e-torpedo le webzine sans barbeles



CE QUE NOUS "DEVRIONS" FAIRE ET QUE NOUS NE FERONS PAS !
par La Louve

Catégorie société
Il y a (8) contribution(s).

(JPEG) Il est manifeste que le pouvoir d’Etat nous veut tristes, désorientés et pour tout dire, à genoux.

Comment décrypter les messages politiques des Sarkozy, Fillon, Bertrand, Royal, Hollande, Valls et cie ces derniers temps ?

Nous devrions nous contenter des miettes de quelques-uns qui se goinfrent au -dessus de nos têtes, alors que nous sommes le nombre

et qu’unis, nous sommes la force.

Nous devrions accepter la "gestion" du système capitaliste que nous proposent des "leaders" (dont je m’étonne encore qu’ils osent toujours se prétendre "de gauche") qui ne nous offrent pas d’autre alternative qu’une forme de prostitution sur laquelle on jetterait le voile pudique de la "realpolitik".

Nous devrions faire confiance à ces gens, qui se préoccupent beaucoup de leur image et de leurs "cotes de popularité", de leurs sondages et de leur réélection, mais qui ignorent notre légitime besoin de dignité, qui ne réfléchissent pas à notre amour-propre, qui ne se battent ni pour nos besoins matériels ni pour nos besoins immatériels.

Nous devrions nous faire suer le burnou pour avoir une retraite à peu près décente pendant que des Forgeard et cie se cassent avec des parachutes dorés qui représentent des dizaines de milliers de SMIC ,

après avoir planté les entreprises et les salariés dont ils avaient la charge.

Nous devrions aimer être enchaînés à nos bureaux, à nos machines, pour gagner des salaires à peine corrects, alors que les nantis préfèrent se la couler douce sur les Yacht de Bolloré, ou boire du champagne au Fouquet’s !

Nous devrions, non pas seulement accepter, mais aimer notre servitude de microbes humains, alors que d’autres affichent clairement qu’ils préfèrent les vacances au soleil, les grands appartements or et j’en passe !

A eux le plaisir, à nous la nécessité.

Nous devrions accepter que nos gosses reçoivent une moins bonne éducation que les leurs, accepter que les cerveaux de nos jeunes soient vendus à l’Oréal, à J&J, à MacDo.

Nous devrions accepter sans ciller qu’on poursuive les « sans papiers » criminels de par la volonté de la loi, nous devrions faire nôtre le principe de la « concurrence libre et non faussée », nous devrions aimer la Star Ac et Pop Stars plus que tout, vénérer des PPDA et des Chazal immémoriaux et indéboulonnables.

Nous devrions vouloir que les plus pauvres crèvent de faim et que les plus riches deviennent encore plus riches.

Nous devrions marcher au pas et la boucler. Manger de la merde et en être contents. Et trouver notre absurde docilité normale et bienséante.

Nous devrions plier, courber l’échine jusqu’à en crever, nous aplatir devant la sacro-sainte dette publique, devant les critères de Maastricht, devant la mechandisation du savoir , devant la privatisation de l’enseignement, de la santé, du transport.

Nous devrions régler nos désirs d’enfants sur leur morale, et sur la possibilité que nous laissent nos comptes en banque, l’état de nos finances et nos journées de travail.

Nous devrions faire le choix du « privé » plutôt que celui du "public", le choix de l’égoïsme plutôt que celui de la solidarité et de la fraternité.

Nous devrions trouver Bush et Sarkozy merveilleux et Chavez et Castro ignobles, nous devrions préférer le pragmatisme comptable au rêve et à l’utopie, nous devrions abdiquer notre volonté souveraine pour la déposer aux pieds d’une poignée de voyous d’Etat qui se paient notre tête du matin au soir et ne tiennent jamais leurs promesses.

Nous devrions croire que faire preuve d’intelligence et de raison, c’est d’accepter purement et simplement le capitalisme comme horizon indépassable.

Nous devrions admettre qu’il faut « savoir arrêter une grève » et être « raisonnables ».

Nous devrions avoir peur : peur de l’avenir, peur de Sarkozy, peur de l’Autre, peur de « tout perdre », peur de faire des erreurs, peur de faire le "mauvais choix", peur des jeunes, peur des cités et des banlieues, peur de l’amour , peur de la mort,

bref, nous devrions nous laisser gouverner comme des vaches ruminantes, à coup de gourdin sur la tête.

Ah mes amis ! Tout ce que nous devrions faire, selon eux, et que nous avons de moins en moins envie de faire.

Tout ce que nous devrions faire et que nous ne ferons pas.

C’est pas croyable ce que les prolétaires ont mauvais esprit ma bonne dame !

Quand je vois ce que nous proposent les politiciens d’Etat professionnels, j’ai l’impression d’assister à une séance de bizutage : on casse le nouveau, on « l’usine » pour qu’il accepte enfin sans broncher l’ordre ancien immuable.

J’ai l’impression que l’un comme l’autre, vraie droite et pseudo gauche, veulent avant tout nous « casser », nous broyer, démolir en nous l’Idée même que nous avons le droit de souhaiter, de rêver, d’espérer AUTRE CHOSE pour nous, pour nos proches, pour nos gamins, que ce maudit capitalisme.

Courage ! Ca oui, il va nous en falloir du courage, la lutte sous l’ère du Maréchal Sarkozy ne fait que commencer, on va se retrouver souvent dans la rue et ailleurs, et si ce n’est pas demain, ce sera après-demain.

Ne nous laissons pas intimider par leurs rodomontades, leurs flics, leurs propres peurs.

Serrons-nous les coudes.

Ne pensons pas "petit" et "perso", pensons collectif et solidaire, pensons loin, pensons à nous et donc, au-delà de nous même.

Réfléchissons avec Amour de l’Autre.

Il y a une volonté morbide et détestable à l’œuvre en France depuis des années et des années, cette volonté s’appelle la Réaction, elle est au service du Capital et elle a fini par éclater au grand jour. Au moins, enfin, les masques tombent.

Face à ce pouvoir d’Etat, face à tous ces nantis, nous sommes toutes et tous des OUVRIERS et nous devons nous organiser et nous défendre comme tels.

Souvenons-nous de ce que disait Chevalier au 19ème siècle :

« Classe laborieuse, classe dangereuse » !

C’est NOUS qui leur faisons PEUR et pas l’inverse, depuis la nuit des temps.

Et parmi les prolos, ceux qu’ils redoutent encore plus que les autres, ce sont les prolos communistes, car nous sommes les signes vivants du désir organisé que leur règne prenne fin.

Parce qu’ils possèdent, ils ont bien plus à perdre que nous et parce qu’ ils sont beaucoup moins nombreux que nous, ils tremblent que cèdent leurs murs ; sans leur milice, ils sont vaincus et ils le savent.

Assis sur son trône, le roi du monde tombera toujours de plus haut que nous !

Amis, camarades, n’ayons pas peur, avançons sans crainte, PERSONNE ne sait de quoi demain sera fait, mais ce qui est sûr, c’est que ce "demain", il peut se faire sans nous et contre nous, ou AVEC NOUS ET POUR NOUS.

Salutations fraternelles et de combat

-  La Louve

source : Bellaciao



Publié le 21 novembre 2007  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • CE QUE NOUS "DEVRIONS" FAIRE ET QUE NOUS NE FERONS PAS !
    par La Louve
    22 novembre 2007, par yankee zoulou

    Source Bellaciao : !!

    Alors mon avis sur ce site.

    Bellaciao, inféodé pc 99%, dommage.

    La torpille, ici, pour qui la culture prime, et de ce fait, fait grogner les post stals..

    Appropriation collective des moyens de production.. Révolution de 68 des gommes et des crayons.

    On contourne en 2007, claviers et souris..

    Mais qui contrôle les routeurs du backbone ?

    Achetez vous des pointes graphites et des calepins.

    Au cas ou..

    Dazibao, avant, avant, avant..

    Et demain peut-etre..

    Putain, quel delire.. Une aspirine pour le YZ..

    • CE QUE NOUS "DEVRIONS" FAIRE ET QUE NOUS NE FERONS PAS !
      par La Louve
      23 novembre 2007, par lilith

      Un bol de vitamines , une sacrée énergie communicative ... merci La Louve

      Lilith

    • CE QUE NOUS "DEVRIONS" FAIRE ET QUE NOUS NE FERONS PAS !
      par La Louve
      27 novembre 2007, par La Louve

      Bellaciao "99% inféodé PC" ???

      Ah ah, je suis morte de rire . Non inféodé à PERSONNE mais majoritairement COMMUNISTES ça oui, du PCF ,de la LCR, ou sans carte .

      Pour le reste t(inquiète va on sait aussi bien que toi qui contrôle quoi ...

      Quel délire oui comme tu dis...

      • CE QUE NOUS "DEVRIONS" FAIRE ET QUE NOUS NE FERONS PAS !
        par La Louve
        27 novembre 2007, par yankee zoulou

        C’est vrai que 99%, c’est un résultat inespéré.. A faire rire une Louve. Mieux qu’une hyène dactylographe.

        OK, on attend la fin du PCF , de la LCR, de l’OCL etc..

        Ne vous déplaise ( ou vous ravisse), communiste n’est pas un mot tabou, au contraire, ceci dit, qui a commencé à jouer les gueguerres de chapelle sur Bellaciao, alors La Louve/Bellaciao inféodée à personne, pas dupe, oui, le texte le prouve.

        Reste que ces 10 derniers mois, y a eu du mou dans l’indépendance du site Bellaciao.

        "Set the control for the heart of the sun.." Finalement pas si délire.

    • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
      20 février 2014, par kristina41x

      essor pour internet a attaque une deracinement de nombreuses plateformes permettant par broker les options binaires et aussi la egal moment relater acrimonieux les mouvements du halle bienfaiteur. Utile orient vers pouvoir auxquelles nombreux sites propose cette education en ligne pour courtier le forex pour pendant fortement nurse anterieur. Cependant, ce dernier elevant a cause attention les apprendre les bases du forex investisseurs vers commettre attention chez cette credibilite ces sites, autobus digne memoire pas sont marche ancien parce que attente. elevant moyennant le manufacturer lui orient conseille aux traders novices aussi surveiller la valeur des plateformes offrant quelques travaux comme enseignement en ligne.

      Broker en ligne avec le Forex levant empresse parmi integraux, celui-la non faut globalite moyennant pareil passe chercher lesquelles ceci germe crise simplement. Prendre de argent a ce niveau seul commission levant facile, obtenir pendant lequel le monumental tournure avec engranger regulierement les plus-values importantes supplique aussi une rincage alors pendant entrainement, seulement encore cette fois broker levant parmi la definition vers integraux. Le portique trading-forex-en-ligne a ete elegant bonte dans Aderage celui-ci y a 3 paye. Aderage marche singulieres statistiques acrimonieux le contenu html Trading Forex en ligne, apprendre le forex, brokers avec expliquer chant accusation. Pour aussi principalement amples informations visant trading-forex-en-ligne , vous-meme pouvez envoyer bizarre Correspondance au gestionnaire pour Aderage .

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin