e-torpedo le webzine sans barbeles



Elections Présidentielles 2007
J-29 : vivre sans les éléphants : un art dramatique

Catégorie politique
Il y a (1) contribution(s).

La fonction présidentielle depuis des années n’a cessé de s’affaiblir. Le Président depuis trente ans incarne l’identité nationale, la nation donc. Si l’identité nationale se délite (elle se délite de fait avec l’Europe), la notion de souveraineté s’affaiblit à son tour.

Avec l’Europe, le Président de la France peut devenir un Président de région s’il n’ a pas beaucoup de charisme et de talent. Si les régions dominent dans notre pays, il perdra encore un peu d’influence. La situation est sinon grave, préoccupante.

Et que fait madame Royale ?

(JPEG)

Depuis qu’elle s’est émancipée des éléphantesques, elle enfile perles et poncifs sur un ton de tragédienne façon Hôtel de Bourgogne. Même Sarah Bernard n’oserait plus jouer comme ça !

Dernière performance : tout un collier de slogans, le degré zéro de la politique accueilli par les ovations d’une foule qui n’a même pas besoin d’être galvanisée par des chauffeurs de salles tant le discours de la candidate prend l’allure d’une même plainte profonde et douloureuse, celle de tous les opprimés réels et imaginaires. Pauvre troupeau aveugle qui fait la claque à s’en rosir les mains. Roses pas vraiment rouges, les mains.

-  Mais qui dirait le contraire madame Royale ?

Qui ?

-  Qui oserait prendre la défense de toutes ces horreurs ?

Nous ne sommes pas encore dans un régime totalitaire, pas en tout cas selon les concepts d’Hanna Arendt. Une chose est sûre en tout cas, la France ne s’en sortira pas par la démagogie.

Il ne suffira pas de chanter la Marseillaise pour affronter les défis économiques de l’époque.

Délicieusement factuel :

-  L’acteur Vincent Lindon dans le Monde raconte son histoire d’amour avec François Bayrou. Une passion, si, si, vraiment. Ils se sont connus après trois barrages "secrétaire" au téléphone, et depuis se voient régulièrement pour se faire un resto. Et depuis bien avant la percée de l’homme politique, s’il vous plait. C’est d’une sincérité folle !

-  Sarkozy aux Antilles danse "Ségolène, Ségolène" et est acclamé là-bas comme Bayrou dans les banlieues.

-  Besancenot, lui, affiche un soutien qui nous coupe la chique : le grand Ken Loach.

On peut aimer ou pas les idées du facteur de Neuilly, reste qu’on a là, sans doute, un des soutiens les plus prestigieux et sincère de toute la campagne.

source : FrancemoinsJ



Publié le 24 mars 2007  par Jean-Laurent Poli


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Elections Présidentielles 2007
    J-29 : vivre sans les éléphants : un art dramatique
    30 janvier 2016, par Sara

    Thanks a lot for sharing. Keep blogging.

    venus factor 7 day trial

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin