e-torpedo le webzine sans barbeles



Elections Présidentielles 2007
J-2 : Mes barbelés s’arrêtent où commencent ceux des autres

Catégorie politique
Il y a (3) contribution(s).

(JPEG)

Dominique Voynet était hier à Lyon :

"On n’inventera pas le prochain siècle avec les recettes du siècle précédent."

C’est juste, et le diagnostic qui est derrière aussi.

-  Mais pourquoi s’être vendue d’avance et encore une fois à la constitution d’une hypothétique majorité PS ?

Si tu ne voulais pas te faire "laminer les Verts à la présidentielle", il ne fallait surtout pas faire d’alliance, et surtout pas celle-ci. Ta sincérité frappe, mais quoi ! Tu as perdu d’avance et, plus grave : tu as foutu en l’air pour cinq longues années encore les chances d’un monde perdu de ralentir sa chute.

Gérard Schivardi, en meeting à Metz, veut rayer d’un trait l’Europe, virer les actionnaires des fonds de pension, renationaliser, et rendre au peuple des petites gens de France les 175 milliards d’Euros que la Sécu leur a volés. Oh ! Gérard, comme tout est simple quand je t’écoute, et comme je rêve avec toi de ces lendemains qu’on chanterait ensemble ! Tu me rappelles ma tante qu’on n’arrivait pas à confondre avec mon oncle, et qui disait toujours qu’avec des "si" on mettrait Paris en bouteille. Allez, viens tirer le bouchon avec moi, à la santé de Bruxelles !

Arlette Laguiller, de je sais pas où, pense que le vote Sarkozy est une catastrophe totale, mais que le vote Ségolène n’apportera rien à personne. Les Acteurs politiques passent, les noms changent, Arlette les adapte à son discours éternel.
-  Elle ne serait pas un peu religieuse, au fond ?

François Bayrou, de Pau, prend l’engagement de tenir ses engagements, dénonce "l’impératif démocratique" clamé par l’éditorialiste du Monde du jour qui veut obliger les Français démocrates à voter soit Sarko soit Ségo, s’énerve, vitupère, et a droit a un commentaire massivement contre de la commentatrice de LCI qui déclare sur le ton d’une évidence que son programme économique est assez flou... puis Pierre-Luc Séguillon qui, tout en débinant aussi le Béarnais, explique qu’au fond c’est sans doute lui qui occuperait peut-être bien le créneau gaulliste.

Frédéric Nihous en a marre de la prééminence des urbains, tous ces candidats qui parlent d’un environnement référé uniquement à leur pelouse. Il veut battre les Verts, surtout eux, rien qu’eux. Ils veulent nous empêcher de chasser, de pêcher et de traditionner. Ah ! Frédéric ! si tu venais tout nu juste couvert de peaux de bêtes, je voterais peut-être pour toi.

Jean-Marie Le Pen, à Nice, annonce la vague d’exaspération qui va irrésistiblement déferler sur la France les 22 avril et 6 mai 2007, dénonce les flics de la pensée, et résume ainsi "la ligne directrice de toute sa campagne :
-  comment les sortants d’hier pourraient-ils réaliser demain ce qu’ils n’ont pas voulu faire depuis 20 ans ?" Il m’avait pourtant semblé que son programme comportait quelques autres points.

Ségolène Royal appelle de Toulouse le peuple français qui n’est pas en déclin, à voter pour elle dès le premier tour, pour réformer la France sans la brutaliser. Elle veut réconcilier les solidarités fondamentales, la liberté individuelle et l’efficacité économique, et remplacer par un ordre juste tous les désordres injustes. Comme François Mitterrand le disait, elle veut qu’on rencontre la chance parce qu’on saura la forcer. Je suis tout à fait pour ce qu’elle veut, mais je n’arrive toujours pas à comprendre comment elle veut faire pour arriver à tout ça.

Nicolas Sarkozy, d’une tribune marseillaise, déclare sa ferveur à la France en langage d’amour. Puis, il se paie vite fait la bonne conscience de gauche, qui pousse les Français dans les bras des extrêmes. Il dit qu’il a tout dit avant l’élection pour tout faire après l’élection, qu’il a ouvert tous les débats et qu’il assume tout, quitte à déplaire à ses conseillers en communication. Il doit tout à la France, il dit. Il veut qu’elle n’ait plus honte de son histoire. S’il a parlé de "racaille" un jour, c’est parce qu’il savait pouvoir parler aux jeunes comme à des gens responsables. Il fera voter dès l’été 2007 une loi interdisant les golden-parachutes. Il se réfère à la Renaissance, juste avant chanter la Marseillaise.

Vu ni Olivier Besancenot ni José Bové. J’espère que ce n’était pas ce soir qu’ils expliquaient comment il se fait que pour les altermondialistes la nation soit une idée de gauche en Amérique Latine et d’extrême-droite en France.

J’aimerai bien les entendre sur ce sujet.

source : FrancemoinsJ



Publié le 20 avril 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Elections Présidentielles 2007
    J-2 : Mes barbelés s’arrêtent où commencent ceux des autres
    20 avril 2007

    Belkacem Militant au Parti des travailleurs 32 ans.

    A Lucette Jeanpierre Rédaction de Gauche Républicaine

    Sèvres le 20 avril 2007

    Madame Lucette Jeanpierre,

    Je viens de lire votre article paru dans le site internet www.gaucherepublicaine.org concernant votre possible vote pour Gérard Schivardi, mais dans lequel vous soulevez quelques inquiétudes quand à l’origine de la candidature du candidat de maires, qui ne serait qu’un lobby en quelques sortes, du Parti des Travailleurs dont je suis un simple militant.

    Je voudrais vous dire que je suis un jeune Français d’origine Algérienne, que mes parents sont arrivés en France en 1962 et qu’ils ont été parqués, d’abord dans les bidonvilles de Nanterre pendant 15 ans, puis dans les cités de transits pendant 10 ans, pour enfin se retrouver dans une cité HLM qui se désagrège et qui se fissure de jour en jour. Que dans ce périple, nombreux membres de ma famille dont mon frère et mon beau frère ont succombés à l’héroïne qui traînait bizarrement dans nos cités et qui a éradiqué de nombreux jeunes. Et enfin, la violence qui y régnait était bien plus violente encore que celle que nous vivons aujourd’hui, et n’en déplaise à certains, c’est bien la précarité qui crée cette situation et comme l’écrit Voltaire « il n’est point d’effets sans causes ».

    Je tiens tout d’abord à vous dire que je ne doute pas une seule seconde que vous êtes une personne éminemment respectable, et que les problèmes que vous soulevez sont symétriquement identiques aux problèmes que je constate. En effet, je partage votre opinion lorsque vous dites que tous les problèmes que nous vivons au quotidien trouvent leurs issues aux traités de Rome, Maastricht, Nice, Amsterdam qui instaurent purement et simplement un système économique basé sur l’économie de marché, pour ne pas dire capitaliste. Et que par conséquent, ne pas s’attaquer à la politique de l’Union Européenne, c’est ne pas s’attaquer aux privatisations, aux délocalisations, aux licenciements, à la fermeture de 50 % des lits d’hôpitaux depuis 1992, à la suppression des milliers de postes de conseillers d’éducation dans les lycées et les collèges, à la suppression de plus de 1 million de postes dans l’Industrie, et j’en passe ...

    Mais une chose m’interpelle dans votre article et dans les différents commentaires, au sujet de l’implication de mon parti dans les différents organismes tels la libre pensée, Force Ouvrière et même les franc-maçonneries. A force d’entendre répéter ces accusations, en qualité de bon citoyen, que fallait-il faire d’autre que vérifier par soi-même ces dires. J’ai cherché, j’ai fouillé, j’ai enquêté ... rien ... pas une seule trace d’une quelconque participation du Parti des Travailleurs dans ces organisations. Cependant, que des militants du parti soient syndiqués à FO, ne fait pas plus de FO un élément contrôlé, que la CGT vis-à-vis du PCF, que des militants du parti soient libres-penseurs, ne fait pas du parti comme étant propriétaire de la libre pensée, et s’agissant de la franc-maçonnerie, je n’y ai constaté que pure invention, voire fantasme.

    Je ne vous demande pas de me croire sur parole, je vous propose de mener la même enquête que celle que j’ai menée.

    Un autre élément m’interpelle, celui du prétendu « cynisme » de Daniel Gluckstein. Est-ce par ce qu’il n’a jamais accepté d’être corrompu qu’il est cynique ? Est-ce parce qu’il dénonce le caractère autoritaire des institutions de Vème République et de l’Union Européenne ? Est-ce parce qu’il dénonce la suppression de toutes les conquêtes sociales au profit des fonds de pensions et des grands patrons ? Qu’est ce qui justifie que Daniel Gluckstein ne serait pas une personne éminemment respectable ? A chaque fois que je demande à un détracteur de me donner ne serait-ce qu’un élément, démontrant que Daniel Gluckstein ou Pierre Lambert sont, de près ou de loin, impliqués dans un fait qui leur ferait perdre toute respectabilité, je n’obtiens jamais la réponse à cette affirmation.

    A force de répéter un mensonge, les gens finissent par y croire. C’est bien connu.

    Pour ma part, il est évident que mon vote ira à Gérard Schivardi, pour de multiples raisons :

    La première, c’est parce que cela fait 8 ans que je travaille et que je n’ai jamais eu un CDI, que je travaille 8 ou 9 heures par jour et que je ne bénéficie jamais des heures supplémentaires. Je ne fais que constater que depuis 8 ans je travaille plus et je gagne moins, et ce n’est certainement pas le représentant du gouvernement actuel qui me convaincra que j’y gagnerais plus à travailler plus. D’ailleurs, j’aimerais lui susurrer à l’oreille qu’il n’est pas le candidat des Français qui se lèvent le matin pour aller travailler. Il n’est pas mon candidat !

    La deuxième, c’est parce qu’il est le seul Républicain de cette élection, qui d’autre que Schivardi appelle à l’Assemblée constituante souveraine et à la rupture avec l’Union Européenne ?

    La troisième, et ce ne sont que quelques exemples, m’amène à constater qu’en France, 83 000 lits d’hôpitaux ont été fermés depuis le traité de Maastricht, c’est la même chose en Allemagne avec la décision de fermer 1 hôpital sur 4 afin de réduire de 1,25 milliards d’euros les dépenses de santé. Je constate que c’est la même politique qui s’applique dans tous les pays d’Europe au nom du pacte de stabilité. Qui d’autre que Gérard Schivardi appelle à la réouverture de tous les lits supprimés en France, en Allemagne et dans toute l’Europe ?

    La quatrième, c’est parce qu’un inspecteur de l’Education nationale a affirmé à un maire le 8 janvier à Montigny les Metz : « Les EPEP, ce n’est plus l’école communale, mais une école intercommunale, dirigé par un conseil d’administration présidé par un élu. Vos écoles communales n’existeront plus en tant que telles, car elles feront partie d’un regroupement intercommunal appelé pôle. Les 36 000 communes avec leurs écoles, c’est dépassé ». L’article 89 du traité de Maastricht veut nous obliger à financer les écoles privées extérieures à la commune. Ce qui va aboutir selon la circulaire d’application du 15 décembre 2004 de son article 86, à fermer nos écoles communales en commençant par les 21 000 écoles de moins de 4 classes encore ouvertes dans notre pays. Qui d’autre que Gérard Schivardi ne le dénonce ?

    La cinquième c’est que je suis Français d’origine maghrébine et que mes parents sont immigrés, et qu’ils sont venus en France pour travailler, et que leur situation comme tous les autres citoyens Français, était difficile. Je n’ai pas vu ma mère profiter des allocations comme certains le prétendent, en revanche, je la revois encore, s’aidant d’une table de fortune, reclouer le toit de notre cabane en carton des bidonvilles de Nanterre. Je n’ai pas vu mon père, se dorer la pilule la gueule ouverte en attendant que ca arrive, mais en revanche, je l’ai vu partir sur les chantiers à 5 h du matin et rentrer épuisé le soir à 19 h. N’en déplaise au candidat de la France qui se lève tôt pour aller travailler !

    Si Daniel Gluckstein en dénonçant cela est qualifié de non respectable, si Gérard Schivardi en dénonçant cela est qualifié de non respectable, si Pierre Lambert en dénonçant cela est qualifié de non respectable également, si les militants du Parti des travailleurs sont non-respectables, si la jeunesse qui a manifesté contre le CPE est non-respectable, si les jeunes des cités et tous les ouvriers de EADS et de toutes les usines sont non-respectables, et si tous les chômeurs et tous les étudiants sont non respectables ... alors moi aussi je suis non-respectable et c’est en étant non-respectable que nous changerons l’ordre des choses.

    Fraternellement.

    "Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire, ce n’est pas de subir la loi du mensonge triomphant qui passe." Jean Jaurès

    • Elections Présidentielles 2007
      J-2 : Mes barbelés s’arrêtent où commencent ceux des autres
      20 avril 2007, par paul

      On est bien d’accord avec toi camarade !

      Mais y’a pas que le parti des travailleurs qui s’élève contre tout ça

      et moi je promotionne marie george buffet pour soutenir un projet pour reconstruire ce pays laminé par les politiques d’appauvrissement de tous les genres : économique, culturel, social...

      Je comprends que d’autres aient voulu en dire plus ou autrement par et avec d’autres candidats... mais se grouper autour d’une femme simple courageuse et sérieuse aurait été une bonne chose... on verra bien...

  • Elections Présidentielles 2007
    J-2 : Mes barbelés s’arrêtent où commencent ceux des autres
    30 janvier 2016, par Sara

    I always love visiting your site... Thanks for the wonderful read.

    the venus factor book

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin