e-torpedo le webzine sans barbeles



Des mots crasseux ! ... ou l’art de se donner le beau rôle !

Catégorie politique
Il y a (1) contribution(s).

Démocratie ! Terme galvaudé et utilisé par les plus forts pour « juger » les plus faibles et trouver le prétexte pour les attaquer, les dépouiller, les violer. Un député européen estimait qu’Israël était une démocratie... seulement parce qu’il l’avait décidé. Je préfère une tyrannie qui, néanmoins, respecte les autres plutôt qu’une soi-disant démocratie (mais une vraie démolicratie) qui trucide tous les voisins. La démocratie, à la mode de l’Occident, c’est tout permettre à son peuple, en détruisant les autres.

Devant les jugements, souvent partisans mais toujours condescendants, que l’on s’évertue à porter sur les pays qui ne sont pas occidentaux, il est nécessaire de se poser la question suivante : qu’est-ce que la démocratie ?

Je me doute, cher lecteur, que vous en connaissez le sens bien mieux que moi !

Alors pourquoi cette question, me direz-vous ? Parce que je souhaiterais titiller quelque peu votre logique, vous répondrais-je !

En conséquence, rien de mieux que d’en discuter devant une bonne tasse de café !

La démocratie, nous dit-on, serait le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ayant pour corollaire l’expression des libertés publiques, N’est-ce pas ? Le mot, lui-même, l’exprime.

Nous sommes, donc, parfaitement d’accord !

Cette définition implique que chaque individu possède toutes les libertés qu’il désire pourvu qu’il, et qu’elles, ne nuise(nt) aux autres ou ne les restreigne(nt)

Fort bien !

Aussi, vous proposerais-je un exercice ayant pout but de quantifier la démocratie. C’est, du moins, une tentative... qui me tente !

Supposons que vous soyez un démocrate pur et dur, profondément respectueux des libertés, donc respectable.

Le voyage que vous avez effectué afin de voir d’autres cieux, et de goûter à d’autres démocraties ne s’est pas achevé comme vous le désiriez du fait que votre bateau, heurtant un récif, a coulé, corps et biens. Vous êtes, donc, le seul rescapé qui, grâce à un radeau, a pu sauver sa vie en s’échouant sur une île déserte. Parfaitement déserte !

En Robinson Crusoé, vous vous apprêtez à vivre une aventure exceptionnelle.

Mais, ce qui retiendra le plus votre attention après avoir visité « votre » ile, du fait que vous êtes un homme à principes et non à préjugés, c’est l’entière liberté dont vous jouirez désormais. Totale, intégrale. Plus aucune loi, aucune contrainte... seulement quelques règles à respecter afin de vivre en harmonie avec la nature.

Vous prenez soudain conscience, malgré votre désarroi, que c’est, enfin, le rêve de votre vie qui va se réaliser : profiter de toutes les libertés sans qu’aucun ne vous en empêche ou ne vous rappelle à l’ordre.

Enfin libre d’aller où bon vous semble, lorsque vous l’aurez décidé sans contrainte aucune ; libre de manger ce que vous voulez quand vous le voulez et où vous le voulez ... libre de vous promener nu sur la plage ou tout habillé.

Personne pour vous sommer, pour exiger de vous, pour vous contraindre, pour vous forcer !

Bref ! Vous êtes libre... libre, comme le vent ! Libre... au « max » !

Supposons qu’après quelques jours de cette merveilleuse indépendance, cette idylle parfaite avec la nature et l’environnement, vous recueilliez un autre compère qui s’échoua tout comme vous.

Vous ne comprendrez peut être pas immédiatement que, par la présence d’un autre individu sur l’ile merveilleuse, votre liberté vient néanmoins d’en prendre un sacré coup puisque elle aura rétréci de moitié, incontinent... sur une ile !

Désormais, soumis à des contraintes de voisinage incluant toutes celles du grégarisme, de la société et de la culture, vous ne pourrez plus aller et venir comme vous le voudrez, ni vous promener sur la plage comme vous le désirez ni encore franchir le territoire que s’est fixé votre compagnon d’infortune...

sauf s’il vous le permet !

En somme, vous avez perdu beaucoup... de vos rêves !

Et voilà qu’un troisième individu débarque, car les récifs ne pardonnent pas dans cette région.

Avec la venue d’un larron supplémentaire, vous n’exercerez plus qu’un tiers de vos libertés premières. Puis un quart lorsqu’un autre personnage aura envahi votre île. Un cinquième, un sixième... enfin un millionième de vos libertés si d’aventure votre ile devenait une péninsule !

Nous sommes six milliards d’humains sur la terre.

Alors je pose la question... à vous de répondre : avons-nous seulement le droit de respirer en démocratie ?



Publié le 21 janvier 2009  par Makhlouq


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Des mots crasseux ! ... ou l’art de se donner le beau rôle !
    29 janvier 2016, par Sara
    12 week weight loss program Venus Factor has been designed to help women burn fat, lose weight and get in shape.
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin