e-torpedo le webzine sans barbeles



Dimanche des Livres Mémoires ouvertes à la Ferté Vidame

Catégorie on aime
Il y a (0) contribution(s).

Franca Maï dédicaçait ses romans au salon Dimanche des Livres Mémoires ouvertes à la Ferté Vidame le 2 septembre 2007.

(JPEG)
salon littéraire Ferté Vidame
Septembre 2007 Photo Arena

Ce salon littéraire, chapeauté par le Conseil général d’Eure-et-Loir et différents partenaires, prenait son envol dans le parc du château et recevait différents invités : auteurs classiques, contemporains, jeunesse, auteurs de bande dessinée, historiens etc... S’ouvrant également aux créations artistiques contemporaines, entraînant les promeneurs dans un parcours hétéroclite au rythme du choeur des chuchoteurs, ce salon marquait sa présence d’une aura particulière, dans une ambiance chaleureuse orchestrée par des bénévoles férus de littérature avec un sens de l’accueil très agréable et appréciable pour tous les participants.

Les atomes crochus

(JPEG)
salon littéraire Ferté Vidame
Kris & Franca Maï

Kris est scénariste historien et auteur avec Etienne Davodeau de Un homme est mort

Résumé : 1950, la guerre est finie depuis cinq ans. De Brest il ne subsiste plus rien. Des bombardements massifs et des combats acharnés de presque un mois ont anéanti la ville, son port, son arsenal. Brest est un désert. Il faut tout reconstruire. 1950, Brest est un immense chantier. De la ville fortifiée, aux ruelles étroites, une nouvelle ville va surgir, orthogonale, rectiligne, ordonnée, moderne, ce sera Brest-la-Blanche, qui deviendra très vite, Brest-la-grise. Des milliers d’ouvriers travaillent sur les chantiers. 1950. C’est la grève. Les chantiers sont immobilisés, les ouvriers de l’Arsenal rejoignent le mouvement. De violents affrontements surviennent lors des manifestations. Le 17 avril, le drame se produit.

(JPEG)

La police tire sur la foule, blessant plus de vingt personnes et tuant un homme. Edouard Mazé. Le lendemain, appelé par la CGT pour tourner un film sur le mouvement, René Vautier débarque clandestinement à Brest (il est alors recherché par la police suite à un premier film documentaire, ’Afrique 50’, témoignage sans concessions du système colonial français d’après guerre). René arrive dans une ville en état de siège. Le lendemain, ont lieu les obsèques d’Édouard Mazé. Une foule immense, un peuple entier accompagnera son cercueil. Le témoignage de ces événements en images.

-  Editeur : Futuropolis Publication :12/10/2006 ISBN : 2754800107 80 pages 15€

(JPEG)
salon littéraire Ferté Vidame
Jean-Paul Liégeois & Franca Maï Photo : Di2

Jean-Paul Liégeois, le passionné, nous fait découvrir ou redécouvrir l’oeuvre musicale, poétique et littéraire de Georges Brassens, offrant ainsi une véritable plongée dans le patrimoine musical français.

(JPEG)

Jean-Paul Liégeois directeur de collection au cherche-midi a effectué un travail colossal, empathique, aux clins d’oeil rigoureux et offre généreusement aux amoureux de Georges Brassens une véritable Bible. Des trésors non plus réservés aux collectionneurs mais accessibles à tous, plantant leurs graines libertaires, poétiques et immortelles en nos boîtes crâniennes. Un régal d’intelligence et d’oxygène salutaires ... F.M

-  Georges Brassens Oeuvres complètes Chansons Poèmes Romans Préfaces Ecrits libertaires Correspondance cherche-midi ISBN n° 978 2 7491 0834 6 1600 pages 13 x 20, 25 € ttc France (2007)

(JPEG)
salon littéraire Ferté Vidame
Gérald Massé & Franca Maï Photo : Di2

Gérald Massé, journaliste au quotidien l’Echo Républicain et écrivain, il vit au pied du château de Villebon. Ces écrits ont permis de faire découvrir la beauté de l’Eure & Loir mais aussi ses heures tragiques avec son dernier livre, où il conte les grands crimes qui y sont intervenus. Résumé : Qui ne s’est pas mis dans la peau d’un SDF en passant devant l’un d’eux ? Mais nous n’en percevons que la partie visible de l’homme. Derrière son visage de misère, se cache le mari, le papa, le fils ou l’ami qu’il fut ; et qu’il est encore pour lui seul. Dans L’heure où grimacent les pendules, roman écrit à la première personne, Gérald Massé raconte l’histoire d’un journaliste dont la situation s’écroule après son divorce et son licenciement.

(JPEG)

La rue devient progressivement son refuge. Au comble de la précarité, l’ultime fil le retenant à la vie est l’espoir de revoir son enfant. Au-delà de cette dégringolade, le destin de chacun de nous n’est-il pas dépendant de ce que nous en faisons ?

-  Lire extrait



Publié le 4 septembre 2007  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin