e-torpedo le webzine sans barbeles



La mafia des néoconservateurs

Catégorie société
Il y a (16) contribution(s).

(JPEG)

Illustration Rozor

La mafia des néoconservateurs, en Amérique du Nord, a mis une pagaille indescriptible dans les relations internationales, parce qu’inimaginable pour toute personne un tant soit équilibrée. Elle a conduit le monde au bord du chaos et de l’abîme... Des millions de vie ont déjà été sacrifiées, sans aucun remords, sans aucun scrupule, et le pire est peut-être à venir ! Je ne le souhaite pas, parce que mon destin est de combattre pour la Vie et non pour la Mort.

Inimaginable, cette pagaille, elle l’est d’abord parce que les appareils de partis dominants nous masquent soigneusement l’essentiel des visées et des raisons stratégiques sous un flot de diversions, censé nous divertir... Ce flot constitue le menu quotidien de nos médias de masse, complètement aseptisés et réduits au rôle de "monsieur Loyal"  : un vrai cirque ! Or l’essentiel de ce qui se trame est simple à comprendre pour qui s’intéresse un peu à la géopolitique : nous sommes en pleine bataille pour s’assurer du contrôle des matières premières (qui restent sur la Terre) ; de ce fait, l’enjeu est bien l’hégémonie politique et économique qui se traduit par l’affrontement de blocs continentaux, plus ou moins homogènes, et incidemment, la volonté d’une oligarchie de garder ses prérogatives : précisément celle qui tire les ficelles du pouvoir en Occident, par le biais de la finance.

Cela s’appelle la redistribution des cartes, le monde n’est plus bipolaire ou unipolaire, il est devenu multipolaire.

"L’Empire Américain" est ruiné, il est en train de perdre le leadership mondial, battu à son propre jeu par la Chine.

Il paye ainsi les dramatiques erreurs d’évaluation, commises par un gouvernement aussi féroce que stupide, qui sert avant tout des intérêts de classe. Mettre des gens pareils à la tête d’un Etat, relève de l’inconscience des peuples, le plus souvent alimentée par l’ignorance, et, nous venons de commettre la même erreur en France ; ce qui explique tous nos maux, aujourd’hui et à venir... Parce que si le choix des gouvernants est limité, il nécessite encore plus d’avoir une conscience politique pour y remédier...

Les Français ont élu comme président de la République, un petit roquet, prétentieux et vantard, tout juste capable de lécher les bottes aux néocons américains qui ont trahi et gravement lésé les intérêts de leur nation, en rendant le monde encore plus fou qu’il ne l’était. Depuis, ce président, disposant de forts moyens d’action, ne sait qu’amuser la galerie pour faire plaisir à ses mentors et commanditaires ;

à peine élu, il s’est empressé de leur faire allégeance...

Il nous conduit vers des emmerdements conséquents, à n’en plus finir, qui pourraient bien nous rappeler de mauvais souvenirs comme les fiascos en Indochine et Algérie...

D’abord nous n’avons rien à faire en Afghanistan, qui soit favorable à nos intérêts nationaux, et encore plus, si les caisses de l’Etat sont déjà vides...

L’aventure coloniale, c’est fini, et un peuple qui défend sa terre, a toujours la légitimité et l’avantage moral pour lui.

Les Afghans savent faire autre chose que de défiler avec des pancartes dans la rue, j’ai même l’air un peu ridicule de le souligner... On aide ou on n’aide pas ; si on n’aide pas, on fout le camp, et on n’assiste pas l’Oncle Sam dans sa tentative d’encercler la Chine, pour la couper du Moyen-Orient : notamment de l’Iran... Il faut appeler un chat, un chat !

L’Otan a été conçu à l’origine pour s’occuper de la défense européenne, non pour jouer le gendarme du monde au service d’une oligarchie belliciste qui veut conserver ses profits.

Non seulement Monsieur Sarkozy de Nagy Bocsa va dilapider nos richesses y compris notre sang, mais qui plus est, il dilapide notre capital de sympathie dans le monde entier, s’attaquant même, au nom de considérations mercantiles et utilitaristes, à notre culture, au grand dam de ceux qui nous admirent pour cela, et ce rayonnement dépasse largement le cadre de la francophonie. Ce n’est guère étonnant, il a autant de culture que son ami G.W. Bush, c’est à dire, celle d’un cow-boy ! Beaucoup de ces gens pensent qu’il n’a pas l’âme française.

Je pense qu’ils ont raison.

Cet empereur par dérision a beau aller célébrer sa messe à Colombey-Les-Deux-Eglises et se présenter comme l’héritier du grand Charles, démonstration qui n’abusera que les cervelles ramollies, de son "réalisme" et de sa "modernité", celui-ci doit s’en retourner dans sa tombe ! S’il était encore vivant, C. De Gaulle, je crois bien qu’il lui mettrait un coup de pied effroyable dans les parties charnues, au petit Nicolas, qui le renverrait dans sa fosse à purin : il paraît d’ailleurs que "Sarkozy" pour les Hongrois, cela veut dire à peu près la même chose... (je n’ai pas vérifier pour l’anecdote, mais je veux bien le recevoir, comme j’admets volontiers mon mauvais esprit) !

 ;-)

-  Jean-Jacques REY



Publié le 7 avril 2008  par Jean Jacques Rey


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin