e-torpedo le webzine sans barbeles



Elections Présidentielles 2007 :
Handicap : un débat qui fera date
de Martine Lozano

Catégorie politique
Il y a (2) contribution(s).

(JPEG) Une école pour tous : handicapés ou valides de Martine Lozano

Un débat qui fera date sur la scolarisation des enfants handicapés : M Sarkozy se dit scandalisé que les enfants handicapés n’aient pas accès à l’éducation alors que le gouvernement de droite UMP (Raffarin) supprima le plan Handiscol ainsi que de nombreux postes d’aide éducateurs. De ce fait la scolarisation des enfants handicapés est plus difficile.

-  La même école pour tous reste t elle possible si l’inscription des enfants handicapés n’est pas synonyme de scolarisation ?

La loi du 11 février 2005 dite "loi pour l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" dit que "tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans l’école ou dans l’un des établissements mentionnés à l’article l 351 1 le plus proche de sont domicile, qui constitue un établissement de référence."

Si la loi rend obligatoire l’inscription des enfants handicapés en milieu ordinaire dans l’école le plus proche du domicile, cette école devient l’établissement de référence de l’enfant qu’il poursuive ou non sa scolarité. En effet être inscrit ne signifie pas suivre la scolarité dans l’établissement si notamment l’établissement se trouve dans l’incapacité d’accueillir l’enfant (locaux pas accessibles) ou si une décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées considère que sa scolarité devait se poursuivre dans une structure spécialisée (même si l’enfant ne sera pas scolarité faute de places disponibles).

L’enfant handicapé peut être inscrit et non scolarisé.

Lors d’un débat sur le handicap à la fête de l’Humanité une enseignante déclara qu’elle avait eu deux heures de Formation seulement pour accueillir les enfants handicapés, alors que le handicap pointe tout ce qui ne va pas dans l’école en ce qui concerne l’accompagnement des enfants, le rythme scolaire, la formation des enseignants, l’élaboration des programmes.

Le handicap met en lumière la casse du service public, le manque de moyens et les incohérences, il révèle aussi Les transformations à accomplir afin d’humaniser l’école, l’ouvrir comme par exemple l’enseignement du braille et de la langue des signes car pour s’occuper d’en enfant sourd ou aveugle, il faut des compétences, la mise en œuvre de pédagogies adaptées, l’accessibilité de tout pour tous car le handicap reste une chance pour humaniser la société, ce qui est fait en matière de handicap servira la société dans on intégralité.

Sur le bilan de la rentrée scolaire un syndicat révèle que 26000 élèves handicapés sont intégrés dans des clases ordinaires, 40000 dans des classes spécialisées d’intégration scolaire (clis) et 30000 seraient sans solutions adaptées. Les auxiliaires de vie (AVS) sont prévus amis en nombre insuffisants, il y aurait 6000 AVS en activité les syndicats en réclament 50% de plus.

Dans les faits des enfants sont scolarisés quelques heures par semaines d’autre à mi-temps ou à tiers temps c’est de la charité scolaire laissant les familles dans la détresse.

Des enfants sans solutions adaptés vont rester chez eux sachant que le brassage entre enfants handicapés et autres enfants est plus facile avec des enfants âgés de 5 à 8 ans, il permet de faire évoluer les mentalités en acceptant la différence et la société sera plus ouverte, humaine et solidaire

-  Martine Lozano militante des droits des handicapés et militante du collectif handicap Paris centre.

source :
-  Bellaciao



Publié le 3 mai 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Royal et les enseignants...
    4 mai 2007, par FredSud37

    (.....) La candidate à l’investiture du PS veut ainsi revenir sur les Décrets de 1950 qui fixent à 18 heures le temps d’enseignement des certifiés et à 15 heures ceux des agrégés. Elle ne se distingue de ce point de vue en rien du Ministre du Gouvernement actuel, monsieur de Robien. Tous aux 35 heures, voila le mot d’ordre ! Chiche ? Un bureau pour chaque enseignant dans les lycées ? Selon les services mêmes du Ministère de l’Éducation Nationale, le temps réel de travail des enseignants qui intègre en plus des heures de cours, les préparations, les corrections, les échanges avec les parents et les élèves, se situe aujourd’hui entre 39 et 40 heures hebdomadaires. Selon le SNES, il s’agit de 44 heures. Ségolène Royal le sait, mais visiblement de cela elle se moque. Pourquoi ? Il faut être à l’unisson avec les discours ambiants qui désignent les nantis parmi les fonctionnaires et donc d’abord parmi les enseignants. Voila le premier objectif d’une déclaration qui par elle-même suffit à démontrer l’absurdité, la méconnaissance des réalités et le mépris pour les couches sociales concernées de la part de sont auteur. (.....) Extrait de "Saleté de profs", Jacques Cotta, La Sociale, le 12 novembre 2006.

    En ce qui me concerne, je me refuse catégoriquement à cautionner une telle dérive populiste et glisserai donc dans l’urne, un bulletin "Royal" barré au marqueur rouge !

    Salut & Fraternité.

  • Elections Présidentielles 2007 :
    Handicap : un débat qui fera date
    de Martine Lozano
    30 janvier 2016, par Sara

    I’m excited to uncover this page. I need to to thank you for ones time for this particularly fantastic read !

    venus factor free

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin