e-torpedo le webzine sans barbeles



Condamnation à mort de l’hôpital régional de Tourcoing

Catégorie société
Il y a (0) contribution(s).

(JPEG) Le Comité Valmy est partie prenante du combat populaire en faveur du service public attaqué dans tous les domaines, par le pouvoir de la barbarie capitaliste globalisée.

Le système de santé et notamment la sécurité sociale ainsi que l’hôpital public, sont particulièrement la cible des néolibéraux et des libéraux sociaux.

Nous avons publié récemment un communiqué du Comité de lutte de l’hôpital Saint-Vincent-de Paul à Paris. Nous diffusons dans le même esprit de solidairité une information en provenance de l’hôpital régional de Tourcoing.

Rapide compte-rendu de l’intervention du maire de Tourcoing président du Conseil d’Administration de l’hôpital lors de la cérémonie des vœux de ce vendredi 23 janvier.

Son intervention a été nourrie des débats de la rencontre de travail avec partenaires sociaux, médecins et directeurs vécue dans l’après-midi. Les débats avaient tourné autour du projet de loi dit de modernisation des établissemments de santé : Hôpitaux, Santé, Territoire qui amène à la privatisation et qui étouffe la voix de tous les gêneurs qu’il soient représentants du personnel, médecins ou maire-Président du Conseil d’Administration.

Et surtout, les discussions étaient allées bon train sur la recomposition de l’offre de soins de la métropole qu’est déjà en train d’organiser, sans base légale, le directeur de l’ARH. Dans cette manipulation, le DARH prévoit d’éradiquer à plus ou moins brève échéance notre chirurgie et notre médecine et nous faire devenir un simple petit satellite du Centre Hospitalier de Roubaix, avec certainement comme spécialité la gériatrie. (même si cela n’est pas dit ouvertement, le processus qu’il engagerait conduirait inévitablement à cette finalité) .

Le président du CA a donné lors des voeux, le feu vert d’une réaction politique que nous pressentons d’envergure pour défendre notre hôpital et les (au moins) 200 000 personnes vivant dans notre bassin de vie. Le Président de la CME était dans le même ton. Les syndicats actifs au sein du CH n’ont pu que se réjouir de voir qu’ils étaient rejoints de plus en plus nettement sur ce terrain et que vu l’ampleur des dégâts vécus et à venir, ce combat soit perçu comme la priorité des priorités.

Après avoir salué la mémoire de Marie-Françoise LUBETH, médecin de 46 ans, fer de lance de la Gynéco-Obstétrique, décédée après quelques paires de jours de combat contre une attaque fulgurante d’origine cancéreuse, le maire a d’abord souligné les efforts importants consentis par l’ensemble de la communauté hospitalière, alors que la pression budgétaire reste forte, pour maintenir le budget en équilibre et démontrer la vitalité du CH de Tourcoing. Il a aussi remercié les partenaires sociaux qui ont le souci de l’avenir de l’hôpital.

Le budget est à l’équilibre certes mais au prix de non remplacements de départs à la retraite, de reports ou de restrictions dans plusieurs lignes de dépense de fonctionnement... note du rédacteur

Il a ensuite dénoncé vigoureusement les attaques frontales sans précédents et sans justifications objectives dont notre hôpital est la cible [ alors même que nous sommes en équilibre, que nous avons un accroissement de l’activité et de notre rayonnement ( maternité, service régional des maladies infectieuses, ...), que nous avons les spécialistes et les blocs qui tournent bien ( 7300 actes chirurgicaux ).]

En effet, le projet de l’ARH prévoit de ne plus autoriser de gardes de chirurgiens, d’anesthésistes et de radiologues les nuits, weeks-ends et jours fériés, tout examen ou opération devant être effectué sur Roubaix.

Or en 2008, nous avons accueilli 40 000 personnes aux urgences, opéré après 18h 667 personnes dont 25 de réanimation.

C’est donc la population qui court un danger majeur car on estime à 20 à 25 minutes le temps de route supplémentaire pour rejoindre l’hôpital voisin.

Lorsque l’on sait qu’un patient, hospitalisé en réanimation, peut brutalement décompenser et avoir besoin dans les minutes qui suivent d’un examen radiologique suivi d’un acte chirurgical ou médical, tout transfert vers RX ferait passer de vie à trépas la moitié d’entre eux (estimation des médecins).

D’autres arguments démontant la politique irrationnelle de l’ARH ont été présentés que je tâcherai début février de porter à votre connaissance.

Le maire-président a déclaré qu’il prendrait rendez-vous avec tous les maires des villes avoisinantes (dont Lille) pour organiser la riposte et faire en sorte que les intérêts de la population soient défendus. Il a souligné qu’il fallait collaborer dans cette stratégie avec les hôpitaux voisins qui, de toute manières, ne sauraient absorber le surcroît d’activité d’un tel transfert, et que chacun sorte gagnant !

Chantal R.

Source : Service Public



Publié le 10 février 2009  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin