e-torpedo le webzine sans barbeles



Des mots rassis !!!... ou l’art de raconter des histoires !

Catégorie société
Il y a (12) contribution(s).

(JPEG) Suite au précédent, le texte montre les supercheries de l’Histoire autant que les Gaulois étaient les ancêtres des Africains. Se gargarisera-t-on longtemps d’écrits... vains et de mensonges éhontés ? Car si l’on peut tromper quelques uns, tout le temps, ou tout le monde quelque temps, on ne peut tromper tout le monde, tout le temps !

Nous parlions dans le précédent article de « démocratie ».

Ce terme, très cher à notre civilisation occidentale, renfermerait, nous assène-t-on, un ensemble de valeurs intouchables !

Alors n’y touchons pas !

Cependant, tâchons de faire une étude rétrospective !

Comme on le sait, ce mot, adulé par les fourbes, c’est-à-dire les gouvernements qui s’en prévalent afin de donner l’illusion au peuple qu’il est la seule force, signifie, dans l’étymologie, « pouvoir du peuple ».

Son origine est grecque... comment pouvait-il en être autrement, d’ailleurs ?

On nous affirme, par ailleurs, que la Grèce a été le berceau de cette démocratie qu’elle aurait inventée !

Merci Mme la Grèce ! Vous êtes charmante !

On dit encore que c’est le siècle de Périclès qui fut le plus démocratique de tous les temps !

Merci M. Périclès... croyez bien que je suis fier de vous. Vous avez tout mon respect !

Toutefois...

... il faudrait que vous m’expliquiez quelques chiffres que mes contemporains avancent afin de nous prouver que votre patrie était le berceau de toutes les civilisations balayant d’un revers de page toutes les autres.

En effet, sur les 140 000 âmes qui formaient votre « république », à l’époque, l’on pouvait compter 20 000 aristocrates, le reste étant composé de plébéiens et d’esclaves qui... ne votaient pas !

Parmi les aristocrates, les femmes, ces « animaux »-heureusement encore que vous étiez en République !- qui ne servaient qu’à la procréation, n’avaient pas le droit à la parole tout autant pour les enfants.

Si l’on considère que la famille d’un aristocrate d’antan était composée en moyenne de 5 individus : l’homme, l’épouse et 3 enfants, nous aurons, alors, seulement 4000 personnes ayant la liberté de s’exprimer et de peser sur les affaires publiques.

Ainsi donc, dans votre démocratie, M. Périclès, la meilleure du monde et l’unique selon notre Occident qui nous dit toujours la vérité... sa vérité... 4000 personnes avaient tous les pouvoirs et 136 000 n’avaient... rien que du vent !

En somme, un individu imposait ses points de vue au 34 autres.

Ah ! Elle est belle votre démocratie M. Périclès !

Permettez-moi, en toute liberté, de ne pas y vivre... enfin, à condition que les 34 autres qui ne votent pas me le permettent !



Publié le 30 janvier 2009  par Makhlouq


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin