e-torpedo le webzine sans barbeles



Dieu qui êtes, ô Dieu !
par Redsting

Catégorie société
Il y a (1) contribution(s).

Je n’ai pas l’habitude de m’adresser à vous, mon dieu, mais l’abîme se rapproche ...

(JPEG)

J’avoue que mes songes se transforment en cauchemars et que ma sérénité vacille. Je combats mon spleen de toutes mes forces et m’épuise à rester clairvoyant mais le mal se moque de ma volonté.

Je sais qu’au dessus des nuages, l’astre flamboie...

Je sais que les ombres cachent peu à peu la lumière par la faute de ma pitoyable faiblesse. Je me déteste en m’écoutant pleurer, moi qui ne suis pas à plaindre et puissiez-vous vous gausser de ma vanité que cela ne suffirait pas à me reprendre.

Je crains de ... sombrer...

et je sens le plomb de ma peine parcourir mon être, mes mains touchent terre tant mon dos se courbe sous la masse cette détresse que je hais et que j’apprivoise malgré moi...dieu...aidez-moi ...

Je comprendrais le pathétique de cette supplique et qu’elle demeure inécoutée tant vous devez avoir d’autres préoccupations. Je me dis souvent que ce monde subit une accélération et que sa propre folie n’échappe pas à la loi de la relativité restreinte et s’en trouve ainsi accélérée en même proportion. Je ne vous côtoie pas assez pour certifier de votre état d’esprit mais sans doutes ressentez vous par moments les mêmes troubles qui me parcourent devant cette spirale inepte. Je peux concevoir aussi que si ces questionnements vous agitent votre trouble puisse être d’autant plus grand que vous avez une part de responsabilité, car à en croire la ferveur de vos ouailles, ne vous attribue-t-on point la création de ce monde ?

Vous pourriez me rétorquer, à l’instar de vos ambassadeurs, que le fait de l’avoir créé ne vous oblige d’aucune manière à le conduire et que c’est justement par leurs actes que les hommes vont vous mériter.

Oui...oui...

Mais à bien y réfléchir, ce procédé m’apparaît de plus en plus scandaleux, tel un père qui ayant enfanté laisse à autrui le soin d’éduquer et de protéger. Et puis disons-le tout net, quelle vanité de penser que pour pouvoir vous mériter, il est établi que le chemin passe par la souffrance. Cette vanité dont vous faites preuve, n’a d’égale que celle des hommes et de leur orgueil.

-  Sont-ce là, les raisons pour lesquelles nous ânonnons béatement que l’homme est à votre image ?

-  Est-ce là tout votre héritage ?

-  En quoi aujourd’hui votre soi-disante présence devrait-elle nous transporter de joie ?

Regardez-moi, gavé dès mon plus jeune âge par les échos de vos saintes paroles qui n’ont fait que renforcer le doute sur ma capacité à croire, je me retrouve là, imprégné par un réflexe de respect, pour vous supplier de m’aider.

Alors que VOUS devriez me demander de vous pardonner pour vos égarements et vos errances, pour votre incapacité notoire à nous empêcher de nous foutre sur la gueule !!

Oui, je sais, votre rôle n’est pas de nous contrôler mais uniquement de nous montrer la voie...mais MERDE ! En gros, faudrait qu’on s’arrache les tripes dans la plus parfaite allégresse uniquement pour avoir le plaisir de vous baiser les pieds ?

Dis, Dieu, tu rêves !! Si tu penses sérieusement que les hommes doivent trouver eux-mêmes la paix, ce qui n’est certainement pas faux, alors je te le dis tout net :

"tu ne sers à rien".

T’as commencé tes conneries en refusant de nous filer la lumière et ta laissé ton vrp, l’archange Michel, taper sur la gueule de Lucifer alors que lui, la lumière, il nous la filait pour pas un rond !!

-  A tout prendre, je me demande si Lucifer n’est pas finalement plus proche de nous, si il ne se soucie pas plus de nous que tu ne le fais ?

-  Bon, pour être honnête, j’m’en bats le mauvais oeil de Lucifer mais pourquoi je suis censé te faire plus confiance ?

-  Tu penses que tu vas pouvoir nous la jouer longtemps ta musique de sophro et nous endormir avec un p’tit "aide toi et le ciel t’aidera" ?

-  Tu nous la joues pas un peu facile ?

-  Quand tu vois des gamins crever comme des chiens, sans jamais avoir eu le temps de te montrer si soi-disant ils te méritaient, tu fais quoi ?

Tu décides à pile ou face ?

-  Ta tête en ce moment elle est tournée où ?

-  T’arrives encore à trouver une direction dans laquelle tu ne sens pas la merde ?

-  Les relents de notre formidable talent pour bousiller tout ce que l’on touche ne lèchent-ils pas tes saintes narines ?

Putain, t’es gonflé !

N’importe quelle crevure, des rois du monde aux miséreux, zigouille à tour de bras en ton nom ... paroles divines manuscrites par des hommes pour mieux supporter leur sort merdique et leur laxative trouille de la mort, ces paroles sont instrumentalisées pour assouvir leur irrépressible besoin de sur-évaluer leur inexistence... ouais, ben beau travail, bravo, belle campagne de pub !...

Nous ne saurons jamais si le but originel était louable ou si tout a été pensé dés le départ pour qu’on ferme notre gueule. T’es le précurseur des petits actionnaires ou du loto, t’as inventé la pilule du bonheur mais faut pas croire que tout le monde marche dans ta combine merdeuse.

Je crois finalement que tu t’es un peu habitué à un respect dont tu n’es pas digne, t’as besoin qu’on te remette à ta place,

alors fais bien gaffe parce-que si je te croise, j’te déglingue pauvre bouffon.

Oublie l’égarement passager qui m’a conduit à m’adresser à toi, j’vais m’démerder , je préfère ne plus rien avoir à faire avec toi du tout et j’t’emmerde !!

source : site REDSTING



Publié le 25 février 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin