e-torpedo le webzine sans barbeles



Elections Présidentielles 2007 :
Le vote "utile", pour qui ?
Brisons les chaînes...

Catégorie politique
Il y a (9) contribution(s).

(JPEG) Le 22 avril 2007, la France se rend aux urnes pour élire la Présidente ou le Président de la République.

Le citoyen Français devrait voter utile selon certains, et non pas rêver à ses propres aspirations. Le citoyen Français devrait ravaler ses revendications et ses convictions sous prétexte que le pire est à venir.

Si l’Europe et le monde ont des yeux rivés sur ces élections, ce n’est pas par curiosité, mais bien pour prendre la température de ce qui pourrait se dessiner pour l’avenir, et pourquoi pas, prendre conscience du réel pouvoir du peuple et de ses exigences.

Car dans le vote "utile", ce cache encore une fois la peur de l’inconnu ou plutôt du changement.

Une peur bien entretenue à divers niveaux,

car un peuple qui a peur est un peuple dans l’acceptation.

Cette peur ne laissera aucune place pour une avancée adaptée au nouveau millénaire. Car si nous raisonnons un tant soit peu, il est étrange que ses élites politiques étiquetées "vote utiles" aient été les mêmes personnes qui lors du vote du référendum pour la Constitution Européenne, traitaient les nonistes de tous les noms d’oiseaux possibles : racistes, inconscients, moutons noirs.

Loin d’accepter de n’être que des élus du peuple, ils ont contesté, avec une morgue condescendante les résultats de ce référendum et sont prêts aujourd’hui à le ratifier entièrement ou partiellement en catimini s’ils accèdent au poste suprême. "Le peuple Français n’étant pas capable de comprendre de tels enjeux".

Serait-il bon de leur rappeler à ces candidats, que le vote des Français a été suivi par les Hollandais, que l’Italie et l’Espagne exigent un autre référendum, n’ayant pas eu ce traité, dans sa version intégrale.

L’on rejette sur le citoyen les fautes les plus absurdes commises par ses politiques. Des stigmatisations sur certaines catégories d’individus font le chou gras de cette campagne, il est de bon ton de nous faire comprendre que l’assistanat est assassin des valeurs humaines. Le bel alibi !
-  Bien évidemment la France est un pays riche, ne serait-il pas normal de redistribuer ses richesses au laissés pour compte de cette nouvelle ère technologique ? Les avancées informatiques et réseau aidant, le travail pour tous n’existera plus, c’est une évidence. Cette nouvelle situation doit être prise en compte et aurait du être mise en haut lieu dans leur campagne, mais la réflexion d’un changement radical de société, n’est pas dans les cordes d’une politique vieillotte et moribonde, datant du début de l’ère industrielle.

Le vote utile -que l’on nous revend à toutes les sauces à grands coups de sondages et slogans publicitaires- ne va que dans le sens d’une société sans ambition humaine et planétaire.

Actuellement 20% de l’humanité s’approprie 86% des richesses mondiales.

Sans être politologue, ni très futé, je vous laisse deviner les grands gagnants de ce "vote utile".

Mais surtout dans ce vote utile se cache la plus perverse des manœuvres arithmétiques...

Il est important de revenir sur les élections 2002 et l’accès au pouvoir par J.Chirac avec 82% des voix après un vote utile, d’ailleurs jamais remis en question par Mr Chirac et ses gouvernements. Les chiffres de ces élections publiés dans le monde entier, ne tenaient pas compte du vote utile. Jamais le peuple Français n’a eu à subir une telle politique, "mise à part durant les années les plus noires de son histoire".

Ce quinquennat fut un règne absolu avec sa ribambelle de lois répressives et des résultats plus que décevants.

Dans l’hémicycle de l’assemblée, l’on a pu constater lors de différents votes de Lois, qu’aucune discussion n’était permise et que bien souvent la démocratie était mise à mal.

Si l’on en croit certains candidats, il faut voter utile car le mal risque d’être au second tour. Evidemment selon leurs tendances politiques, le mal change. Mais si nous nous permettons un peu de réfléchir, il est évident que par un vote utile au premier tour, certaine voix jusqu’à lors promises à un petit parti, devraient grossir l’assise de leur parti, mais aussi, par voie de conséquence anéantir une certaine opposition. Car au second tour, moins il y aura de négociations avec des partis de la même tendance sur d’éventuels reports, plus il sera possible d’imposer une politique "despotique".

-  Alors laissera-t-on la démocratie Française partir en fumée suite à un diktat des sondages, ou voterons-nous en âme et conscience pour nos idées personnelles et nos envies ?

-  Laisserons nous nous dicter ce à quoi nous aspirons, ou sommes-nous capables d’aller jusqu’au bout de nos aspirations ?

Tout est possible, mais ce n’est pas dans l’opportunisme que se tiendra la clé de nos rêves.

Voter à Droite quand on a des idées de Gauche et vice et versa ne peut qu’enterrer la démocratie. Voter en tant que citoyen, pour un programme et des aspirations sera peut- être encore une fois, une leçon que nous devons donner à nos élites.

Même si le réveil doit être difficile, mais rien n’est moins certain, nous aurons agi en citoyens libres.

Brisons les chaînes du vote "utile"



Publié le 17 avril 2007  par di2


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin