e-torpedo le webzine sans barbeles



Chanson d’orage de Paul Régnier

Catégorie on aime
Il y a (8) contribution(s).

(JPEG)

1- L’enfance

Elle sentait la douceur de la sève pousser sous l’écorce de la fougère et son sang résonner sous sa peau. Une fraîcheur envahissait sa fourrure. Elle rit de cette joie verte qui colorait son pelage de la lumière végétale. Elle étreignait le tronc et son ventre s’enflamma. Elle cherchait l’émotion de cette vie silencieuse dans la musique sinueuse qui s’incarnait dans les larges palmes flottant dans le vent. Elle voyait aussi l’eau verte et grumeleuse construire patiemment la géométrie permanente des lobes sur d’autres lobes, infinie dentelle végétale, délicate, envahissante. Les perles de l’humidité salée illuminaient les fines crénelures des feuilles comme des étoiles.

Le ciel de cet univers était au raz de son horizon.

Elle n’était plus une jeune Aînéesilencieuse, mais une habitante à la dimension de la surface foliaire.

Elle parcourait cette dentelle dans une lumière de joie cristalline et liquide. Les perles d’eau salées étaient devenues des bulles de vie minérale.

Elle voyait ce qu’elle nommerait plus tard.

Elle était dans les parfums magiques qui lui procuraient une infinie ivresse. Son corps était là et pourtant ailleurs. Elle se vit dans cette planète immense, peuplée d’insectes gigantesques qui semblaient l’ignorer.

Ils se nourrissaient de ces perles de sève, consciencieusement accrochés aux rugosités de la peau de la plante par leurs pattes griffues et articulées.

Ces corps hexapodes vivaient comme le sien, à leur façon. Car elle sentait son corps capable de ses mêmes besoins de vie et de nourriture, de mouvements simples, mécaniques et sensuels.

L’esprit des insectes était sourd à ses tentatives d’approche.

Elle avait beau se plonger dans leur dimension, elle ne rencontrait qu’une froideur consciencieuse, rationnelle, et sans distance au présent...

Asbl É ditions Chlo é des Lys 26, rue de Maulde 7534 Barry, Belgique ­

Chroniques des Aînées

Chanson d’Orage
Paul Régnier
Éditions Chloé des Lys

Résumé :

Il y a très longtemps, sur la Terre aux climats bouleversés par les fumées volcaniques envahissantes et développements de populations agressives, quelques espèces découvraient leurs consciences animales.

Les Aînées se distinguaient par une sensibilité empathique et une culture asexuée, un corps agile et résistant, des mains aussi fermes qu’habiles. Leur curiosité et leur ingéniosité n’avaient pas de limite. Pour leurs regards, leurs moeurs et leurs inventions, elles furent rejetées par les autres populations.

Les Aînées ne préfigurent rien des humains. Elles ont fui la Terre avant que nous n’assurions la gloire de l’esprit de domination.

Chanson d’orage est le premier volume des souvenirs des dernières Aînées, avant leur fuite définitive de la jalousie terrestre. Tome1, 342 pages- Tome2, 260 pages - 20,5*14,7 cm

source : Danse de plume



Publié le 4 octobre 2007  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin