e-torpedo le webzine sans barbeles



Tous les programmes passés au crible (source HD) ....
José Bové candidat altermondialiste

Catégorie politique
Il y a (1) contribution(s).

(JPEG) Lors de sa déclaration de candidature, José Bové a donné huit priorités pour la "réappropriation de l’exercice du pouvoir" par les citoyens.

1. Élaboration d’un plan question du nucléaire conune celle des OGM doivent d’urgence sociale :CREATION D’EMPLOIS,imposer une stricte réglementation des licenciements, instaurer un système de sécurisation professionnelle tout au long de la vie ; revalorisation des minima sociaux et des bas salaires ; fiscalité fortement progressive ; nouveaux droits sociaux pour contrer la puissance de l’actionnariat.

2. Un nouveau MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT. La question du nucléaire conune celle des OGM doivent être soumises à un débat citoyen qu’il faut conduire et trancher démocratiquement.

3. Accès aux DROlTS FONDAMENTAUX, à la santé, à l’éducation, à l’emploi, au logement... pour les millions de personnes qui vivent dans les cités de banlieue, dans les quartiers populaires.

4. Nous refusons qu’on continue de priver un être humain de sa DIGNITÉ en le privant de papiers.

5. Une nouvelle RÉPUBLIQUE LAÏQUE, ouverte sur la société telle qu’elle est, ouverte sur le monde, une démocratie politique, sociale et citoyenne qui élargisse le socle des droits fondamentaux, à conunencer par les droits sociaux.

6. Refondation de la CONSTRUCTION EUROPÉENNE sur des bases démocratiques et sociales. Fin des traités existants et proposition d’un nouveau texte fondateur.

7. Autodétermination pour les DÉPARTEMENTS ET TERRITOIRES D’OUTRE-MER.

8. Mettre fin à la capacité de nuisance des INSTITUTIONS FINANCIÈRES internationales.

L’Analyse du programme de José Bové

Difficile de commenter le programme d’un candidat qui n’en a pas encore vraiment. En déclarant, le 1er février dernier, être « le nom qui incarne, sur le bulletin de vote, la volonté de battre la droite et l’extrême droite », José Bové donnait les grandes lignes de son programme.

Il s’agit en fait de 8 intentions générales qui s’appuient sur les 125 propositions adoptées à l’automne 2006 par les collectifs antilibéraux sans les reprendre tout à fait.

Il s’agit d’abord, a-t-il dit, d’ « élaborer un plan d’urgence sociale » qui prévoit notamment une « stricte réglementation des licenciements », une politique créatrice d’emplois et l’instauration d’un « système de sécurisation professionnelle ».

La question d’un « nouveau modèle de développement » s’appuyant sur un nouveau type de croissance, de consommation et d’échange, figure ensuite en bonne place. Héritant de la difficulté à trouver un consensus entre les différentes forces antilibérales sur ces questions, José Bové se contente de demander l’organisation d’un « débat citoyen » sur l’utilisation du nucléaire et des OGM.II y a peu de chances pour que celui qui vient une fois de plus d’être lourdement condamné pouravoir fauché des champs d’OGM ait profondément modifié ses positions sur l’un et l’autre des sujets. La confirmation de sa peine, le 7 février, et le non-soutien des autres forces de la gauche radicale lui permettront sOrement d’affirmer sa franche opposition au nucléaire et aux OGM. Lancien leader de la Confédération paysanne souhaite également s’engager pour « l’accès aux droits fondamentaux » (éducation, santé, emploi, logement. . .) des personnes « qui vivent dans les quartiers populaires ».

Un discours, il faut bien le dire, concentré sur « ceux qu’on prive de dignité" et notamment ceux « qu’on prive de papiers ».

« C’est la démocratie tout entière qui doit être vivifiée »

a insisté José Bové pour qui il faut ouvrir la voie à une « VI République laïque, ouverte sur la société (. . .), qui élargisse le socle des droits fondamentaux, à commencer par les droits sociaux ».

Comme sur l’Europe dont il souhaite « refonder la construction, sur des bases démocratiques et sociales », il reprend les intentions qui fondent l’identité du rassemblement antilibéral.

Seul véritable ajout par rapport au programme des collectifs, « le choix de l’autodétermination » offert aux départements et territoires d’outre-mer prend bonne place parmi les 8 priorités du candidat altermondialiste. Dernière de celles-là, la lutte contre la « capacité de nuisance des institutions financières internationales », coupables de provoquer « les souffrances à l’origine des guerres ». En fait,le seul véritable point aveugle de ces intentions, c’est la question des moyens financiers au service de ce programme. Fiscalité, réforme des secteurs bancaire et financier et augmentation des cotisations sociales patronales étaienttrès présentes dans le texte des antilibéraux. Elles n’apparaissent pour l’instant pas dans le discours de José Bové, qui semble avoirf ait sienne la démarche d’un programme « évolutif et participatif », avec, pour inconvénient immédiat, le manque de lisibilité.

V.B

Sources :
-  HD du jeudi 15 Fev

-  Bellaciao



Publié le 22 février 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Tous les programmes passés au crible (source HD) ....
    José Bové candidat altermondialiste
    30 janvier 2016, par Sara

    The way of writing is excellent and also the content is top-notch. Thanks for that insight you provide the readers !

    venus reviews

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin