e-torpedo le webzine sans barbeles



Méthode globale, méthode syllabique : apprendre à lire, la querelle des méthodes

Catégorie société
Il y a (7) contribution(s).

(JPEG) Geneviève KRICK, psychanalyste, Janine REICHSTADT, professeur d’Institut Universitaire de Formation des Maîtres, et Jean-Pierre TERRAIL, sociologue, ont élaboré un ouvrage sur l’apprentissage de la lecture et la querelle des méthodes.

Si les générations de la massification du lycée et de l’Université ont bénéficié de la rénovation pédagogique de l’enseignement primaire ainsi que de la généralisation des méthodes mixtes de l’apprentissage de la lecture, demeure la crise actuelle de notre système éducatif. En effet, deux élèves sur trois sont exclus de l’enseignement général pour cause de résultats insuffisants dans les matières fondamentales de la culture écrite, un sur six sort de l’école dans un état proche de l’illettrisme. Quant à l’université, il suffit de se reporter au témoignage du professeur de lettres de Nanterre, l’écrivain Danièle Sallenave dans "Lettres mortes", pour saisir le niveau déplorable voire catastrophique du maniement de la langue écrite par de trop nombreux étudiants.

Aussi, l’un des auteurs, Jean-Pierre Terrail pose la question : "Comment ne pas réexaminer, au vu de ces constats, la façon dont nous assumons l’entrée initiale dans le lire-écrire-compter ?" Et à Lucette Finas qui lui demande dans La Quinzaine Littéraire "s’il faut pour autant revenir à la (méthode) syllabique alors que ses détracteurs lui reprochent de méconnaître que lire, c’est comprendre et pas seulement déchiffrer", Jean-Pierre Terrail, répond : "On peut d’abord souligner que les données comparatives dont nous disposons, issues notamment de nombreuses enquêtes menées aux Etats-Unis, convergent pour souligner la plus grande efficacité de la syllabique, y compris en matière... de compréhension du déchiffré.

Ce résultat me semble dû pour l’essentiel à deux facteurs.

D’une part la syllabique assure un apprentissage beaucoup plus rapide et beaucoup plus systématique du décodage graphophonologique (et, pourrait-on ajouter, un enseignement beaucoup plus facile, souvent directement assuré par les parents "cultivés"). D’autre part la syllabique est la seule méthode permettant d’éviter toute pratique de " lecture devinette ", où le sens du texte est reconstruit grâce à l’impasse sur le déchiffrage de certaines syllabes, de certains mots, des signes de ponctuation. Les élèves que l’on habitue ainsi à se précipiter sur le sens en faisant l’impasse sur la forme acquièrent des habitudes d’approximation langagière et de flou sémantique qui leur porteront inévitablement préjudice pour toute la suite de leur carrière scolaire et de leur vie intellectuelle..."

S’adressant aux auteurs d’Apprendre à lire, Lucette Finas conclut "Bien qu’aucun de vous trois ne se réfèrent à un passé dont il serait nostalgique, vous constatez globalement, après tant d’essais infructueux et de querelles, que les méthodes actuelles laissent trop d’enfants au bord du chemin, en particulier dans les milieux culturellement défavorisés et vous penchez, selon nous à juste titre, pour "l’appropriation systématique du code écrit permise par la méthode syllabique".

Après lecture d’Apprendre à lire, la querelle des méthodes, selon nous également.

-  Par Valère Staraselski

Apprendre à lire, la querelle des méthodes - Editions Gallimard Le Débat - 125 p - 13,50 euros.

Source : lafauteadiderot.net



Publié le 2 décembre 2008  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Méthode globale, méthode syllabique : apprendre à lire, la querelle des méthodes
    3 décembre 2008, par paul

    Mon expérience me fait me porter en faux contre cet article de revalorisation mensongère !

    Les méthodes globales on très peu été mise en pratique par les enseignants dans les classes primaires : en effet elles nécessitent un investissement en patience et en rigueur à l’égard des groupes d’élèves intense et très fatigante, beaucoup plus que les méthodes classiques, dites naturelles d’une part et syllabique d’autre part.

    Par ailleurs, les enseignant en primaire comme en secondaire sont tenus et plus ou moins contraints de cdiverses façon de se plier à des méthodes préconisées par les manuels que les éditeurs de manuels scolaires produisent.

    Or quand on voit l’évolution de ces manuels, ce qui frappe depuis ces trente dernières années c’est l’appauvrissement de langage, la vulgarité des graphismes et des iconographies qui suit de prêt la médiocrisation générale de la culture opérée par les masse média dont principalement la télévision.

    Comparez les manuels d’il y a quarante ans à ce que vous avez maintenant : l’évolution d’appauvrissement et de vulgarité est flagrante.

    Ce n’est certainement pas une famille de méthode très peu usitée qui est à l’origine de la baisse de culture générale des sortant des écoles ! c’est un mensonge énorme.

    Ce qui fait l’apprentissage du langage est tout l’environnement réinvesti dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, autrement dit de l’expression.

    Or ce que l’on observe ces quarante dernières années c’est le poids grandissant de la présence de la télévision qui appauvri la cognition des gens. les enfants sont élevés par ce moyens passif de recevoir de l’information, une information formatisée appauvrie abusivement généralisante et synthétique.

    Or ce moyen d’abrutissement est l’outil de propagande principal des capitalistes formatant les gens, toutes classes sociales confondu, à être des consommateurs passifs.

    La vraie raison de l’appauvrissement culture est techniquement l’audieux visuel télévisé et la volonté capitaliste de dévaloriser tout culture.

    Leur dernier complot est de faire porter le chapeau à des méthodes relevant d’une idéologie contradictoire de la leur. mais n’ayant que très rarement été mise en pratique.

    cet article est un mensonge typique de cette complicité des gens bien en place dans le système fort de la confortation dans leur images de spécialiste par le système qui se sert de la croyance que tout un chacun a en son indéracinable compétence !

    quand on voit des pseudo philosophes avoir le succès qu’ils ont, des journalistes condamner des innocents avant tout enquête et sur la fois des abrutis et des brutes, des sociologues de faire preuves que de vocabulaire conceptuel inapproprié etc bref tous se conforter dans l’apparence de compétences qu’ils s’attribuent mutuellement, on ne peut que constater la décadence radicale d’une société qui ne produit rien d’autre que de l’apparence et de la croyance.

    • Méthode globale, méthode syllabique : apprendre à lire, la querelle des méthodes
      3 décembre 2008, par paul

      j’ajoute en relisant ce commentaire bourré de fautes d’accord, que je suis typique de ce que les méthodes syllabiques ont produit et qui ne permet en rien de passer outre le formidable poids de l’affectif et de la construction psychologique individuelle dans le potentiel d’apprentissage de la correction formelle du langage.

      Or, ce que l’on observe aussi dans ces quarante dernières années, c’est la destabilisation affective et psychologique des enfants à la fois par la déresponsabilisation affective des parents et par l’emprise grandissante des identifications trop précoces à des modèles dépersonnalisant véhiculés par la télévision.

      L’apprentissage de la langue et en particulier de l’orthographe n’a jamais été une affaire strictement relevant de la méthode employée, mais tout autant sinon plus du poids de la culture, de la psychologie et de l’affecte de l’enfant à l’égard du monde : on est d’autant plus facilement intégrateur d’une forme et d’une norme que cette forme et cette norme est portée par le désir intégré par les affects.

      Ce qui explique bien plus les difficultés d’apprentissage scolaire dans les classes sociale défavorisée c’est que les enfants comme les adultes sont élevés dans une culture qui induit chez une autodépressiation en tant qu’esclave, en tant que miséreux, en tant que pauvre, en tant que gens ayant peu de chance de sortir de leur condition.

      Et ce discours là, prenant en compte le cadre psychologique et socio-psychanalytique des apprenants est contradicteur radical de la société des marchants de livres bénéficiant de la complicité des chapelles méthodologiques et des spécialistes.

      Tant qu’on ne prendra pas en compte les conditions sociales et culturelles larges des apprenant dans ce qui motive leurs apprentissage et le poids de l’autoaffecte à l’égard de l’apprentissage, on se soumettra à ce discours de méthodologues froids et irréalistes prônant selon leur mode temporelle et passagère idéologique une méthode plus qu’une autre.

      • Méthode globale, méthode syllabique : apprendre à lire, la querelle des méthodes
        4 décembre 2008

        Un Peuple qui, dans sa très grande majorité, ne sait pas écrire correctement sa propre langue...

        Voilà le brillant résultat de l’Académie française ! Il faut une réforme de l’orthographe. Et une sévère !  :)

        Sirieix

        • Méthode globale, méthode syllabique : apprendre à lire, la querelle des méthodes
          15 décembre 2008, par Delcuse
          Il faut en finir avec le terrorisme de l’orthographe. L’orthographe n’a qu’un usage, celui de la ségrégation entre les gueux et les nantis. Le mot se dit sans faire entendre son orthographie, et cela ne produit pas d’erreur dans sa compréhension. "L’orthographe est la science des valets", comme l’avait dit Sade à l’adresse de son scribe.
  • Méthode globale, méthode syllabique : apprendre à lire, la querelle des méthodes
    22 avril 2014, par waynedavies222
    Además de un cambio en la Replicas de relojes apariencia de los elementos tratados que le dan un color antracita/negro, "el Relojes tag heuer PVD ofrece una mejora significativa en la resistencia cero en comparación con el acero original" asegura la marca en Omega seamaster su comunicado. Y agrega : "el tipo 23 confirma su vocación de pieza altamente robusto capaz de satisfacer a la mayoría de los.
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin