e-torpedo le webzine sans barbeles



St Vincent de Paul toujours debout !

Catégorie société
Il y a (1) contribution(s).

(JPEG) Vous avez été très nombreux à soutenir le Comité de Sauvegarde de Saint-Vincent-de-Paul. Ce Comité est resté inactif pendant une longue période. Pourtant, l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul existe toujours bel et bien.

L’actualité récente a mis de façon malheureuse cet établissement au devant de la scène médiatique. Elle a surtout mis en évidence ce que nous redoutions depuis longtemps, à savoir la mise en danger de la vie des patients par des réformes uniquement motivées par l’appât du gain, des réformes visant à faire de la Santé publique un vaste marché privé, et de la santé en général une marchandise comme une autre.

Il est significatif à cet égard que d’ores et déjà on ne parle plus au sein de la Santé de « patients » mais de « clients »...

Quoi qu’en dise notre ministre de la Santé, le drame qui a eu lieu à Saint-Vincent-de-paul est bel et bien dû à un manque de personnel devenu chronique, effet direct des réformes mises en place.

L’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, vous le savez, établissement non déficitaire et de renommée internationale, a purement et simplement été sacrifié sur l’autel du libéralisme sauvage. A l’heure actuelle, malgré les affirmations de Mme Bachelot et les assurances des dirigeants de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, on continue à réduire le personnel et à supprimer la logistique de cet hôpital, en accentuant encore les risques « d’erreurs humaines » (sic) et la mise en danger de la vie des patients.

Le personnel en arrive à se demander si les « décideurs » savent qu’il y a encore des patients dans l’hôpital...

Les personnels de la Santé dans son ensemble, celui de l’AP-HP en particulier, et au premier chef le personnel de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, ont été profondément affectés par le drame qui a conduit à la mort du petit Ilyes. D’autant plus que ce drame était prévisible et redouté depuis longtemps.

Après les déclarations officielles, l’ignominieuse mise en examen de l’infirmière impliquée, les intentions affichées par les véritables responsables du drame de poursuivre des « lampistes » (tour de passe-passe habituel) afin de se dédouaner eux-mêmes de toute responsabilité, et ne se résolvant pas à la disparition pure et simple d’un établissement dont l’utilité publique n’est plus à démontrer, le personnel de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul a décidé de se constituer en Comité de Lutte et de reprendre l’offensive.

Au-delà de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, il s’agit aussi de défendre l’hôpital public, et tous les services publics actuellement démantelés pour des raisons de profits privés.

Le Comité de Lutte de Saint-Vincent-de-Paul fait appel à toutes celles et tous ceux qui restent attachés aux valeurs fondamentales de la République et de l’humanisme, quels que soient leurs positions politiques ou leurs philosophies.

Nous vous demandons de nous rejoindre en vous inscrivant à la « Lettre d’information » de notre blog, par laquelle nous vous tiendrons informés de nos actions.

Cette simple inscription constituera pour nous un précieux soutien, et nous vous en remercions par avance.

Pour le Comité de Lutte de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul

Bernard Giusti



Publié le 14 janvier 2009  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin