e-torpedo le webzine sans barbeles



Gaz de France : Hé, vous sentez pas comme une odeur ?
de Blacksting

Catégorie société
Il y a (0) contribution(s).

Cette conversation est-elle une fiction réelle ou une réalité fictionnelle ?

(JPEG)

Conversation No 1 - Gaz de France : Hé, vous sentez pas comme une odeur ? 21 Octobre 2006

-  J’en connais qui ont fini de se gaver sur le dos des autres...ça va leur faire drôle

-  Vous parlez des actionnaires des fonds de pension ?

-   ?? Et bien non... je parlais des agents GDF. Tous ces fonctionnaires bien au chaud qui vont devoir bosser un peu maintenant qu’ils ont privatisé GDF.

-  Et ça vous fait plaisir de savoir ça ? vous vous sentez...plus tout seul ? la France va aller mieux, c’est ça ?

-  Oui je pense. Y’a qu’à voir les retraites de ces fonctionnaires. Vous pensez que nous, les actifs, on va pouvoir continuer à débourser sans cesse pour payer leur retraite ?

-  Donc, d’après vous, leurs retraites sont injustes et c’est pour ça que le gouvernement privatise GDF ?

-  Mais enfin, il suffit de lire combien elles coûtent. La France à une dette publique colossale, vous pensez pas qu’elle puisse continuer comme si de rien n’était ?

-  Si je vous suis, le gouvernement dans sa grande clairvoyance a privatisé GDF pour réduire sa dette publique grâce au gain sur les retraites de ces fonctionnaires ?

-  En grande partie oui. Je n’ai pas tous les chiffres en tête mais les régimes spéciaux de EDF/GDF sont un gouffre et c’est nous qui payons.

-  Vous ne trouvez pas normal que les gens participent au financement des retraites de tout le monde.

-  Si bien sûr, mais elles ne sont pas équivalentes aux notres, elles sont beaucoup plus favorables. Il y a les retraites du secteur privé, celles du secteur public et celles des régimes spéciaux.

-  Bien sûr...les retraites du secteur privé ont été dégradées progressivement, puis celles du secteur public. Vous entrez parfaitement dans le jeu vicieux que l’on vous propose :

vous ne demandez pas qu’on améliore vos retraites, vous demandez que l’on dégrade celles des autres.

Le personnel du secteur public s’est toujours mobilisé pour vos retraites du privé mais je vois que la réciproque est loin d’être présente. Vous me faites marrer...vous êtes vraiment prévisibles et vous agissez en marionnette.

-  peut-être mais avec l’arrivée du papy boom, le gouvernement manque de choix et il est bien obligé de niveler par le bas, sans compter le coût des...

-  et bla bla bla... arrivez-vous à penser par vous-même de temps en temps...le gouvernement vous sert ce que le medef lui dicte. La réforme Fillion a depuis longtemps assis l’arrivée des fonds de pension, voilà une clé.

-  et comment faire autrement ? vous savez que non seulement dans les régimes spéciaux, ils cotisent moins longtemps, ils partent plus tot en retraite, leur retraite est calculée sur les six derniers mois d’exercice.

-  et pourquoi on ne propose pas d’aligner tous les regimes de retraites sur ceux des publics, ce serait un juste milieu et ils pourraient faire valoir cette fois-ci la solidarité. Mais ce n’est pas ça qu’ils font, ils vont beaucoup plus loin. Ils détériorent les retraites du privé en expliquant que c’est à cause de ces salauds de la SNcF, RATP, GDF et EDF.

-  C’est pas des salauds mais en plus ils ont une espérance de vie plus grande...

-  Ben voyons, vous avez raison, faudrait les fusiller ces enfoirés. L’autre clé est que même si les régimes spéciaux s’alignent sur les retraites du privé, je ne parle même pas des retraites du public qui sont déjà pratiquement alignées, cela ne concernera que 1,6% des travailleurs en 2025, alors le financement des retraites ne sera absolument par réglé. Mais inutile de vous faire peur...on vous dit : demain vous toucherez une retraite de merde mais rassurez-vous, votre voisin aussi. Et vous applaudissez comme de gros lourds que vous êtes. On devrait vous dire, le financement des retraites doit trouver de nouvelles sources, réfléchissons ensemble. En éliminant totalement les régimes spéciaux, le problème reste entier. Et arrêtez de vous laisser prendre sur le sujet de la dette publique, c’est vraiment l’èpouvantail...sachez qu’en augmentant d’un quart de point, les charges patronales, le problème des retraites est résolu, vous allez me dire : mon dieu, vous ne pouvez pas continuer à étrangler les entreprises de la sorte, ce n’est pas possible, vous tuez le seul ressort de la France et bla bla bla...

-  mais...vous n’allez pas me dire qu’on peut indéfiniment garoter les entrepreneurs et espérer qu’ils puissent épancher les problèmes dus à la crise comme par...

-  Et c’est reparti, allez zou...

voilà une campagne de pub qui a porté ses fruits.

Chaque fois qu’un politique se prononce sur les entreprises, on les met toutes dans le même bain. Multinationales, grandes entreprises, PME/PMI, TPE et artisans...Oui un artisan est perclu de charges, c’est vrai, et il n’engage pas, mais si nous regardons à l’autre bout du tableau nous voyons quand même une augmentation toujours aussi flagrante des bénéfices. Où vont ces bénéfices ? aux actionnaires. Qui sont les actionnaires ? bientôt très majoritairement les fonds de pension, autrement dit les caisses de retraite privées. Et hop, nous voilà revenu aux retraites privées qui seront notre lot si nous continuons à accuser les retraites des fonctionnaires comme seules coupables.

-  Vous trouvez pas que c’est un peu facile ?

Réfléchissez encore un peu, au lieu de gueuler comme un veau. La durée de vie augmentant, le choix du gouvernement est d’allonger les durées de cotisations, autrement dit de reculer l’age de la retraite. Super...voià qui va bien arranger le chômage.

-  Super, alors vous le super héros, vous allez épancher comment les 800 milliards supplémentaires d’euros de dette pour la retraite des régimes spéciaux ? La seule solution est de liquider petit à petit l’ensemble du secteur public. Pour revenir à GDF, sa privatisation va entrainer des profits supplémentaires qui vont générer des emplois qui eux-mêmes vont permettre d’avoir plus de cotisants qui à leurs tours vont renflouer le nombre d’actifs et ainsi les caisses de retraite. C’est tout de même simple à comprendre...

-  Mais bien sûr, c’est bien connu, la privatisation améliore tout.

-  Qu’est-ce qui va se passer, à votre avis ? De une, ils ne vont pas engager plus pour autant, ils vont sans doute dégraisser. Ah, oui, belle avancée pour les retraites. Déjà que les cotisants sont de moins en moins nombreux mais en plus le peu qui va rester va être payer à coup de fronde. Ah, merde, bon ben c’est pas grave, il faut allonger le temps de cotisation donc faire travailler ces pouilleux plus longtemps. Ah, merde ! du coup il y aura moins de boulot pour ces connards de jeunes. Vous sentez pas comme une odeur ?

-  Alors ça c’est facile... vous savez très bien que si GDF est privatisé il va être plus fort et compétitif. Ainsi, il va gagner plus de marché et donc engager plus. Votre vision est brouillée par ces gauchos dont la mentalité d’assistés pourrit tout ce ....

-  Je rêve... non seulement vous êtes abruti mais en plus vous n’apprenez rien, mais alors rien du tout ! Vous êtes en cellule, vous vous faites "enculer" par le gardien mais vous oubliez et vous vous en prenez à votre compagnon de cellule. Pauv’naze, tu comprends pas ce qui se passe ? Tu ne lis que tes journaux de merde, ma parole ! GDF a fait des résultats net supérieurs à 3 Milliards. Pas de chance, il va s’associer au groupe Suez. Suez, tu sais, c’est ce groupe de merde qui gère l’eau en France mais aussi à l’étranger. Non seulement le gouvernement va perdre cette manne mais en plus ce pognon va servir à remonter les comptes de Suez. Le coup habituel du vase communicant.

Suez va sucer GDF en laissant tout aller à vau-l’eau.

Toi, tu paieras de plus en plus cher, tu financeras la pub de Suez et tu verras tout le réseau de Gaz partir en couilles, la qualité de service disparaitre dans un grand trou noir mais tu continueras à afficher ton sourire béat de poisson mort et à prôner la beauté du libéralisme.

-  Mais c’est faux ! Vous savez très bien que l’Etat que vous chérissez comme le messie va rester majoritaire dans GDF. En plus, le fait que GDF va se privatiser partiellement va permettre un bien meilleur élan pour régler les enjeux énergétiques mais aussi les enjeux écologiques. Vous êtes assez con pour ne pas vous rendre compte que les débats sur l’énergie sont fait pour masquer l’inaction du gouvernement. L’Etat est mou et il n’est pas plus dynamique pour décider des bonnes voies à prendre pour l’écologie. Et puis merde, je vois pourquoi je me ferais chier à essayer de convaincre des mecs comme toi qui savent que cracher sur qui se fait mais par contre qui...

-  Bon écoute, blaireau, sur l’inaction de gouvernement concernant la situation écologique nous sommes d’accord, mais là est un autre sujet. Par contre, je suis mort de rire avec tes arguments sur les enjeux. Bordel, si l’état contrôle 80% de GDF, tu vois pas qu’après que Suez ait boulotté GDF, l’Etat sera minoritaire avec moins de 30% ? Il est où ton contrôle des enjeux ? T’as qu’à regarder ce que fait Suez partout dans le monde, tu penses vraiment que cette énorme saloperie a quelque chose à foutre de l’écologie ? C’est exactement comme quand tu vois les pubs de Total qui te disent qu’ils font tout pour t’assurer une vie meilleure à toi et à tes enfants. Mais ils n’en ont rien à foutre. A peine GDF s’est trouvé dans le giron du privé, on a morflé une augmentation de 30% des tarifs et toi, lobotomisé, t’as gobé le coup des prix d’approvisionnement ? Ils ont gavé les actionnaires avec ton fric et le mien, mais finalement pourquoi ils s’en priveraient ? t’es le cochon qui paie et t’aime ça !! Tu vois ce gros c... de Thierry Breton avec sa mèche de tarlouze qui te sussure des conneries et toi t’applaudit des deux mains. Tu vois tes mains, si tu étais assez souple, t’aurais meilleur temps de les planter dans le...

Un bruit sourd coupa net la conversation. Le zinc vibrait et faisait danser les verres dont la chute d’un de ceux-ci laissa un silence absolu dans le bistrot. Tout le monde scrutait du regard l’extérieur du bistrot à la recherche d’une explication mais ils finirent par tomber sur le poing massif du patron encore collé sur le comptoir.

Les deux interlocuteurs échangèrent un dernier regard furtif avant de trouver le bon moment pour sortir...

source : LE MIROIR Blacksting



Publié le 22 février 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin