e-torpedo le webzine sans barbeles



France : L’appel du 18 juin 2007
par Andy Vérol

Catégorie politique
Il y a (4) contribution(s).

Abstentionnistes... enfin. Et le retour des grandes valeurs pétainistes... L’appel du 18 juin 2007...

(JPEG)

Illustration Rozor

Nombre de citoyens se demande la nature même de cette abstention massive qui submerge, comme une vague violente, les grandes certitudes médiatiques sur le « grand retour des français à la politique ».

Bien entendu, il ne faut pas écarter l’idée que cette gauche « mollasse » n’a d’autre programme que tenter de limiter les dégâts et faire « barrage à ce président qui a pris les voix de Lepen en pénétrant dans des thèmes chers au vieux briscard du nationalisme extrême ».

Il faut aussi garder en tête que la campagne, qui commença dès la fin 2006 pour les deux « grands » candidats (puisque les autres n’ont été traités que comme des microbes) fut très très longue, épuisante au-delà du second tour des présidentielles, les plus valeureux des citoyens... Gardons aussi en mémoire le matraquage médiatique orchestré par le président lui-même et ses « amis » de la presse privée et publique qui a vendu à chacun des français, une vague (voire un tsunami) bleue...

Ces faits sont objectifs. Des législatives suivant à quelques semaines les présidentielles, qui plus est sans « dose de proportionnelle »... Mais enfin. C’est tellement facile. Simple et évident.

Et si ces élections boudées par 40% des gens inscrits sur les listes n’étaient autres que la résultante de l’assassinat programmé de toutes les « valeurs républicaines » et l’émergence d’une radicalisation des esprits de nombre de citoyens ?

Dans le sens noble du terme.

Chacun a pu s’étonner de la violente prise de pouvoir de la droite depuis le 06 mai. Si elle était au pouvoir depuis 2002, elle a longuement travaillé à la radicalisation de ses positions. Après l’échec de la dissolution de l’Assemblée Nationale en 1997 (oui déjà 10 ans), Chirac et son RPR puis UMP d’alors ont purement et simplement décidé que ces veaux de Français ne devaient plus avoir une force d’expression pleine et entière. Le travail de sape a bénéficié, également, du caractère bourgeois des postures et décisions socialistes (balancer de la Nation, de la sécurité, de l’ordre dans l’Internationale, c’est tuer le socialisme)...

Ce parti a tellement voulu proposer le changement qu’il s’est entièrement droitisé, laissant les électeurs de gauche sur la touche et leur proposant uniquement de « voter contre Lepen light. »

Une misère.

Par dizaines, des responsables politiques de gauche sont allés se blottir dans les bras du capitalisme sauvage (c’est celui qui prend des idées de gauche, des révolutions prolétaires pour en faire des pubs et des discours ultra-nationalistes).

Et puis il y a eu la déferlante « d’artistes » et sportifs, ceux vendus par les chaînes de télévision comme tel, ces chanteurs minables, ces comiques, ces acteurs, ces sportifs que l’on nous vend à longueur d’année comme des héros, des stars, des gens talentueux...

Comme si nous n’en avions pas assez de leurs œuvres mièvres et de leurs sports de compétition (qui ne font QUE l’apologie de l’opposition des corps, du rejet de l’équipe d’en-face, de l’esprit clanique voir ethnique), ces célébrités se sont crues autorisées à nous montrer qu’ils s’impliquaient dans la vie politique.

Qu’ils soient de gauche ou de droite, ces personnes ont rallié les deux « grands » candidats. Le show-business et le sport-business sont venus servir la soupe à la bourgeoisie dominante, ces élites médiatiques et politiques qui, rappelons-le, se servent de la « démocratie » pour radicaliser violemment le capitalisme « décomplexé »,

le poison qui transforme chaque homme en outil au service de l’économie...

Le show a duré des mois (systématiquement, vous remarquerez que toutes les images de Sarko avec les français sont marquées par des applaudissements en début de reportage pendant les journaux télévisés de TF1). Le but n’est pas d’améliorer la vie des citoyens, de faire grossir la place de la France dans le monde et d’assurer un bel avenir « à nos enfants ». Le but est de prendre le pouvoir à tout prix et se servir dans les caisses, dans les poches, dans les coffres et dans les frigos des citoyens pour assurer une puissance personnelle hors norme...

Le vote n’est pas une délégation de pouvoir. Le vote, c’est accepter de donner sa liberté, sa force d’expression, son existence, sa dignité à une personne qui ne s’en servira toujours qu’à des fins personnelles.

Un président élu par 53,06% des gens inscrits sur les listes électorales et ayant glissé un bulletin dans l’urne et 40% d’abstentionnistes aux législatives (si l’on compte les non-inscrits, les votes blancs, plus de 50% des français en âge de voter n’aura pas exprimé un choix sur le moindre candidat). Plus d’un adulte sur deux croisés dans la rue... L’Assemblée Nationale sera constituée à près de 80% de députés de droite... Cela signifie simplement que les français n’ont concédé aucune part de leur pouvoir individuel.

Ils ont gardé leur intégrité.

Nombre de détracteurs diront que ce discours est celui d’un irresponsable.

Et pourtant, nous sommes des millions à voir que les irresponsables abusifs sont ceux qui se servent de la chair citoyenne. L’exhibition des footings, des vacances au soleil, des réunions arrosées du nouveau président est caractéristique de l’abîme médiatique (propagandiste) dans lequel nous sommes tous plongés.

Travail, Famille et Patrie.

67 ans (un certain 17 juin 1940) après que Pétain ait « fait à la France, le don de sa personne », l’ensemble des partis politiques français ont bâti leurs programmes sur ces trois piliers de l’immuable soumission des faibles aux puissants.

Ségolène Royal a fondé ses discours sur la fierté d’être mère, d’être juste, proche des préoccupations sécuritaires des citoyens, dénonçant les 35 heures et suggérant un reflux nationaliste via la Marseillaise et le drapeau de France...

Cette façon grotesque de parler de politique est typique d’une époque de désolation morale et sociale.

La réponse des bourgeois, des élites économiques et des vindicatifs politiques est simple : s’asseoir sur la dignité des individus et des peuples, assourdir les plus misérables, éventrés les justes et édifiés leurs seuls intérêts bancaires et boursiers en richesse nationale...

Nos « pauvres » millionnaires et milliardaires subiraient une émigration économique désastreuse pour cause de « harcèlements socialisants et d’oppressions fiscales.

Nous devrions tout mettre en œuvre pour les ramener à nous. Leur rendre leurs écoles du mérite payantes, leur police de proximité (on intensifie la surveillance des centres-villes), leurs moyens de licencier sans cause, leurs capacités à se faire un maximum de pognon en payant les salariés le moins possible, en défiscalisant exclusivement les revenus de l’entreprise, en augmentant la taxe à la consommation, en autorisant l’existence de communes (zones) sans logements sociaux, sans présence excessive de la France d’en bas, en laissant aux fils à papa le droit de récupérer le château, les maisons et les produits financiers de daddy sans avoir à contribuer au financement de l’Etat des citoyens.

Cette campagne répugnante basée sur la starification des candidats, la culpabilisation des citoyens (nous ne saurions pas nous adapter à ce monde mondial de fric, de fureur et de déréglementation, nous ne serions que d’immondes fanatiques paumés lorsque nous votons pas pour les partis socialiste, centriste et u.m.péiste), l’étalage odieux de mensonges extraordinaires (garder ses milliardaires profiterait à tous. Tatouer juridiquement les enfants à problème pour les empêcher de faire des saloperies. Affirmer que la délinquance aurait baissé...), l’écrasement médiatique et judiciaire de tous les vols des puissants dans les caisses de l’état sont les éléments préfigurant une entrée dans une longue période d’obscurantisme idéologique, intellectuel...

Nous avons eu droit aux histoires de cul des uns et des autres, leurs cercles d’amis, les faux scandales, les débats bidonnés, les débats falsifiés, les débats droitisés, mais jamais nous n’avons pu être clairement informés sur l’incroyable destruction des services sociaux français, sur les mécanismes économiques et relationnels qui n’arrangent que la concentration de puissance entre les mains de rares « élus », le « don » de fric public à l’attention des écoles privées, des entreprises ultra-bénéficiaires, ...

Depuis 2002, la droite, associée à la gauche caviar (comprenant les bobos et la gauche bio/anti-ogm) et aux idéologues nationaux ont littéralement bousillé l’Etat providence, l’indépendance de la justice, l’école de la République, une politique d’immigration en phase avec la mondialisation, la répartition des services publics, l’érosion des prestations de santé et de chômage...

J’ajouterais la présence d’un ascenseur social en parfait état de marche, mais qui ne fait plus que descendre...

Si des millions de français ont cessé de voter, c’est aussi parce qu’ils en ont plein les bottes de « travailler plus pour se faire baiser plus. »

L’idée est simple, et personne ne s’y trompe : quoique vous voterez, pour vous, ce sera le travail obligatoire (ou la mise au ban si ce n’est pas déjà le cas), la famille coûte que coûte (reproduire l’espèce, faire des gosses pour payer les retraites, quelle drôle de conception de la famille, ...) et la Patrie (avec ce que ça implique comme guerres, haines, racismes, fascismes, xénophobies, esprit de clan [d’appartenance dit-on], championnats de foot à la con, hymnes à la con, discours à la con, ...).

J’ai tort encore une fois ?

Je vais avoir à subir les foudres d’anonymes menaçants... Peu importe. J’assume.

J’en appelle à France Libre et celle qui se libérera :

Luttez ! Combattez ! Entrez en résistance !

-  Andy Verol

Source : Hirsute



Publié le 18 juin 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • France : L’appel du 18 juin 2007
    par Andy Vérol
    18 juin 2007, par JCR
    Enfin je ne suis pas seul à penser comme tu l’écris. L’abstentionisme à ce degré est le reflet d’une force qui sommeille et qui va s’éveiller afin de construire une réponse à la hauteur des attaques droitistes d’aujourd’hui. comment cela se concrétisera ? mon hypothèse est que ce qui nous rassemblera très prochainement, ce sera un mouvement qui prendra des proportions que l’on ne peut prévoir, c’est l’imprévu qui primera et non "l’organisation d’un pseudo-mouvement". On attend tous cet évènement avec impatience, et notre solitude actuelle sera notre seule force pour agir de façon solidaire, aucune récupération politique ne devra être permise, cela devra être un mouvement émancipateur et volontaire.
    • France : L’appel du 18 juin 2007
      par Andy Vérol
      16 février 2016, par bingdex
      Great article ! I have frequently thought about this very free credit reports from all three bureaus topic. You’ve certainly put an incredible amount of thought and study into establishing this extensive single mom grants piece. You introduced and said numerous facets I had ruled out. Well done. Do you plan on composing a scholarships for women follow-up ? Erica
    • France : L’appel du 18 juin 2007
      par Andy Vérol
      16 février 2016, par bingdex
      Great article ! I have frequently thought about this very free credit reports from all three bureaus topic. You’ve certainly put an incredible amount of thought and study into establishing this extensive single mom grants piece. You introduced and said numerous facets I had ruled out. Well done. Do you plan on composing a scholarships for women follow-up ? Erica
  • France : L’appel du 18 juin 2007
    par Andy Vérol
    29 janvier 2016, par Sara
    Thanks for sharing the post... P.S. If you want to lose weight and get in shape without having to spend countless hours in the gym or even sacrificing all of your favorite foods or red wine to do it, then Venus Factor may be a great fit for you. 12 week weight loss program Venus Factor has been designed to help women burn fat, lose weight and get in shape.
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin