e-torpedo le webzine sans barbeles



Seillière, Le P2P et les futures générations

Catégorie société
Il y a (8) contribution(s).

(JPEG) Nous ne pensions pas remettre un article déjà paru à la une. Mais en fouillant l’info, notre étonnement fût de ne pas entendre le MEDEF et la célèbre voix du baron Seillière s’exprimer au sujet du P2P.

Et pour cause, le rapport ci-joint sur le filtrage du P2P, et (ne soyons pas naifs), de l’information non convenue sur le net émane de Capgemini. Or Capgemini appartient à la pyramide tentaculaire du patron du MEDEF...

pour infos :finance.wat.ch.

En lisant de nombreux forums, nous nous sommes rendus compte que beaucoup d’internautes pensaient que le filtrage était impossible. Cette info est une réponse.

article du 14 décembre 2004 :

INTERNET LA MENACE

Pendant que s’agitent certaines personnes qui s’accaparent des médias à coups de représailles et de grandes phrases pompeuses, pendant que l’on s’indigne du spectacle qu’offre une justice complaisante, pendant que nos aînés s’évertuent à préserver la liberté jubilatoire connue sur le net, pendant que le temps passe...

Une campagne de terreur prévient le nouvel internaute qu’il peut devenir pirate s’il s’aventure au-delà des sites biens pensants -créés uniquement pour lui- tandis qu’en parallèle et clé en main, on le formate à un voyage initiatique et touristique parsemé de petits souvenirs pas chers.

TF1, walt dysney, Star ac, NRJ ect...Super !

Le tableau n’est pas trop noirci, hélas !... car nos grands fauves, s’attaquent avec la complicité des télécommunications au maillon faible de cette toile : LE FAI.

Bientôt l’arme imparable et payée par qui ?

Voici, une annonce de l’écho suivi d’un rapport au format PDF.

Il y en a pour tout le monde : techniciens, programmeurs ou simples internautes.

Je vous laisse vous y noyer...

Aujourd’hui, on filtre le P2P.

Demain les hébergeurs.

Après-demain e-torpedo

La chronologie peut se jouer dans le désordre.


Information sur lesechos.fr

Piratage sur Internet : une étude du Snep prouve la faisabilité du filtrage des réseaux peer-to-peer. Les Echos du 15 juillet dernier (p 22) ont indiqué que La lettre des Télécommunications s’est procurée une étude confidentielle réalisée par Capgemini pour le compte du Syndicat national de l’édition phonographique (Snep), lequel, affilié au Medef, réunit les majors de l’industrie du disque. Les conclusions de cette étude, qui prouve pour la première fois la faisabilité technique et économique du filtrage des réseaux peer-to-peer, sont publiées dans le numéro 148 de La lettre des Télécommunications (p 6). « Pour plus de 80 % des abonnés haut débit, le coût matériel de mise en oeuvre d’une solution de filtrage est évalué à 2,82 euros hors taxes par abonné investi une fois et permettant un filtrage définitif », conclut l’étude.
Lire l’étude elle-même datée du 1er juillet 2004



Publié le 6 janvier 2005  par di2


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin