e-torpedo le webzine sans barbeles



Faire converger les mouvements sociaux

Catégorie société
Il y a (5) contribution(s).

Pour des Etats Généraux du 1er au 8 mai 2009 !

Qu’attendons-nous pour bâtir, ensemble, une plate-forme de revendications communes autour des acquis sociaux et pour passer tous à l’action, au même moment, dans un mouvement reconductible ?

Voyons quelques mobilisations nationales de ces dernières semaines et des jours à venir...

Clairement, la pression monte et mai pourrait éclore en fin d’année... Mettons-nous au travail immédiatement ! Construisons ensemble une convergence des revendications...

Cela ne pourra que fédérer les Résistances qui s’organisent...

Ce gouvernement ne lâchera rien, juste aux enseignants, aux postiers, aux retraités ou aux juges, mobilisés en actions ponctuelles et pas interprofessionnelles.

S’il survit à l’hiver, travaillons ensemble, dès maintenant, pour qu’il cède au printemps...

Juges et avocats se sont unis, fin octobre, pour manifester contre le ministère de la Justice

Les paysans se sont mobilisés le 7 novembre

Les pilotes ont fait grève pour leur retraite le 14 novembre

534 juges ont pétitionné contre le ministre de la justice, à la mi novembre

Plusieurs milliers de policiers ont dénoncé la braderie du service public le 18 novembre...

Les enseignants étaient dans la rue le 20 novembre

La mobilisation pour la Poste à lieu le 22 novembre

Les cheminots menacent de partir en grève le 23 novembre

Personnels de l’audiovisuel public en manifestation nationale le 25 novembre

Mobilisation des personnels de la recherche le 27 novembre

Pour les salaires, mobilisation unitaire à la caisse d’épargne le 28 novembre

Médecins : appel à une grève dure à partir du premier décembre

INSCRIVEZ-VOUS SUR www.etatsgeneraux2009.fr

DIFFUSEZ CETTE ADRESSE

REMPLISSEZ LES CAHIERS DE DOLEANCES

PARTICIPEZ

RESISTONS ENSEMBLE



Publié le 23 novembre 2008  par EG2009


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Faire converger les mouvements sociaux
    23 novembre 2008, par Delcuse
    Outre qu’il ne s’agit plus de résister mais de passer à l’offensive, moi, j’ai franchement pas envie de résister à côté des avocats, des paysans, des pilotes d’avions, des policiers, des enseignants, des cheminots, des postiers, du personnel de l’audio visuel public, des personnels de la recherche, des médecins... Râaa, n’en jetons plus. Je cherche plutôt à passer à l’offensive avec des gens sans étiquette et qui visent à renverser les représentations des catégories sociaux professionnelles. Dis autrement : à bas les pilotes d’avions, les enseignants, les policiers, les cheminots... A bas aussi les écrivains, les éditeurs, les pompiers, les infirmières, les pilotes d’essai, les ministres, les chefs d’Etat.... Toutes ces catégories qui forment la trame du spectacle, ce rapport social médiatisé par des images.
  • Faire converger les mouvements sociaux
    23 novembre 2008, par paul

    Ce qui l’agace dans ce type de discours, ce n’est pas la nécessité effectivement de se rassembler pour construire une société sur d’autres base que celles que nous connaissons.

    Ce qui me gêne dans ce type de discours, c’est la continuation d’un discours corporatiste et guerrier.

    Corporatiste car les gens sont d’abord désignés par leur appartenance à une "ethnie" professionnelle avant d’être désignés comme citoyen membre d’une société émergente de l’ensemble des interactions nécessaires et indispensables au fonctionnement de chacun comme de l’ensemble.

    Le discours ethnocentré se retrouve là alors qu’il est à l’origine des jalousie et rivalités qui sont le propre de la société capitaliste mettant en concurrence des intérêt dans l’objectif directe de valorisé une morale du plus fort, une morale de domination.

    La domination est le premier terme à nier comme valeur et à affirmer comme essence du mal.

    L’égocentrisme ensuite moteur de l’ethnocentrisme et du corporatisme est de même à affirmer comme composante active du mal. Il conduit à l’égoïsme, survalorisation de l’individualisme.

    On ne fonde pas une société sur le d’égoïsme.

    La culture guerrière enfin : les termes courants de combat (mein kampf) de lutte, de bataille etc sont des continuations reproductives de la culture guerrière inséparable du capitalisme.

    Elle renvoie à la valorisation de la domination, de la conquête etc donc au mal.

    On ne fonde pas une société sur la destruction et l’accaparement.

    On fonde une société sur l’interdépendance : le partage la connaissance libre et échangée la contradiction dynamique et critique le réalisme la solidarité la désuniformisation et donc la reconnaissance des spécificités et des particularités réinvestie dans l’échange constructif de la richesse globale au service de chacun.

    Le vocabulaire constructiviste est quand on y réfléchit bien en faisant la liste des termes employer lors d’une construction réalisation de projet, beaucoup plus riche que le vocabulaire guerrier et militant, terme de la famille militaire.

    J’invite donc les militants à se prétendre constructeurs, à transformer leur façon de s’exprimer de sorte de transformer leur façon de voir et de se dégager des cultures avec ils rivalisent contradictoirement et ne font par la même qu’entretenir leur reproduction.

    • Faire converger les mouvements sociaux
      23 novembre 2008, par Delcuse
      Je suis d’accord avec toi sauf un truc, Paul : si, on fonde une société sur la destruction et l’accaparement. La preuve : nous vivons dans une société fondée sur la destruction et l’accaparement. Les USA se sont d’abord construit sur la destruction des indigènes et l’accaparement de leur territoire.
      • Faire converger les mouvements sociaux
        23 novembre 2008, par paul
        mais c’est bien ce que je disais : quand je dis que l’on ne fonde pas une société sur la destruction ou sur l’égoïsme je fais la critique des racines de la construction de nos sociétés ! je m’insurge donc sur ce qui a prévalu jusqu’ici dans la fondation des cultures. en bref je suis anti traditionalisme humaniste !
    • Faire converger les mouvements sociaux
      23 novembre 2008, par paul

      je précise que je relève une faute de frappe dans le début de mon texte : ce n’est pas ce qui l’agace qu’il faut lire mais

      ce qui m’agace

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin