familial », enfin tout ce qu’un journaliste appelait avec humour « l’autoritarisme mou ». Comme dans nos lois inapplicables (littoral et SRU 2000, Etc....), le verbe pouvoir remplace le verbe devoir, ce qui permet aux décideurs une abstention légale et une inefficacité certaine. Là encore, le législateur laisse la décision aux hauts fonctionnaires et aux juges administratifs. Enfin, comme dans toutes les législations françaises, les dérogations abondamment prévues transforment les meilleures intentions en vœux pieux parfaitement inutiles. Lorsqu’il a fallu abandonner le droit régalien de « battre monnaie », on n’a pas eu besoin de constitution. L’impossibilité de faire tourner la planche à billets, pour boucher les trous du budget par des dévaluations, ne permet plus le déficit budgétaire programmé, ni la gestion sur une hypothétique croissance. Ignorant superbement cet incontournable postulat, la constitution imaginée par des Inspecteurs des Finances, entérine les mauvaises manières de la quatrième République, ressuscitées par François MITTERAND et poursuivies par les « blancs bonnets » qui ont succédé aux « bonnets blancs ». Les mêmes se retrouvent avec bonheur pour approuver des deux mains ce qui condamne le système. Que dire de cette phrase de l’article I - 16 (2) qui prévoit la nécessité d’une coopération loyale entre les rouages de cette organisation farfelue. Une coopération loyale ? Cela va sans dire et cela va encore mieux en ne le disant pas. On a vu ce que cela donnait pour accompagner la douteuse intervention américaine en IRAK. Quelle belle et loyale unanimité. Enfin, cerise suprême sur le gâteau, la procédure de révision semble inspirée par notre code de l’urbanisme au chapitre de la révision du Plan d’Occupation des Sols (le fameux P.O.S amoindri en P.L.U). Puisqu’on peut la réviser, à quoi sert-elle si le suffrage universel n’intervient plus ? Le rêve d’une Europe centrée sur le fameux « noyau dur de base », se répandant comme une tache d’huile destinée à s’étendre, en intensité, par l’unification des institutions, fiscales, économiques et sociales, ne se traduit pas dans ce verbiage vaseux. A vouloir tout prévoir, on s’enferme dans un carcan parfaitement irréaliste. Le plus étonnant c’est de voir l’Allemagne avaler de telles couleuvres. Il est vrai qu’engourdie dans une repentance obligatoire des jeunes générations pour les folies de leurs anciens, elle n’ose plus rien dire. En lisant cette débauche de verbiage de la constitution française de l’Europe, on peut se remémorer l’affiche de la propagande allemande de 1938 : Un balai « européen » dépoussiérait devant la porte en expulsant un coq bleu blanc rouge, courroucé, avec des livres et des journaux à la mode française. La légende : « Dehors le fatras français », est redevenue d’actualité. Il suffira de remplacer le nom d’un des journaux balayés par celui de « constitution française pour l’Europe », pour rajeunir l’affiche. Mon cher petit fils, je n’ai pas le droit de choisir pour toi. Je déplore que le vote « blanc » n’ait pas de signification. Il serait si bon qu’il corresponde, non à un refus total, mais à la réclamation d’un organigramme cohérent assurant le succès de l’application. Je vais donc, moi aussi, employer ce fameux verbe pouvoir.

      Au OUI des vaincus on peut préférer le NON de la résistance. (image sur votre Email)

    • Im glad I finally signed up
      13 décembre 2014, par cortneywitte
      Nous vous donnons quelques informations utiles ensuite passe-partout surcomment obtenir votre credit consommation sans justificatif avec seul delai assezcourt alors dessous nuage de contrainte. En premier credit sans justificatif de salaire a fournir vous pouvez consulter a nous pageweb qui decritest dont seul credit rapidesansjustificatif lequel sera seul facon obtenir de argent seul faconassezrapide alors sans obligation de presenter de justificatif. La reponseest non.
    • Just want to say Hello !
      6 janvier 2015, par kaythrowerhz
      De a lui profil, ce gazette gratuit Propension de Alors propose des articles, des conseils, alors des astuces consequemment ce client sense. Celui-ci acompte autant la sujet exactement cashback les bebes de sabine dediee parmi actualite des produits camarade dans Procter & Gamble Le hebdomadaire Voeu de Surtout du appointement pendant lycee puis affranchit folio de celestes de reduction
  • ..."au lieu de nous demander de se mobiliser aujourd’hui"...
    31 octobre 2007, par Jean Salim R

    Bonjour Torpédo,

    Je découvre à l’instant ta réponse, sur le site de bellacio : http://bellaciao.org/fr/article.php3 ?id_article=54077#forum196079

    "Gros problème avec la liste de diffusion de Bellaciao... 25 octobre 2007 - 12h23 - Posté par 83.***.26.**

    Lorsque je lis ce genre d’arguments, j’ai envie de gerber

    ...Concernant cette demande de référendum, je la trouve légérement inutile, car au lieu de nous demander de se mobiliser aujourd’hui, j’aurais préféré que les forces vives, et les intelligences s’allient bien en amont, avant les élections, pour pouvoir fédérer une opposition constructive, et non de hurler, que nous devons le faire aujourd’hui....depuis 2005 on vous prévient Lire le dossier complet Projet de constitution européenne : le sujet virtuel Laiguillon et autres textes sur le sujet en ligne sur bellaciao

    Alors l’hypocrisie ou les réveils tardifs, ça gonfle au bout d’un moment Jean Salim R !

    Torpedo"

    Et me suis empressé de courir sur le lien auquel tu fais référence, sur ton site, or le premier commentaire que je lis plus haut, est le suivant :

    ..."Projet de constitution européenne : le sujet virtuel 12 février 2005, par Serge Rivron Bravo pour cet article extrêmemet simple et pas du tot simpliste qui a le mérite de poser la question très simple elle aussi, mais qu’aucun média ne pose, des présupposés du projet de "constitution". Il serait bon de le faire connaître (l’article). "...

    En outre, je note, que le dernier commentaire sur ton site, ci-dessus, sur ce même sujet date...du 21 mars 2007 : En matière de réactivité, pour ce qui est des "réveils tardifs", difficile de faire mieux...

    cqfd.

    Tu me pardonneras, mais je n’ai pas lu cetexte avant : Suis coupable pour autant des allégations expéditives que tu me prétes, avec une telle rapidité ? Non, je ne crois pas.

    Je suis un citoyen lambda, qui tente, avec ses moyens, limités certainement de comprendre ce qui se passe, et je vais me répéter ici : "Trop de brouhaha asseoit, trop de bruits ennuient".

    J’ajoute, que je connais bellacio depuis peu, et que béotien, je découvre ce débat sur le net, n’ayant connaissance de ce sujet, que par les (trop ?) nombreuses réunions auxquelles j’ai assisté, et où je me suis profondément ennuyé à écouter les uns et les autres s’accrocher sur des détails, qui à mes yeux, étaient secondaires : Ce fût trés affligeant, je l’avoue ! ! !

    Il serait bon bon de fédérer les actions, pour une meilleure efficacité, et non de tirer à hue et à dia, sur le moindre quidam, qui ose s’interroger sur la cacophonie ambiante.

    Je ne savais pas que tu faisais partie des leaders qui souhaitent entrainer le monde entier derriere son microcosme, en vouant aux gémonies, toute parole citoyenne qui s’inquiéte de la multiplication des égos, et je comprends mieux pourquoi je n’ai pas entendu ton cri, si tu détiens la sacro-sainte vérité tout seul.

    Aussi, je te dirais "ne cries pas aussi fort dans le désert, je n’entends rien !", et si tu alpagues le moindre questionnement avec autant d’agressivité, pas surprenant que le chemin soit aussi long...

    Salaam Jean Salim R

  • Projet de constitution européenne : le sujet virtuel
    16 février 2016, par khairyayman

    شركة نقل اثاث بالدمام فرسان النيل لنقل الاثاث بالخبر والدمام والجبيل متخصصه فى نقل العفش بالدمام ونقل العفش بالخبر.

    شركة نقل عفش بالدمام شركة نقل اثاث بالجبيل شركة نقل اثاث بالخبر

    شركة نقل اثاث بالقطيف شركة تنظيف منازل بالدمام شركة مكافحة حشرات بالدمام http://forsan-elnil.com/ شركات نقل الاثاث والعفش بالدمام

  • Projet de constitution européenne : le sujet virtuel
    16 février 2016, par khairyayman

    اهم شركات نقل العفش والاثاث بالدمام والخبر والجبيل اولقطيف والاحساء والرياض وجدة ومكة المدينة المنورة والخرج والطائف وخميس مشيط وبجدة افضل شركة نقل عفش بجدة نعرضها مجموعة الفا لنقل العفش بمكة والخرج والقصيم والطائف وتبوك وخميس مشيط ونجران وجيزان وبريدة والمدينة المنورة وينبع افضل شركات نقل الاثاث بالجبيل والطائف وخميس مشيط وبريدة وعنيزو وابها ونجران المدينة وينبع تبوك والقصيم الخرج حفر الباطن والظهران

    شركة نقل اثاث بالرياض

    شركة نقل عفش بجدة

    شركة نقل عفش بالدمام

    شركة نقل عفش بالمدينة المنورة

    شركة نقل عفش بينبع

    شركة نقل عفش بالطائف

    شركة نقل عفش بمكة

    شركة نقل عفش بتبوك

    شركة نقل عفش بالقصيم

    شركة نقل عفش بخميس مشيط

    شركة نقل عفش بابها

    شركة نقل عفش ببريدة

    شركة نقل عفش بالخرج

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin