e-torpedo le webzine sans barbeles



Le dernier Noël de Marie-Laure

Catégorie société
Il y a (4) contribution(s).

_ _ _


Témoignage Marie-Laure Mézonniaud
envoyé par LibeOrleans


_

TÉMOIGNAGE (à retrouver dans le quotidien Libération du 25 novembre 2008). Un dernier Noël et s’en ira. Marie-Laure, une mère de famille de 36 ans, a appris courant avril 2008 qu’elle était atteinte d’un cancer du foie. Au fil des Irm et autres chimiothérapies, un cancer généralisé fatal à court terme s’est profilé. Dès l’annonce faite par son cancérologue, Marie-Laure s’est mis en tête de placer ses quatre enfants dans une famille d’accueil de son choix. « Il est hors de question qu’ils partent à Orléans, pour un village d’enfants. Je veux qu’ils conservent leurs copains d’école, leurs amis, tous les gens qui leur sont proches. C’est après mon départ qu’ils en auront le plus besoin », plaide-t-elle. (Lire la suite...)

Cette ancienne salariée d’une entreprise de reliure devenue mère au foyer reçoit dans sa maison ouvrière de Puiseaux (Loiret).

Lire la suite : Libération

Source : Libé Orléans



Publié le 26 novembre 2008  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Le dernier Noël de Marie-Laure
    26 novembre 2008, par Delcuse
    Une question : faut-il forcément écouter les médecins ? Un cancer du foi, c’est grave, mais, si tout le foi n’est pas atteint, la médecine peut supprimer la partie malade. le foi se régénère naturellement. Et il y a d’autres thérapies que la fameuse médecine allopathique. Je suis bien placé pour en parler, étant donné que j’ai une hépatite. Ce témoignage est trop court. Qu’à-t-elle à dire sur sa maladie, à part se résigner à mourrir ?
    • Le dernier Noël de Marie-Laure
      26 novembre 2008, par Franca
      Ce n’est plus un cancer du foie Gilles mais un cancer généralisé. Avec son lot de douleurs morales et physiques. Je reste également sans voix devant la force que dégage le témoignage de Marie-Laure.
  • Le dernier Noël de Marie-Laure
    26 novembre 2008

    ça laisse sans voix, le courage de cette dame qui, s’y j’en crois le peu que l’on aperçoit dans la vidéo, ne roule vraiment pas dans l’or.

    Cette triste histoire me touche bien plus que les pitreries "partitiques" qui agitent les rue Solférino et autres place du colonel Fabien.

    Dans une société réellement évoluée, cette dame ne devrait se faire aucun souci pour ses enfants, car elle n’aurait pas à quémander ce qui serait on ne peut plus normal et naturel de la part de la communauté : récupérer ses enfants et leur donner les instruments indispensables à épanouissement correct d’un individu (amour, savoir et subsistance... mettez-les dans l’ordre que vous voudrez).

    Adieu et merci, Madame. Je vous souhaite le plus doux des départs possibles, et la sérénité de la garantie d’une prise en charge digne de ce nom pour vos enfants.

    Sirieix

retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin