e-torpedo le webzine sans barbeles



Action Directe
26 Février 1987 - 26 Février 2007
LIBEREZ-LES !

Catégorie société
Il y a (1) contribution(s).

26 Février 1987 - 26 Février 2007

(JPEG)

20 ans après, et leurs peines de sûreté accomplies, les militants d’Action Directe sont toujours en prison. Nous sommes conscients que très nombreux sont ceux et celles qui se mobilisent pour une transformation profonde de notre société. Pour nous, cette transformation passe aussi par la libération de nos camarades, depuis 20 ans derrière les barreaux...

Comment pourrions-nous, après toutes ces années, les laisser sur le bord du chemin et ne pas tout tenter pour obtenir que le gouvernement les libère enfin ?

OUVREZ LES CAGES

CONFERENCE DE PRESSE

Réunion publique

Lundi 26 Février 2007, à 18h30

BOURSE DU TRAVAIL

Salle Jean Jaurès 3 Rue du Château d’eau 75010- PARIS (M° République)

DéfenseActive-Nlpf-DéfenseActive-Nlpf-DéfenseActive

AVEC LA PARTICIPATION DE :

-  Jean-Pierre BASTID (Ecrivain, scénariste, réalisateur)

-  Daniel BENSAID (Philosophe, enseignant à Paris VIII, membre de la LCR)

-  Jean-Louis CHALANSET (Avocat, défenseur de Nathalie Ménigon et de Georges Cipriani)

-  Thierry DISCEPOLO (Directeur des Editions Agone)

-  Jean-Pierre DUTEUIL (ex-Mouvement du 22 Mars, membre de l’Organisation Communiste Libertaire)

-  Alain GEISMAR (Universitaire)

-  Dominique GRANGE (Chanteuse)

-  Nicolas GRONDIN (Editions L’Arganier)

-  Alain KRIVINE (Ligue Communiste Révolutionnaire, ancien député européen)

-  Jean-Jacques LEBEL (Peintre, plasticien, écrivain). En voyage à l’étranger, J.J.Lebel a demandé que son message de soutien soit lu au cours de la conférence.

Jean-Pierre LE DANTEC (Ecrivain, professeur à l’Ecole d’Architecture de Paris La Villette)

Henri LECLERC (Avocat, Président d’honneur de la Ligue des Droits de l’Homme)

Henri MALBERG (Responsable de la Commission Justice du Parti Communiste)

Gérard MILLER (Psychanalyste)

Henri SIMON (Revue Echanges et Mouvement)

SINÉ (Dessinateur)

Francesca SOLLEVILLE (Chanteuse)

TARDI (Dessinateur)

Catherine VIEU-CHARIER (Elue communiste, adjointe au maire du XXème ; Commission Justice du PCF).

source :
-  Ne laissons pas faire



Publié le 23 février 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Action Directe
    26 Février 1987 - 26 Février 2007
    LIBEREZ-LES !
    27 février 2007, par régis
    Samedi nous étions à Lannemezan. Quelques 200/300 personnes étaient devant la gare. Difficile de se frayer un passage dans la brasserie où tous les soutiens à AD se retrouvaient. A la gare des camions de gendarmerie stationnaient. Derrière une vitre fumée des bâtiments de la SNCF, un homme prenait des photos de la foule. Sans nul doute les renseignements généraux. A 14 heures le cortège se mettait en marche, encadré par des camionettes de gendarmerie. Nous empruntions un étroit sentier menant à la Centrale de détention. Tout au tour, du sordide bâtiment, de part en part, des gendarmes mobiles et des CRS. Ils avaient constitués jusqu’à trois niveaux de défense, étaient armés de flashball, de taser, de longue matraques, casques et boucliers. Une voiture du groupe de manifestants diffusait de la musique, des chansons plutôt mélancoliques de résistances. Beaucoup de manifestants s’étaient munis de plaque de fer souples qui lorsqu’on les agitait faisaient beaucoup de bruits. D’autres tapaient sur les panneaux et les pôteaux pour en rajouter. Il s’agissait de nous faire entendre des détenus qui devaient avoir une sortie aux environs de 15/16 heures. Des jeunes gens jetaient de solides pétards et des fumigènes. Pour cela ils foulaient le gazon, au pied des murs, et projetaient, dans l’enceinte, les fumigènes. Les argousins se sont alors déployés pour les en empêcher. Nous avons entendu des cris venus depuis l’enceinte. les détenus nous répondaient. C’était, on peut l’imaginer, très émouvant. Après quoi les manifestants ont lancé à l’attention des détenus, des appels par haut-parleur. Il s’agissait de discours d’indépendantistes basques et d’anciens d’AD en liberté, et de texte de Cipriani et Rouillan, . Nous disposions de trop peu de temps pour avoir l’occasion de discuter avec qui ce soit. En revanche j’ai vu des visages marqués, d’hommes et de femmes dont l’âge me laissait à supposer que pour certains ils avaient été proches d’AD.
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin