e-torpedo le webzine sans barbeles



Elections Présidentielles 2007 :
Incohérence ou manque de maturité politique des électeurs de Sarkozy ?

Catégorie politique
Il y a (15) contribution(s).

(JPEG)



Illustration Rozor

La maturité politique suppose beaucoup d’éléments précis à posséder. Il faut de la clairvoyance, il faut de la connaissance et il faut savoir ce que l’on veut, entre autres. Dans ce sens, le vote du premier tour m’interroge sérieusement. Je ne peux pas comprendre ce vote, ce choix d’un personnage qui a montré son peu de sens démocratique. Navigation rapide

Je ne parle pas des convaincus et des « groupies » de l’ancien ministre de l’Intérieur. On peut penser que ceux-là ne représentent qu’une partie, probablement pas plus de la moitié des électeurs qui se sont portés sur le patron de l’UMP.

Mais pour les autres, pour cette masse surprenante de soutiens venant d’un peu partout, qu’en est-il ?

De deux choses l’une : Où ces électeurs possèdent cette maturité et c’est très grave parce que leur choix de Sarkozy est conscient ; où ils n’ont pas cette maturité et dans ce cas, la démocratie en France est à l’agonie, livrée qu’elle est à l’extrémisme de droite et à sa démagogie permanente...

Quatre cas d’incohérence flagrante

Le jugement peut paraître sévère envers nos concitoyens. Pourtant, que d’incohérences dans le choix de Nicolas Sarkozy ! Quatre exemples :

-  moins de 31% des Français souhaitent que l’énergie nucléaire soit développée pour répondre à la crise énergétique actuelle
-  81% des Français considèrent le nucléaire comme une technologie à risque
-  80% des Français sont favorables à l’organisation d’un référendum sur la sortie du nucléaire (source : brest-ouvert)

Comment ces électeurs, qui sont majoritairement contre le nucléaire, peuvent-ils ignorer ou faire l’impasse sur la position de Sarkozy face au nucléaire ?

« PARIS (15 avril 2004) - Nicolas Sarkozy a réaffirmé jeudi que le nucléaire resterait pour les années à venir la principale filière de production d’énergie en France et confirmé la décision du gouvernement de recourir à la technologie du réacteur européen à eau pressurisée (EPR). »

La nouvelle n’est certes pas très fraîche, mais je n’ai pas entendu le contraire au cours de la campagne présidentielle du premier tour. Comment en serait-il autrement lorsqu’on sait que le candidat est un ferme et tenace partisan de la dissuasion nucléaire et un ami des fabricants d’armes français, tels Dassault et Lagardère ? (lire : Sarkozy et le nucléaire !

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

« 86% des français refusent les OGM en plein champs en l’absence d’étude indépendante sur leur toxicité... » source : fr.answers.yahoo

La position de Nicolas Sarkozy source : fantasiar.over-blog.com

Poursuivre la recherche, y compris en plein champ Si force est de constater que le service rendu actuellement par les OGM est essentiellement d’ordre commercial, nul ne peut exclure que les OGM rendront un jour de grand service pour l’environnement, la santé humaine, la nutrition mondiale, l’énergie.

Il est donc impératif de poursuivre la recherche, y compris en France, car il serait catastrophique que nous soyons dépendants d’une recherche réalisée ailleurs, aussi bien pour nous faire notre propre idée sur les risques que pour pouvoir tirer, nous aussi, avantage des éventuels bénéfices des OGM.

Lorsque c’est nécessaire, la recherche doit inclure des essais en plein champ (c’est-à-dire des recherches menées sous la forme de culture à l’air libre). Chacun peut comprendre que c’est seulement en plein champ que l’on mesure exactement le comportement d’un OGM, ses risques et son éventuel intérêt. Et les fauchages de ces essais sont pour leur part inacceptable.

En revanche, il faut renforcer les règles de sécurité qui s’appliquent à ces essais, ainsi que la transparence, en associant systématiquement les agriculteurs, les associations environnementales, les représentants des consommateurs, les riverains à leur suivi.

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

-Sarkozy et les catholiques

ARIS (Reuters) - « Nicolas Sarkozy a recueilli les voix de 37% des catholiques au premier tour de l’élection présidentielle, selon un sondage CSA à paraître mardi dans La Croix. »

Il est vrai que le candidat, dans les dernières semaines de la campagne du premier tour ne cessait de parler de sa foi catholique... Voilà de quoi flatter ou rassurer nombre de croyants de cette confession et, peut-être de les avoir amenés à voter pour lui. Mais voici une prise de position très intéressante dans Libération du mercredi 25 avril 2007. C’est un avis « autorisé » je pense, à défaut d’avoir été provoquée par la hiérarchie : Gérard Nissim, dominicain, ancien producteur de l’émission « Jour du Seigneur ».

« Pour moi, très clairement, on ne fait pas campagne contre une partie de la population. Nicolas Sarkozy a désigné un certain nombre d’immigrés comme cause de tous les maux et ce qu’il a dit sur les dispositions génétiques à la pédophilie ou au suicide est inadmissible, de mon point de vue de catholique. Un postulant à la magistrature suprême ne peut pas stigmatiser de cette façon-là des catégories de la population. Personnellement, je ne vois pas comment un catholique, même de droite, pourrait voter pour quelqu’un qui exprime des positions d’exclusion. Pour cette raison, le texte des évêques sur le devoir de fraternité envers les frères et sœurs venus d’ailleurs m’a paru très opportun. Malheureusement, je pense que ce message n’a été entendu que par un petit groupe de catholiques. »

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

Certains gaullistes appellent à voter Sarkozy...

Cela ressemble à une plaisanterie au goût plus que douteux. Il faut en effet se munir de lunettes d’astronomes pour voir le début d’un commencement de la pensée très riche et très dense du général de Gaulle dans le vide de la pensée de Nicolas Sarkozy... Alors, peut-être qu’avec un peu de LSD ou d’ecstasy, certains trouveront des ressemblances entre le grand homme (même si on ne l’aimait pas) et ce lointain possible successeur, admirateur inconditionnel de Bush et de l’Amérique dont se méfiait tant le général.

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

-  Que comprendre ?

Assurément, d’autres exemples pourraient encore être décrits, ici. Je tenais à ces quatre cas, car ils me semblent symptomatiques de l’incohérence ou de l’immaturité politique de nombreux citoyens.

Il se peut aussi, que ce syndrome de l’irréflexion soit dû à la vaste opération de manipulation des esprits organisée par les médias sarkozystes ou alliés, manipulation qui bat son plein depuis plus d’un an mais qui a débuté dès l’arrivée de Nicolas Sarkozy dans le premier gouvernement nommé par Jacques Chirac. En ce sens, si Sarkozy doit être élu, le 6 mai, l’actuel Président portera une très lourde responsabilité dans le malheur qui va, inévitablement, frapper nombre de Français. Peu, très peu, y compris parmi les électeurs de Sarkozy, échapperont à la souffrance, petite ou grande.

-  Peur et ignorance...

Je suis persuadé que l’immaturité politique d’un nombre non négligeable d’électeurs a joué en faveur de celui qui a fait le plus de bruit, donc, Sarkozy. En jouant sans cesse, depuis 2002, sur la peur, Nicolas Sarkozy et ses alliés, politiques et possesseurs de médias, ont entretenu l’ignorance d’une grande part de l’électorat. C’est un cercle vicieux : l’ignorance engendre la peur ; la peur éloigne sa victime de la connaissance, parce que celui qui vit dans la peur construit, en lui et autour de lui, des murailles invisibles mais non moins réelles et étanches aux connaissances nécessaires pour acquérir une maturité réelle en politique. Il est à remarquer que toutes les dictatures, qu’elles soient établies ou en devenir, agissent par la peur et plongent une grande part des peuples victimes dans une ignorance entretenue tant par les pouvoirs que par les citoyens eux-mêmes. Dans la majorité des cas de pouvoir dictatorial, les citoyens ne veulent plus rien savoir, ils se calfeutrent aussi bien dans leur logement que dans leur tête.

On sait, par ailleurs, que Sarkozy vit, lui aussi, dans la peur. Mais par son orgueil, sa peur devient danger pour un pays entier.

Il n’est pas étonnant, dans ces conditions, qu’il nous impose d’incroyables lois sécuritaires ; il se rassure lui-même tout en entretenant la peur chez de nombreux citoyens. Le sous-entendu étant que s’il n’y avait pas de très graves dangers, le gouvernement n’aurait pas pris autant de lois sécuritaires. Visiblement, au premier tour des présidentielles, ce stratagème a fonctionné à fond.

-  Mais aussi atavisme de certains électeurs

Il y a aussi, hélas, des électeurs du type « atavique » qui vont systématiquement voter en fonction de ce que leur milieu a toujours voté, sans autre réflexion. Il semblerait que nombre de paysans ou de ruraux agissent de la sorte. Or, lorsqu’on sait combien ces citoyens sont attachés à Chirac, même si c’est absurde, il n’est pas étonnant qu’un certain nombre se soit reporté sur Sarkozy, Chirac ayant cru bon de soutenir officiellement son ex-ministre de l’Intérieur. J’ignore s’il y a un grand nombre d’électeurs de ce type, mais là on est très loin de la maturité politique, hélas...

-  Conclusion

Je veux encore espérer qu’en dépit du mal-être, voire du dégoût qu’inspire la candidature faussement nommée « socialiste », sans renier quoi que ce soit de nos idées, de nos convictions, le plus grand nombre d’électeurs épris de liberté, de fraternité et d’égalité entre nous tous, Français de souche, d’adoption ou étrangers résidants chez nous, avec ou sans papiers, oui, j’espère que ce grand nombre votera contre Nicolas Sarkozy.

Si le mot de « liberté » évoque encore quelque chose en nous, alors, je suis convaincu, que comme en 2002, nous n’avons pas le choix.

Espérons que la cohérence de pensée et la maturité politique l’emporteront dans quelques jours...

source : Altermondelevillage



Publié le 30 avril 2007  par Jean Dornac


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Elections Présidentielles 2007 :
    Incohérence ou manque de maturité politique des électeurs de Sarkozy ?
    30 avril 2007, par Delcuse
    Cher Jean, le principe électoral fait appel à l’instinct grégaire des gens, et non à une démarche intentionnelle. Celà fonctionne sur le ressentiment, non la volonté. Là dedans, nous ne sommes pas dans le registre du raisonnement fécond, mais dans la peur de subir l’ablation de ses organes prétendument viriles. Pendant la période électorale, la population remplace ce qui lui sert de cervelle par la moelle épinière, et répond aux frissons qu’elle ressent par le timbre de la voix de l’orateur. Bref, dans ces moments là, nous sommes dans le règne animal, et non dans l’élévation de l’esprit vers son humanité.
    • Sarko a perdu le combat idéologique
      5 mai 2007

      D’après les derniers sondages sur le deuxième tour,

      Sarko n’est pas représentatif de la population active.

      Il est minoritaire dans la population âgée de moins de 50 ans.

      Il est en revanche largement majoritaire chez les personnes agées de plus de 50 ans.

      Ségo est majoritaire à 55% dans les personnes agées de moins de 50 ans (sondage TNS-Sofrès du 30 avril).

      En revanche, et je tiens à le saluer pour cette belle victoire :

      Sarko a gagné le combat générationnel. Sarko a remporté la victoire générationnelle : il est le représentant des vieux :

      Sarkozy est majoritaire dans la population âgée de PLUS de 50 ans. Dans cette frange de la population, qui représente 25 millions d’électeurs sur 44 millions d’inscrits, Sarko est majoritaire à 60%.

      Ségolène est majoritaire dans tout le reste de la population agée de moins de 50 ans. Cette frange de la population représente aujourd’hui 19 millions d’inscrits sur 44 millions.

      C’est une belle victoire pour Sarko, gérontophile de la première heure, même si c’est une grande catastrophe pour la France.

  • Elections Présidentielles 2007 :
    Incohérence ou manque de maturité politique des électeurs de Sarkozy ?
    30 avril 2007, par paul

    ben c’est bien beau tout ça

    mais pour être capable d’analyser un sujet, faut être capable de l’étudier et pour cela d’avoir la patience, de prendre le temps de lire des documents écrits !

    alors que faut vous réveiller mon gars !

    les gens ne lisent pas car c’est très mal vu de se montrer anti-social-mimétique en s’enfermant dans la concentration nécessaire à la lecture et surtout en prenant le temps de ne pas aller s’abrutir de propagande débilitante télévisuelle !

    les gens sont toujours croyants : leur messe d’imbéciles ignards est la télévision !

    alors bref, si ils ont voté sark. c’est qu’ils sont radicalement léssivés du cerveau et qu’ils ne fonctionnent que pas adoption du discours le plus proche de leurs fantasmes primaires égoïstes...

    et on leur confie la démocratie en leur confiant le choix du chef des cons qui commandent avec la même impétuosité de répondre à l’applaudimètre et donc de suivre les plus bas instincts mimétiques, les raisonnements fabricant de la fausse solution permanente par bouc émissaire interposé à tous les problèmes que génère la bêtise crasse méchante de ce bon peuple de petits bourgeois déclassés en mal d’identification du fait de leur décadence autant que de leur débilité galoppante...

    faut vous réveiller mon gars !

    les gens sont nuls à chier et leur donner la démocratie c’est les aider à autodétruire leur monde et le notre par entraînement général du système à sa perte.

    faut vous réveiller mon gars : il n’y a rien à dire ni à faire réfléchir à ses primates bovidés malintentionnés à l’égard de leur prochain qu’ils ne savent plus voir que comme un concurrant, un rival, une bête à frêner dans toute action autonome, réfléchie, intelligente, consciente de sa place active, interdépendante de son environnement !

    vous voulez rire ou quoi : depuis quand l’humain est-il bon ?

    mais je ne voudrais pas vous rendre aussi dépressif que moi.

    alors continuez à rêver à des prises de conscience et des sursauts militants qui pourraient faire changer quelque chose...

    les gens ont peur d’eux mêmes : alors il faut qu’ils se protègent de tout ce qui ne leur ressemble pas à l’identique !

    ils perdent tous les uns après les autres la place sacro sainte qu’ils avaient jusque là de droit de naissance : alors il faut qu’il vérifient tout et tous sur le droit à la place de l’autre : les gens sont encore et toujours féodaux.

    mais à part ça la question se pose de savoir s’il ont une maturité politique ou une incohérence dans leur soutien à l’innnnnommable !

    moi j’ai l’impression qu’ils sont très cohérents dans leur bêtise, leur étroitesse d’esprit, leur lâcheté, leur malveillance à l’égard de leur prochain.

    mais pour eux c’est quoi leur prochain : c’est ce qui hurle de la même façon qu’eux ! l’altérité les menace dans son universelle et provocante diversité !

    le néolibéralisme de l’innnnnnnomable là, c’est justement le programme de l’idéologie de la liberté sans règle autre que celle de l’instinct de domination de l’égoïsme orgueilleux, de la volition individualiste nihiliste de l’interdépendance avec son prochain et le monde

    seulement comme le monde acceptable pour eux est réduit à ce qui leur ressemble à l’identique et qui s’écrase pour servir leur narcissisme et leur orgueil... le prochain c’est le "même", le prochain est un aliéné !

    l’horreur de la liberté d’être tous égaux à l’identique ! c’est leur sens de l’égalité : tous pareil, pas de jaloux.

    le néolibéralisme c’est la justification du si je veux je t’emmerde et vas te faire niker je t’encule donc je suis le meilleur et j’ai raison et fais comme moi...

    ils y croient, pouvoir être tous le vainqueur... de l’autre !

    le néolibéralisme c’est la libéralisation de toute les convoitises : je veux le même que l’autre ! je veux être le même que l’autre ! pour avoir le même avoir le même pouvoir !

    en fait c’est la négation radicale du plus important des dix commandements qui jusque là inspiraient encore l’esprit des lois et comportements de la civilisation judaïque chrétienne musulmane, ce commandement rangeant la convoitise et l’envie comme source de tous les pêchés, autrement dit, source du mal par excellence !

    même au sens biblique le néolibéralisme c’est l’esprit du mal.

    sark est l’anté christ !

    et les gens qui votent pour lui sont ses âmes damnés !

    non, parce qu’il est interdit de dire plus simplement qu’ils sont cons, alors j’explique... là

    la petite bourgoisie et son cortège d’admirateurs de toutes classes ne sont plus des lecteurs, ils ne respectent que la lanterne magique : le veau d’or électronique du narcissisme déifié.

    la petite bourgeoisie c’est le support du nouveau nazisme : le néolibéralisme est une culture de la déculturation

    alors conscience politique : arrêtez de rêver, la réalité est un cauchemard

  • Elections Présidentielles 2007 :
    Incohérence ou manque de maturité politique des électeurs de Sarkozy ?
    30 janvier 2016, par Sara

    I’m excited to uncover this page. I need to to thank you for ones time for this particularly fantastic read !

    venus factor pdf

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin