e-torpedo le webzine sans barbeles



Candidature Bové : Rêvons un peu, mais attention...

Catégorie politique
Il y a (1) contribution(s).

(JPEG) J’ai dit et écrit combien la candidature de José Bové me convenait, et plus encore, me réjouissait. Pour autant, si j’ai envie de rêver, je ne peux le faire que très légèrement, un peu comme vit brièvement la rose...

-  Pourquoi ce ton plutôt pessimiste ?

Il est provoqué par un point majeur à mes yeux, point soulevé tant par José Bové lui-même que par Yves Salesse, hier soir dans l’émission de Calvi sur France 2 selon la réaction envoyée sur altermonde par Christian W.

Tous deux ont affirmé qu’au second tour ils appelleraient à voter Ségolène Royal !...

A mes yeux, et je ne suis pas le seul à le penser, c’est une première faute.

Si nous sommes nombreux à être heureux de la candidature de José, c’est précisément parce qu’elle nous évite d’avoir à choisir de voter pour la représentante de ce qui fut un jour un parti socialiste mais qui n’est plus aujourd’hui qu’une variante du néoconservatisme à la française, petite cousine des néoconservateurs américain. Mon jugement peut paraître très dur, mais c’est bien ainsi que je ressens et analyse ce parti qui se prétend encore socialiste.

Je ne comprends donc pas, que José Bové et Yves Salesse annoncent déjà leur futur soutien à Ségolène Royal. Sauf, bien sûr, mais ce serait triste et inquiétant, s’il s’agit d’un calcul, ou pire d’un compromis avec le PS.

S’il s’agit de cela, alors, le rêve est déjà fini !

-  Comment croire au sérieux de la candidature alternative, dont l’équipe est composée de femmes et d’hommes ayant lutté avec acharnement contre le projet de Constitution européenne, si cette équipe et son représentant s’apprêtent déjà à nous demander de voter au deuxième tour pour l’un des éminents soutiens du Oui au référendum ?

Non, franchement, ce n’est pas sérieux et cela constitue un premier accroc très sérieux...

-  Battre la droite ?

-  Qui, parmi nous, ne veut pas à tout prix battre la droite extrême de Nicolas Sarkozy ?

C’est, bien évidemment notre objectif à tous.

Cet homme recèle en lui un incroyable potentiel de désunion du peuple français ; c’est un obsédé de l’esprit sécuritaire qui grignote, jour après jour, l’espace de liberté qui était le nôtre ; par son alliance privilégiée avec les néoconservateurs américains et les faucons israéliens, il est potentiellement dangereux pour la paix du monde et, bien sûr, pour la paix en France. Il faut donc tout faire pour qu’il ne soit pas élu, c’est l’évidence même.

Mais, pour autant, le remplacer par Ségolène Royal est une erreur. Nous avons vu leur complicité durant le référendum ; nous connaissons leur concordance de vues dans le domaine sécuritaire ; l’alliance avec les faucons israéliens n’est différente que par des nuances ; et le PS n’a pas la force d’esprit nécessaire pour s’opposer aux directives et ordres américains.

-  Alors, en quoi serions-nous gagnants ?

-  Peut-être la chasse aux étrangers s’arrêterait-elle ?

-  Mais encore, comment en être certain ?...

Prendre le risque de l’abstention au cas où...

Oui, pour ma part, je suis déterminé à m’abstenir en cas de duel Sarkozy contre Royal. A moins, à moins... que par un de ces curieux « miracles » qui adviennent ici ou là dans ce pays, José se retrouve au second tour... Non, non, ne souriez pas trop vite... Rappelez-vous, nous étions battus d’avance pour le référendum et pourtant... Mais restons dans l’hypothèse du duel UMP-PSL (parti social-libéral...). Ce sera donc l’abstention...

Bien entendu, si nous sommes nombreux à nous abstenir, il est évident que de tout côté, de l’ex-gauche, à la gauche alternative, on nous accusera d’être responsables de l’élection éventuelle de Nicolas Sarkozy. Mais je crois qu’il faut remettre les pendules à l’heure et dire ce qui est, qu’un chat est un chat ! Autrement dit : Si Sarkozy devient Président, ce ne sera pas la faute de ceux qui s’abstiendront, mais bien la responsabilité de ceux qui voteront pour lui. Ceci, il ne faudrait tout de même pas l’oublier ! Il faut mettre ces électeurs directement responsables de l’éventuelle catastrophe face à leur seule responsabilité !

Je suis prêt à parier, d’ailleurs, que parmi les soutiens de José qui s’abstiendront au second tour, ils seront nombreux à être les futurs résistants au régime malheureux que l’actuel ministre de l’Intérieur mettra en place. La résistance sera évidemment nécessaire tout comme elle l’aurait été si Le Pen était devenu Président ou si Ségolène Royal devait le devenir.

Si José et son équipe maintiennent leurs dires actuels...

S’ils restent sur leur position, je voterai tout de même pour José Bové au premier tour. Avant tout, parce que ce pays a besoin d’un air neuf, un air non-corrompu aux pratiques des politiciens professionnels. Quoi qu’on en dise, nos « représentants » (j’ai envie de rire lorsque j’écris ce mot...), beaucoup d’entre eux en tout cas, nous ont trompé et ceci depuis des décennies, gauche et droite confondues. Ce n’est pas faire le lit de l’extrême droite que d’écrire cette évidence que chacun peut comprendre !

-  Et puis, que veut dire faire le lit de l’extrême droite de Le Pen lorsque la droite extrême de Sarkozy risque de nous écraser après le vote ?...

-  Et que veut dire faire le lit de l’extrême droite si nous devions marcher au pas militaire de Royal ?

Voter Bové au premier tour, je n’ai pas changé d’avis sur ce point, c’est la seule façon, aujourd’hui, de signifier aux professionnels de la politique que nous les rejetons et d’avoir une idée précise du nombre de Français qui rejettent le système.

Voter blanc ne sert à rien, tout comme d’ailleurs s’abstenir de voter, puisque la signification de ce vote et de ce non-vote n’est jamais pris en compte.

Cette seule raison serait suffisante à me faire voter Bové ! Là, ce n’est plus du rêve, mais du réalisme, du moins je le crois.

En conclusion de cet article...

José a toujours été un révolté qui n’acceptait pas n’importe quoi. Il faut qu’il sache que nombreux sont ceux qui s’apprêtent à voter pour lui à posséder le même caractère et que, de ce fait, nous n’accepterons pas n’importe quoi non plus, même venant de lui ou de son équipe.

Le suivre pour le premier tour, oui, mille fois oui !

Suivre une consigne en faveur de Ségolène Royal, absolument pas !

(petite précision nécessaire : Cet article n’engage évidemment que ma propre personne, et n’engage en rien les autres administrateurs et rédacteurs du site)

source : Altermonde.levillage



Publié le 14 février 2007  par Jean Dornac


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Candidature Bové : Rêvons un peu, mais attention...
    30 janvier 2016, par Sara

    Nice stuff, do keep me posted when you post again something like this !

    the venus factor diet

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin