e-torpedo le webzine sans barbeles



Le bal des Nazes
de Redsting

Catégorie politique
Il y a (3) contribution(s).

Cette conversation a été enregistrée par un micro caché lors de la dernière séance du groupe de Bilderberg ...

Fiction ou réalité ?

GIF - 44.2 ko
cliquez pour agrandir


Un des derniers rejetons de la famille RockFeller a pris la parole pour clore la dernière réunion de ce groupe d’influence. John Davison Rockefeller IV, dit "jay" a commencé très dignement par les remerciements de circonstances mais très vite son discours s’est légèrement transformé, sans doute par les effets de l’alcool mais aussi par la maladie du cerveau qui l’a frappé depuis quelques années et qui empire progressivement. Vue la stature et l’influence du personnage, nul n’a eu le cran de l’empêcher de prendre la parole ou de couper le micro. Nous vous livrons ici les vingts dernières minutes de ce discours d’anthologie qui s’est conclu par la chute de l’estrade de "jay", au grand soulagement de l’assistance pétrifiée et outrée.

Mesdames, Messieurs, il fût un temps lors duquel mes aïeux ont jété les bases de l’organisation sans pour autant la nommer. Ils avaient foi dans le capitalisme et voulaient assurer la perénité d’un système qui leur paraissait apte à assurer l’avenir de leurs investissements.

Après la seconde guerre mondiale qui leur avait assuré des dividendes non négligeables, ils craignaient tout autant le communisme que des éventuels idéaux humanistes déplacés et inspirés par l’odeur des cadavres encore chauds.

-  Et puis quelle période plus propice que celle de la reconstruction ?

Ils faisaient feu de tout bois et aucune autre inspiration que celle du marché ne les animait.

L’argent était le sang de l’humanité et aucune entité, état, gouvernement, nation, peuple ou doctrine ne devait contrarier sa circulation. L’ombre et la discrétion prévalaient et les ficelles actionnant les marionnettes devaient rester invisibles comme à l’apogée des illuminati.

Devant l’inconcevable existence d’une telle structure, le ridicule d’une théorie du grand complot ou d’une conspiration planétaire nous permettait de nous gausser des soupçons. Enfin, l’extrème précaution dans le choix des membres nous assurait l’assise et la poursuite de notre oeuvre de consolidation.

Nous avons fait et défait des gouvernements, influencé des marchés, arrêté et provoqué des guerres, crée des conflits commerciaux, dénoncé et fomenté des scandales, financé des guerillas, supporté ou abattu des hommes et des femmes...

-  bref, nous avons fait vivre ce monde et savez-vous comment ?

En ne faisant que suggérer, sous-entendre, conseiller et supposer.

Une impressionnante et incroyable partie d’échec sans ne jamais toucher les pièces de l’échiquier. La clé de notre longévité : ne jamais apparaitre dans la partie et un dosage subtil pour que celle-ci jamais ne s’arrête.

Il regarde l’ensemble de l’assistance lentement avec un visage inexpressif

Mes aïeux avaient compris très tôt qu’il ne fallait pas faire confiance aux gouvernements et à la politique. Si nous voulions asseoir notre destinée, il fallait que nous en soyons les acteurs, pas les spectateurs. Nous devions, pour manipuler les moutons, nous occuper autant du troupeau que des maîtres ou des gardiens.

Aujourd’hui je vous regarde tous, je vous observe, vous étudie.

Si l’image qui m’a effleuré a pu être celle de papillons autour d’une ampoule, j’en suis aujourd’hui à celle de mouches autour d’un étron. Oh, ne feigniez pas d’être offusqués car il vous faudrait pour cela faire preuve de personnalité or, si personnalité vous pensez être vous n’en êtes pas pour autant pourvus. Vous n’avez aucune conviction profonde ni n’êtes habités d’aucune lueur.

Vous vous sentez élus, vous vous apparaissez nantis mais sachez que vous n’êtes que des marionnettes.

Son coude glisse du parloir...

-  Vous pensez que vous maitriser le destin d’une partie du monde et que vos choix qu’ils soient politiques ou économiques peuvent influer sur sa marche ?

Votre vanité n’a d’égale que votre myopie intellectuelle. Vous avez su monter dans un bolide mais ne croyez pas que vous le pilotez... .

Il siffle une nouvelle rasade de la bouteille qu’il tient à bout de bras...

Mais depuis une éternité, vous n’êtes plus conviés aux séances du groupe pour votre réflexion ou votre influence. Vous ne nous avez jamais interessé, sachez-le, vous n’avez fait que nous servir. Que vous soyez roi, reine, ministre, banquier, président, patrons de multinationales, vos fonctions d’apparat n’ont pas le moindre atome de signification à nos yeux. Sous vos pompeux attributs vous êtes si prévisibles et manipulables. Quelques voitures de luxe pour vous conduire dans un endroit somptueux, quelques mets raffinés, la promiscuité de vos semblables bêlants, un soupçon de simulacre de secret et voilà vos yeux qui s’illuminent...

Manquant de s’effondrer, il s’accroche de plus belle au parloir, en lâchant sa bouteille...

...voilà votre orgueil qui vous saisit de bien-être, tel un orgasme. Mais ne vous trompez pas, ce sont nous qui faisons ou defaisons ce que vous êtes, c’est à dire des vassaux. Le temps des mes aïeux est désormais révolu !! Réveillez-vous, tristes sires !

-  Jamais l’idée que tout nous échappe aujourd’hui, ne vous a donc effleuré ?

Un remous de plus en plus perceptible parcourt l’assistance. Les visages se tournent et se retournent comme pour chercher une issue, alors jay force le ton

Fermez-là bande de foireux ! Vous êtes si suffisants et si puants ...

vous êtes en train de détruire une oeuvre qui vous échappe.

Si encore il était question de conscience nous pourrions facilement l’endormir par quelques donations, par de spectaculaires actes de philantropie bien dosés et dégoulinants. Mais il ne s’agit pas de ça, malheureusement... il n’est question que de votre sidéral manque de tripes. Vous n’êtes plus des dirigeants mais que de simples pantins tout autant que ceux que vous prétendez conduire. Vous êtes stupidement et implacablement moulés à l’identique sur votre voisin sans n’avoir jamais en avoir eu conscience. Cette parthénogénèse rend l’existence du groupe totalement inutile par un phénomène que nous avons à tort sous estimé : votre stérilité intellectuelle !!

Il rit en se posant une main sur le front

Je suis peut-être le plus pitoyable... je tente d’expliquer les secrets du monde à une troupe d’amibes !! Aujourd’hui plus personne ne croit en ce que vous racontez, vous m’entendez, plus personne.

-  Et savez-vous pourquoi ?

Parce-que vous n’y croyez plus vous-mêmes.

Vous êtes incapables de réfléchir à moyen ou long terme, vous rebondissez sur les évènements, vous ne les créez plus. Vous mentez tellement mal que vous ne vous en rendez même plus compte. Vous êtes les spécialistes des mots mais sans que jamais ils ne forment une phrase.

-  Comment voulez-vous nous servir encore à quelque chose ? Vous êtes telles des moules accrochées à un satellite : vous n’êtes pas à votre place.

-  Croyez-vous que ce soit avec des gastéropodes dans votre genre que nous imaginons le monde de demain ?

Les technologies -grand public- dépassées, données au compte goutte, qui contrôlent et emprisonnent, tout en offrant le sentiment d’entrer dans la grande farandole du progrès.

La séparation graduelle des riches et des pauvres pour que les uns redoutent et les autres aspirent.

Observer et aller jusqu’à financer le pathétique effort des peuples à créer des oeuvres humanitaires pour palier à la pourtant inexcusable déficience de leurs dirigeants.

L’irruption souterraine dans le vivant par les bio-technologies pour à la fois meurtrir par les virus endémiques ou les OGM et guérir en dynamisant le pharmaceutique. Le contrôle des énergies propres et infinies pour garantir notre domination et pouvoir monnayer à prix d’or l’écologie de bouts de chandelle. Créer, façonner ou soutenir les guerres et les conflits de demain en maintenant la pauvreté et la famine et en les maquillant en différences religieuses, ethniques ou raciales afin que la bêtise d’une humanité sans espoir fasse le reste... tout ce travail de titans pour assurer une marche du monde qui serve nos intérêts et un désordre suffisant pour éviter une stagnation stérile dans un monde de paix et de stabilité.

Mais rien n’aura été possible sans la mise en pratique du principe d’entropie qui veut que ce désordre soit dosé avec soin et parcimonie afin que règne sans faillir le sentiment profond et béat que tout va dans le bon sens.

Le dosage, vous entendez, le dosage !!

Il balaie d’un revers de main, la surface du parloir, éructe bruyament et hurle de plus belle

Et vous, sombres abrutis, incapables d’accèder à ce niveau de stratégie, vous tombez dans le plus affligeant cynisme. Vous manipulez, trompez, magouillez, détournez sans calcul mûri. Vous copiez les plus grossières manipulations de vos congénères sans réfléchir au coup suivant. Tout ce que vous faites devient tellement gros que plus personne aujourd’hui ne peut croire en votre dévouement. Vous mentez et trichez sans une once de panache. Vous ne maitrisez plus rien du tout et pire, vous en êtes conscient.

Auparavant, nous les laissions dénoncer ce que nous voulions bien pour permettre un équilibre, mais aujourd’hui le plus incertain des miséreux intellectuels qui peuplent notre monde voit et dénonce vos grosses ficelles.

Petit à petit, par votre incompétence, l’incrédulité disparait.

Tout est permis alors rien n’est possible.

Vous avez fait entrer l’humanité dans une période de désenchantement ou l’espoir d’une vie meilleure, le principal ressort de notre longévité, meurt petit à petit.

Sans espoir, nous assistons déjà à l’émergence du fatalisme et du désespoir.

Cette vague, c’est certain, vous semble adaptée pour accélérer notre emprise, car vous êtes bien trop cons pour réaliser qu’elle ne fait qu’annoncer son irrémédiable déclin. Le siècle qui s’ouvre sera celui du renouveau, du "tabula rasa" et par la même de notre disparition...

Il grimpe difficilement sur le parloir, sort son penis et pisse généreusement à la cantonnade ...

Alors à vous tous, ici réunis, continuez à baffrer, boire et plaisanter de vos frasques nauséabondes mais vous ne quitterez pas ce lieu sans savoir ce que je pense de l’insignifiance de votre existence de cloportes ...

une trace d’urine dans un décor hors de prix !!

-  source : Site de rage rouge Redsting



Publié le 29 janvier 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Le bal des Nazes
    de Redsting
    7 février 2007, par ROBIN

    POURQUOI PAS ?

    MAIS QUELLES PREUVES AVEZ-VOUS DE L’AUTHENTICITE DE CE DISCOURS ?....

    NOUS NE SOMMES GUERE PLUS ETONNES DE L’ARROGANCE DES PUISSANTS ET PARVENUS MAIS EN L’OCCURENCE CETTE HISTOIRE :INFO OU INTOX ?

    JE REPETE : PROUVEZ LE !!!

    • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
      11 mai 2014, par dirwest
      Ouvert parmi 1999, Fnac orient cela endroit internet de la Federation Nationale Achats (Fnac) qui orient bizarre chaine de magasins specialisee dans ces produits culturels puis electroniques, passager electromenager, jeux alors code promo fnac jouets aupres delicats, fondee pendant 1954 en France. Aujourhui, 14% de bruit chiffre sociabilites orient realise sur internet.
  • Le bal des Nazes
    de Redsting
    30 janvier 2016, par Sara

    Nice stuff, do keep me posted when you post again something like this !

    does the venus factor work

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin