e-torpedo le webzine sans barbeles



Mouvement anti-libéral
l’important n’est pas ce qui se passe à Saint Ouen
de Danielle Bleitrach

Catégorie politique
Il y a (2) contribution(s).

Quel est ce vent de folie qui vous secoue ?

(JPEG)

Je n’ai jamais appartenu à ATTAC, mais j’ai vu avec stupéfaction ce mouvement s’autosaborder. L’analyse de loin que l’on peut faire de cette implosion d’une organisation paraissait relever d’un enfermement, d’une incapacité pour un "mouvement" de remplir sa vocation affirmée : une pédagogie populaire... créer un mouvement d’éducation populaire... Oui mais voilà de l’avis unanime de ses membres ATTAC n’a jamais touché les couches populaires, il est devenu le refuge de tous les déçus des partis, leur courroie de transmission et leur champ clos... Alors même que le social libéralisme et le libéralisme, parti unique du capitalisme et de l’union européenne faisaient une OPA sur le syndicalisme sous couvert d’indépendance syndicale...

Ce fut la grande rupture du PCF avec le monde du travail...

ATTAC n’avait jamais réussi à mordre sur les couches populaires et il ressemblait à la fin à une salle des professeurs déchirée par des enjeux personnels que l’on tentait plutôt mal que bien de transformer en politique... Attac menaçait d’entraîner d’ailleurs dans le sillage de son naufrage d’autres vénérables institutions y compris le diplo (Politis c’était fait)... Mais le plus beau fleuron de cette autophagie est le PCF...

Et puis ce fut le referendum constitutionnel, la divine surprise du NOn, où la fondation Copernic crut être la mouche de ce coche-là... Aucune conclusion ne fut tirée du fait que c’était la France de la jeunesse et des couches populaires, les victimes de la mondialisation capitaliste, de l’union européenne qui avaient voté NON... Et dans ce sillage, le PCF se livra un peu plus aux mêmes...

Un jour on reprendra à tête reposée cette extraordinaire tragico-comédie où un parti a été livré à ces fureurs destructrices... On lira avec étonnement cette opération où on a vu des groupuscules, des individus comme Clémentine Autain qui ne représentent qu’eux-mêmes, arguer de leur isolement, de leur incapacité à avoir des militants, au point d’être incapables non d’obtenir une majorité en France, mais dans les collectifs unitaires, exiger que les majoritaires leur cèdent la place. Sur quelle base une telle exigence ?

Sur l’anticommunisme devenu valeur dominante, "servez-nous de marche-pied et taisez-vous même si vous êtes majoritaires !" Et ceux qui n’auraient pas compris se faisaient traiter de "staliniens"...

Autre argument : "moi je plais à Fogiel et à Ardisson, je suis pipole, d’ailleurs je suis blonde, jeune et jolie, alors que vous êtes vieux, moche et has been !" Mieux par des manoeuvres on obtient un rassemblement des menchevicks (minoritaires), une quasi pétition de principe : jamais les communistes ne seront aptes à rassembler en France...

Mais un parti qui accepterait de tels diktats se condamnerait lui-même, il n’aurait plus qu’à se saborder... Ce qui il est vrai est dans la ligne de mire de certains, les ouitistes voulaient faire le congrès de Tours à l’envers, les renovateurs transformer le PCF en mouvement de type ATTAC...

Et la logique de cette évolution était la rupture avec les couches populaires, le règne des bobos...

Je suis sociologue et les symptômes d’une nécrose d’une organisation sont bien là... Le PCF est en train d’aller au bout de sa course suicidaire. Toute institution meurt et naît, celle-ci aura mis le prix à son sabordement et ce dernier acte qui la livre à des groupuscules capables de se réunir dans une cabine téléphonique est le plus saisissant.

Le seul problème, et il est de taille est que ce faisant vous livrez les couches populaires à l’extrême-droite...

Ce sont elles qui ont fait le succès du NON, et vous vous êtes paré de leur plumes pour faire la roue comme des paons... Vous croyez que Bové, Autain, Salesse sont aptes à prendre la tête d’autre chose qu’une salle des profs au meilleur des cas, parce que ce sont des salariés et au pire d’avoir le soutien des médias anticommunistes, parce qu’ils sont les naufrageurs du PCF, c’est là leur unique mérite, en finir avec ce parti... Livrer les couches populaires, leur révolte à Le PEN, transformer Chavez en "populiste", Cuba en dictature, les palestiniens en terroristes... Pour cela il faut tuer le PCF...

La direction du PCf y a mis du sien... Ce qui se dit ici même doit être conservé, il s’git d’une véritable antologie des errances où le PCF a été conduit... Par lâcheté, refus d’assumer son histoire, d’en faire une autocritique de gauche, pas de se contenter de céder à la morale des vainqueurs... Nous en sommes au stade où le PCf est accusé d’absence de démocratie par des nains qui ne sont même pas arrivé à l’emporter dans les collectifs...

Ils affirment que si les "anti-libéraux" ne sont pas présents au second tour ce sera la faute du PCF et de la LCR...

Mais sans eux vous ne faites même pas 1% de l’électorat.

Je souhaite de toutes mes forces que la dite Clémentine, le dit salesse se présentent et même José Bové, sans l’appui des communistes, sans Besancenot qui a tout compris depuis le début, sans MGB qui a perdu tant de temps avec eux... Et on verra le score qu’ils feront...

Les rénovateurs découvrent avec stupéfaction où les mène leur stratégie et pour masquer leur débâcle, il ne leur reste plus qu’à être unitaire avec les éclopés naufrageurs d’ATTAC... Le PCF a perdu tant de temps, il aurait du à la fête de l’huma faire le constat qui s’imposait l’union est impossible, la candidature du PCF sera de rassemblement et qui m’aime me suive... Il aurait du prendre le meilleur aspect de la stratégie des refondateurs, ne pas renoncer au collectif mais impulser l’idée d’un parti révolutionnaire anti-capitaliste, le PCF aurait pu laisser la place mais en poussant une logique tout autre...

Construire quelque chose dont notre pays a besoin passe par une prise de conscience, pas par des combats de chefaillons...

-  De quelle organisation les victimes de ce système ont-elles besoin ?

C’est en répondant à cette question, en nous rendant utile que nous avancerons sur ce champ de ruines...

C’est possible et nécessaire, agissons ensemble en ce sens...

Il n’y a pas que du faux dans ce qui est dit aujourd’hui.... On va assister à une recomposition politique de grande ampleur... C’est le parti unique du OUI au capitalisme, OUI à l’Union Européenne, de l’antlantisme, de l’adhésion à l’Occident impérialiste qui va l’emporter. la vie va encore se durcir, plus personne ne sera à l’abri, y compris les jeunes diplômés, les couches moyennes, nos acquis seront attaqués de toute part... Que ce soit Sarkozy ou Segolène, peut-être si la France devient trop difficile à gérer allons nous aboutir à une situation à l’allemande avec union officielle...

C’est de cela qu’il faut prendre conscience, c’est de notre résistance à cette situation que nous renaîtrons pas de ce naufrage et de cet enfermement sur nous-mêmes... Sur des illusions sur ce que nous représentons....

Je ne sais pas ce qui sortira de Saint Ouen, honnêtement je m’en moque...

Danielle bleitrach

source : Bellaciao



Publié le 10 décembre 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Mouvement anti-libéral
    l’important n’est pas ce qui se passe à Saint Ouen
    de Danielle Bleitrach
    10 décembre 2006, par Andy Verol

    Pire qu’un simple choix en Ségo et Nico, il y aura, et c’est maintenant, plus que probable, un certain Jean-Marie au second tour...

    Il est évident que le FN et autres phalanges franco-laïco-religieuses ont bien récupéré les "couches populaires". Mais pour quelle raison ?

    Bien entendu, parce que ces "couches" sont les victimes d’un capitalisme impérial parfaitement huilé. Celui-ci absorbe tout, y compris les courants de gauche les plus révolutionnaires, parce qu’il en fait un instrument de la libre concurrence en... politique.

    Ensuite, il existe une posture naturelle chez la plupart des êtres humains, lorsqu’ils sont confrontés à la misère, à la souffrance et au non-sens de l’existence : le "recroquevillement". Le FN est un parti "peau de chagrin" qui promeut un assèchement de l’épiderme du peuple. Face aux dangers croissants et évidents servis par le système politico-économique actuel, LE pen et sa clique de truands malfaisants proposent de "rentrer au bercaille". "On est bien au chaud chez nous, entre nous, pas emmerdés par tous ces crétins de l’exterieur."

    Sans doute est-il favorisé par le non-projet populaire des personnes d’extrême-gauche.

    Et puis, soyons pessimistes un instant : la machine médiatico-politique ne s’accorde pas avec les "lendemains qui chantent". On ne vend pas grand-chose en permettant de rêver... On vend avec la paranoïa, la schizophrénie, la xénophobie, les névroses, les pathologies, etc...

    Quoiqu’il en soit, ne jetons pas forcément la pierre, systématiquement, au libéralisme féroce... La division de l’extrême-gauche ne date pas d’hier. Bien au contraire... Mais il est aussi vrai, que cette frange du paysage politique souffre, comme toutes les autres, de l’égocentrisme de ses représentants... Car, je le répète, le pouvoir et sa conquête n’est qu’un processus de corruption volontaire ou non de l’esprit humain. Tôt ou tard, celui qui est au pouvoir est vicié par celui-ci.

    Autre chose... Je l’ai écrit dans un texte récemment : "Comme le font les vautours sur les charognes", la gauche, tout du moins ceux qui la conduisent, se résume généralement à une poignée de journalistes "indépendants", des prof, des étudiants en sciences humaines et souvent de salariés du secteurs publics...

    Je me rappelle une rencontre (si on peut appeler ça comme ça) avec des militants d’ATTAC. Enfin disons que je buvais un café dans un troquet de banlieue et que j’étais assis à côté d’une bande de quadra/cinqua qui parlaient de plein de choses de gauche. Ils arboraient des pin’s géants ATTAC. Alors je me suis incrusté et j’ai demandé pourquoi ils se battaient... La première réaction a été le mépris, le silence puis un long laïus condescendant sur les raisons de l’association.

    ça n’est qu’un exemple isolé, j’en ai conscience, mais j’ai bien compris qu’ils allaient dans le mur. Ils ne servaient à rien, à personne, à peine les sauver de leur désarroi politique.

    Mon approche du combat militant, de "lutteur" est beaucoup plus instinctive et rentre dedans... Seulement cette masse de militants très "coincés du cul" et toujours amenée à apporter des correctifs sur ce qu’il faut dire et ne pas dire coupe totalement la pensée progressiste révolutionnaire des masses populaires.

    J’en parlais à mon meilleur ami qui est entré au PCF l’année dernière. IL FAUT DES "BRUTES DE DECOFFRAGE" pour casser le capitalisme. Pas des intellectuels tractant à l’entrée des centres commerciaux des périphéries/banlieues. Il faut se bouger le cul. Ne pas mesurer son propos. Ne pas ménager son interlocuteur, sa suceptibilité. IL FAUT entrer dedans...

    Tous les gens de gauche (hors PS, et encore) savent où ils veulent aller, d’un point de vue global. Alors inutile de s’engueuler, de jouer de nos egos surdimensionnés. Il faut rendre aux masses populaires la parole et le leadership sur la pensée de gauche... Et pour cela, il faudra accepter les débats musclés, les propos désobligeants, voir même choquants et en débattre... Il faudra aussi réfléchir sur la nécessité, peut-être, de s’extirper du système électoral, des institutions de la Vème République pour tenter de développer un "monde", ailleurs, tout de suite...

  • Mouvement anti-libéral
    l’important n’est pas ce qui se passe à Saint Ouen
    de Danielle Bleitrach
    30 janvier 2016, par Sara

    Thanks for posting this info. I just want to let you know that I just check out your site and I find it very interesting and informative. I can’t wait to read lots of your posts.

    https://www.facebook.com/VenusFactorDiscountTrialOffer/

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin