e-torpedo le webzine sans barbeles



La culture également décomplexée ?
par Benjamin Sauzay

Catégorie politique
Il y a (8) contribution(s).








La dernière mésaventure survenue aux Ogres de Barback

Sans aucune intention de vouloir à nouveau refaire le discours sur le supposé manque de considération de la droite pour la culture, il me semble important de relater l’infortune survenue aux Ogres de Barback récemment.

Ce groupe, bien connu dans le style chanson française java-rock et pas spécialement réputé pour la violence de sa musique, était programmé au Centre Culturel Aragon d’Oyonnax le 5 mai dernier, veille des élections.

Le concert n’a pas plus au maire UMP d’Oyonnax (enfin, ce qu’on lui en a dit, puisque lui n’y était pas).

Alors, M. le Maire le fait savoir.

En effet, un passage vidéo du spectacle fait légèrement allusion aux, pour faire simple, élections présidentielles. Passage, allez avouons-le, plutôt défavorable à Nicolas Sarkozy. Aucun membre du groupe ne relaye ensuite oralement ce passage. Nous étions donc à des années lumières d’un quelconque meeting politique ou d’un certain concert place de la Concorde.

Parlant d’un incident grave, le maire, qui ne trouve pourtant rien à redire sur le nom de son centre culturel (Louis Aragon), envoi un courrier aux Ogres de Barback.

Dans cette lettre, après avoir exposé son interprétation des règles républicaine (pas de prise de position dans les lieux publics, fin de la campagne officielle dont pourtant seuls doivent se soumettre les radio-télévisions et les partis politiques), M. le Maire proteste ensuite sur le fait que ce spectacle ait été organisé « aux frais des contribuables locaux » (en partie seulement) « d’une ville ayant votée à près de 60% pour Sarkozy »

Voici un lien vers la lettre du maire et la réponse des Ogres : orangerougevert

-  Qu’en sera des films que devront projeter le cinéma d’Oyonnax ou des livres disponibles à la bibliothèque ?

Tout le monde connaît cette phrase de Voltaire : « je suis en profond désaccord avec vos idées mais je me battrais jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer » Chaque citoyen jouit de cette liberté.

Les artistes, comme les journalistes ou d’autres, sont le moteur de cet acquis.

N’hésitant pas à bousculer nos consciences, ils ont fait évoluer le monde, jusqu’à devenir des références universels...

comme le Louis Aragon du centre culturel de M. le Maire qui ne se préoccupe ainsi pas, à juste titre, qu’il fut un grand communiste.

Cette histoire dépasse le simple fait anecdotique.

Nombreux, parmi ceux qui travaillent pour la culture au niveau local, connaissent les pressions incessantes exercées par les élus sur ce que doit diffuser ou accueillir les établissements culturels. Finalement, ces pressions sont essentiellement basées sur le goût personnel de l’élu ou sur ce qui lui semble, à lui, valable.

Malgré cela, des élus ont compris le sens de l’intérêt général que représente la culture, des objectifs que celle-ci doit atteindre, de ce que peuvent apporter des artistes dans une ville.

Par exemple, voyons comment Nantes a pu incroyablement se développer avec notamment une politique culturelle dynamique.

-  Ainsi, le rôle d’un maire ou d’un président de conseil général est-il de décider ce que SA population doit entendre ou voir ?

C’est une question que l’on croyait réglée depuis longtemps.

Pourtant, ce fantasme est encore aujourd’hui palpable par beaucoup d’acteurs culturels. Fantasme qui je l’espère ne sera pas assouvi par la grâce de la droite autoproclamée décomplexée.

Le plus inquiétant est que ce verrou est prêt à céder au moment même où les collectivités locales n’ont, du fait de la décentralisation, jamais eu autant de moyens pour la culture. Malheureusement, via ces moyens financiers, « la culture » est de plus en plus utilisée pour faire la promotion d’une ville ou à des fins électoralistes. Nous voyons ici ou là fleurir de grands évènements ou manifestations tape à l’œil.

La culture et les artistes sont de plus en plus détournés de leur but ultime.

Pour préserver la diversité culturelle et la place de référence que nous avons dans le monde, il est primordial de laisser les moyens dévoués à la création, au minimum ceux-là, à des instances centralisées et désintéressées.

source :
-  Agoravox

Lire également l’échange de courrier



Publié le 6 juin 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • La culture également décomplexée ?
    par Benjamin Sauzay
    6 juin 2007, par Delcuse
    Vous semblez offusqués de ce qu’un maire du camp de Sarkosy n’apprécie pas les allusions critiques contre son chef, et le fait savoir par l’interdiction d’une prestation culturelle. Moi, je trouve, au contraire, qu’il faut s’en réjouir. C’est la guerre, voilà tout. Et la domestication actuelle ne doit pas cacher que nous sommes en guerre. La démocratie, elle a bon dos. Et c’est pas avec des chansonnettes que l’ordre dominant risque d’être renversé. Les petits groupes gauchistes et revendicatifs à la manière de ces petits chanteurs, font plus de tord à l’esprit du reffus qu’à celui de la réaction. Quant à Aragon, le souteneur de Staline, excusez du peu... Comme révolutionnaire, il y a mieux, non ? En quoi les souteneurs de Staline gêneraient-ils ceux du capitalisme régnant de l’UMP ?
    • La culture également décomplexée ?
      par Benjamin Sauzay
      8 juin 2007, par patrick
      Certes mais en attendant les chansonnettes sacré guignol elles font réfléchir mes élèves qui étaient au concert sur l’intéret de la culture même gentillette.......et les allusions sur le stalinisme feront surement avancer le débat, si vous connaissiez le marasme culturel dans lequel vivait la population de cette ville avant qu’une mairie communiste décide d’y construire un centre...quant aux grands révolutionnaires, ils avaient sans doute un niveau culturel très au delà de vos médiocres considérations
      • La culture également décomplexée ?
        par Benjamin Sauzay
        8 juin 2007, par Delcuse
        Je m’attendais à une réponse aussi affligente. Que vos élèves réfléchissent aux sons d’une chansonnette ou de la cornemuse, ne change rien au problème. Vos élèves finiront salariés, patrons ou chomeurs. Et l’activité culturelle ne peut rien y faire. Et que ceux que vous semblez admirer, ces Grand Révolutionnaires, aient eu un niveau culturel supérieur au miens, selon votre petite appréciation, ne fait que confirmer la stérilité réelle des effets de la culture, cette marchandise que l’on rencontre dans tous les super-marchés. Je sens, dans votre réponse, une pointe d’agacement qui a pour effet de fermer, plutôt qu’ouvrir le débat sur ce sujet. C’est peut-être l’effet de la culture...
        • La culture également décomplexée ?
          par Benjamin Sauzay
          10 juin 2007, par patrick
          Finalement vous m’avez convaincu, la culture ne sert à rien, aragon ne fut qu’un vulgaire écrivaillon crypto-stalinien et je demande que l’on fasse chanter dès lundi, maréchal nous voilà dans tous les collèges de France, je propose de remplacer toutes les salles indépendantes par des hard discount où l’on pourrait se procurer l’oeuvre intégrale de Faudel, je demande l’exécution de tous ces pseudos cultureux qui se branlent la nouille en amenant dans nos contrées reculées cette culture acquis au grand capital, quant à mes élèves, je m’en vais dès demain les informer que de toute façon , le combat est perdu d’avance, de toute façon ils sont tellement cons ces fils d’immigrés et de chômeurs....
          • La culture également décomplexée ?
            par Benjamin Sauzay
            10 juin 2007, par Delcuse
            Arch, c’est toujours difficile de répondre à une non réponse, surtout lorsque celle-ci est dictée sous la conduite de l’impulsion plus que sous celle du raisonnement. Je n’ai pas dit que la culture ne servait à rien, j’ai dit qu’elle servait nos maîtres ; et je n’ai pas dit que Aragon était un vulgaire écrivaillon, j’ai dis ce que lui-même a toujours revendiqué, c’est-à-dire sa reconnaissance pour Staline. J’y peux rien. C’est lui qui le dit, pas moi. Cela ne m’interdis pas d’être sensible à ses poésies. Et si vous vouliez vous donner un tout petit peu de peine, vous verriez que j’ai mis en ligne, ici même des textes d’Aragon. Bref, passons... Vous n’avez pas besoin de demander la représentation de tous ces pseudo cultureux ; ces gens se passent volontier de votre approbation. Ils se présentent. Point barre. Je n’ai jamais dit que les fils de chomeur et d’immigré sont des cons. Pour le coup, je vous soupçonne, vous, monsieur Sauzay, de travailler pour la police de monsieur Sarkosy. Pour finir, ne prenez pas vos élèves pour des imbéciles, malgré leur ignorance. Ils savent très bien que ce n’est pas avec des chansonnettes, fusse "Maréchal nous voilà", qu’une révolution se fait jour. Vous, à l’inverse, vous semblez mettre tous vos espoirs dans des chansonnettes. C’est votre droit le plus strict. Ne l’outrepassé pas, voilà tout. Et ne faites pas croire que vous avez un pouvoir tel que vous pouvez, vous, influencer sur le cours de l’enseignement, ou alors, faites le, au lieu d’éructer.
            • La culture également décomplexée ?
              par Benjamin Sauzay
              11 juin 2007, par Delcuse
              Précision et confusion... Arch... C’est pas içi que j’avais proposé Aragon. Mais, bon, ça n’invalide pas mon propos.
          • La culture également décomplexée ?
            par Benjamin Sauzay
            11 juin 2007, par paul

            Des profs comme vous, mooonsieur, ça existe depuis pas mal de temps. car j’en ai subi pendant les années soixantedix dans mon adolescence : les chansonnettes qu’ils utilisaient pour faire leur démagogie qui n’avait plus rien de pédagogique ne nous donnaient aucun moyen d’apprendre à analyser et à investir la ou les langues et les cultures de sorte que nous devenions capables de construire la nôtre.

            Sauf que ça leur donnait l’impression d’être révolutionnaires, ou innovateurs de cultures modernes, bien de leur temps, démagogue, facile fainéants...

            Exactement ce dont l’innommable est l’apologie , les opinions facilement construites au coin d’une table de restaurant, après un repas trop riche et aviné, sous prétexte de convivialité, c’est à dire de bêêêêêêtise craaaasse (vu qu’ici il est interdit de dire de connerie) à la sauce fière de sa nationalité culturelle franconne...

            La chansonnette ce n’est pas maréchal nous voilà non plus mais ça y tend, c’est le même processus d’apprentissage de la facilité.

            Dans un monde dont les profs sont des démagogues dans votre genre, Mooooooonsieur, je ne fais pas d’enfant, car je ne peux compter sur l’éducation étatique pour les insérer culturellement dans un ensemble culturel riche de contenus, de sens et de méthodes.

            Vous êtes collaborateur inconscient mais vaniteux de l’ordre établi par la fainéantise globale de cette société. Et vous êtes de plus payé pour cela par le système qui, si vous ne remplissez pas ces conditions, vous aurait écarté depuis longtemps.

            Inutile de vous défendre : je ne suis pas démocrate et Lénine est mort et il n’y aura pas de nouveau Castro, je ne suis pas un de vos élèves et n’ai que faire de votre morale bienpensante avec laquelle je n’irais pas même me torcher.

  • La culture également décomplexée ?
    par Benjamin Sauzay
    29 janvier 2016, par Sara
    Thanks for sharing the post... P.S. If you want to lose weight and get in shape without having to spend countless hours in the gym or even sacrificing all of your favorite foods or red wine to do it, then Venus Factor may be a great fit for you. 12 week weight loss program Venus Factor has been designed to help women burn fat, lose weight and get in shape.
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin