e-torpedo le webzine sans barbeles



Hadopi : surveiller et punir Internet

Catégorie politique
Il y a (16) contribution(s).

(JPEG)

Illustration ROZOR

Nicolas Sarkozy est le partisan résolu d’une gouvernance moderne, basée sur un dialogue avec l’opinion publique à travers les médias et les corps constitués. Son usage de l’outil législatif manifeste cette option. Plutôt que d’établir les règles du jeu social, les lois soumises au Parlement servent à adresser des messages ou à afficher une politique.

C’est bien sous cet angle qu’il convient d’examiner la loi « Création et internet », ou Hadopi, du nom de la nouvelle administration qu’elle institue. Son but avoué est de limiter l’échange de fichiers audiovisuels en ligne, défini comme « piratage », par la suspension de l’abonnement pour les comptes recourant aux plates-formes de partage, ou peer to peer, pour télécharger et diffuser des contenus protégés par le droit d’auteur.

Du moins, tel était son objectif il y a deux ans, lorsque Christine Albanel chargeait le PDG de la FNAC - devenu entre temps celui du Nouvel Observateur -, Denis Olivennes, de résoudre l’impasse créée par le dispositif supposé réguler les « droits d’auteurs et droits voisins dans la société de l’information » (DADVSI) - un texte si mal adapté à son objet qu’il n’a jamais pu être pleinement mis en application.

Il n’est pas certain que la loi Hadopi puisse se montrer beaucoup plus efficace. Entretemps, les usages ont évolué à grande vitesse. Le partage en ligne a été inauguré à une époque où n’existait aucune offre légale de contenus culturels. Mais les barrières à l’entrée de cette pratique sont loin d’être négligeables, et la croissance rapide de catalogues en ligne plus faciles d’accès a modifié la donne. Aujourd’hui, les échanges de pair à pair sont en perte de vitesse au profit du streaming, de l’acquisition de fichiers ou d’autres formes de mise à disposition des contenus.

Pour la musique, de l’avis même des spécialistes, l’offre légale est déjà suffisante pour contrer efficacement le piratage (1). Reste l’industrie du cinéma, qui a freiné la mise en place d’une alternative commerciale sur internet en attendant le décollage (s’il a lieu) du disque Blue Ray (2).

Sur ces mouvements du marché, Hadopi n’aura au mieux qu’un effet marginal. Au pire, la loi peut contribuer à sa détérioration.

Des études l’ont montré : le peer to peer n’est pas l’ennemi du marché.

Au contraire, les usagers les plus assidus du partage en ligne sont aussi les plus gros consommateurs de contenus culturels (3). En restreignant l’abonnement de ceux qui sont le cœur de cible de l’industrie des loisirs, la réponse graduée pourrait bien avoir des effets néfastes comparables à celui des DRM (Digital Rights Management) (4). Ces verrous électroniques promus par la loi DADVSI ont été abandonnés par les distributeurs lorsqu’on s’est aperçu qu’ils avaient pour conséquence principale de pénaliser les consommateurs les plus vertueux et de dissuader l’acquisition légale.

L’application de la loi Hadopi risque en outre de soulever d’insolubles problèmes juridiques. L’établissement de l’identité des fraudeurs à partir des adresses IP des ordinateurs est le point faible du dispositif, dépourvu de toute valeur légale et susceptible d’engendrer de nombreux recours, voire d’interdire à terme sa mise en pratique. Ces nombreux défauts expliquent le peu d’enthousiasme des artistes (mis à part quelques têtes d’affiche poussées sur le devant de la scène par les majors) à défendre un texte désormais contesté jusque dans les rangs de la majorité.

Dans ces conditions, comment comprendre l’acharnement du gouvernement ?

Deux motifs peuvent éclairer son choix.

Le premier est l’effet déclaratif qui préside à la rédaction des textes légaux censés répondre à un problème de société. Comme la loi DADVSI, Hadopi a d’abord pour fonction de rassurer les lobbies des producteurs et ayants droits, d’afficher la fermeté du gouvernement et d’effaroucher les internautes. L’ancien ministre de l’intérieur sait bien qu’en plantant un gendarme virtuel au bord des autoroutes de l’information, il obligera les usagers à mettre le pied sur le frein.

Mais Hadopi vise aussi à préparer le filtrage du net.

Cet objectif, qui n’apparaît pour l’instant que comme un effet secondaire de la « riposte graduée », est pourtant affiché en toutes lettres par l’acronyme qui sert à désigner la loi « Création et internet » - et qui nomme en réalité la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi).

A l’instar du CSA pour l’audiovisuel, la Haute autorité a vocation à devenir l’organe de contrôle et de régulation du web. Après avoir muselé la télévision publique, puis mis la presse sous assistance respiratoire, il restait au président de la République à s’assurer de la domestication de ce canal rebelle, qui est aujourd’hui l’un des derniers lieux de la critique active de la politique gouvernementale.

Pour surveiller le piratage, Hadopi suppose la mise en place par l’industrie des télécoms de bases de données des connexions des usagers, de procédures et de services dédiés à leur exploitation, dont le Conseil général des technologies de l’information a évalué le coût à plus de 70 millions d’euros (5).

Grâce à cet outil et à l’élaboration de « listes blanches » expurgées des sites inappropriés (6), les services de l’Etat disposeront de moyens sans précédent de contrôle des échanges en ligne.

Il suffira de doter la Haute autorité de pouvoirs accrus pour s’assurer du verrouillage du réseau.

Hadopi est soit une loi inutile, soit une loi politique.

Devant l’insistance des pouvoirs publics à criminaliser Internet, on peut craindre qu’elle serve de terrain d’expérimentation à l’extension du contrôle du dernier média libre.

André Gunthert

(1) Lire « Downloads boost 2008 single sales », BBC.co.uk, 7 janvier 2009.

(2) Support par lequel l’industriel Sony veut remplacer le DVD. Il permet de stocker plus d’informations sur la même surface.

(3) Lire Fabrice Epelboin, « Un rapport commandé par le gouvernement Hollandais conclu à un impact très positif du peer to peer sur l’économie », ReadWriteWeb, 20 janvier 2009.

(4) Dispositifs ayant pour objectif de contrôler - et généralement restreindre - par des mesures techniques de protection l’utilisation qui est faite des œuvres numériques (CD, DVD...).

(5) Lire Emmanuel Paquette, « La loi antipiratage coûtera 70 millions aux fournisseurs d’accès », Les Echos, 4 mars 2009.

(6) Lire « Riposte graduée : une “Liste blanche” annonce les heures sombres d’Internet en France », La Quadrature du Net, 23 février 2009.

Source : http://www.monde-diplomatique.fr/ca...

Lu sur : Bellaciao



Publié le 13 mars 2009  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Hadopi : surveiller et punir Internet
    29 janvier 2016, par Sara
    12 week weight loss program Venus Factor has been designed to help women burn fat, lose weight and get in shape.
  • Hadopi : surveiller et punir Internet
    11 mai 2016, par Himesh
    this is good one.
  • Hadopi : surveiller et punir Internet
    12 mai 2016, par Himesh
    its really nice ..
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      17 juin 2016, par creehackapk
      Creehack is a hack tool for android application which is similar to the creehack apk but the difference and the good thing about this application is that, this application creehack apk download does not require root access permissions. This application can be used to obtain in-app purchases Unlimited free on your Android device. With the help of this creehack apk app, you can buy all the gems, coins, lives, free levels. This app contains a free card in construction, which can be used on the Google play store. Precious stones, coins etc. you can get for free with the help of this apk creehack can be used in the games you want to advance to the next level and reach higher in the rankings.creehack apk app download You do not have to buy all this with your own money. Then download this app if you want all these resources and capabilities
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      I should also add that making a good comment on a blog post is NOT about advertising your product !flappy bird apk But I guess people who are spamming the comments section with advertisements aren’t concerned with making good comments or contributing to the discussion...flappy bird apk download
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      Thanks for some other informative site.free store apk download Where else may just I get that kind of info written in such an ideal way ?free store apk
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      Good Article.movietube apk It really help to clear some concept and aware fraud from making online money. Good, Thank You.movietube apk download
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      Thanks,xender apk I enjoyed reading this article and I enjoy my work.xender apk download
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      Great post,wifikill apk really responding to your commenter comment really encourage good number of comments, its make the commenter feel important and grabbing the attention of the blog owner...wifikill apk download
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      Great post.shareit apk My comfort zone is a tiny place. Fortunately, I often leave it.shareit apk download
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      Thanks for taking the time to comment,mobdro apk I hope this post helps you comment on future posts, here and elsewhere !mobdro apk download
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      I agree,game guardian apk the comments are nearly the best part of blogging. I love when I start to get my own little tribe of regular commenters. So fun. But for a long time I was hesitate to comment on other blogs.game guardian apk download
    • Hadopi : surveiller et punir Internet
      18 juin 2016, par creehackapk
      Very nice post.zapya apk Really following up to commenter’s comments makes them feel good and also creates the impression that their ideas are being considered.zapya apk download
  • Hadopi : surveiller et punir Internet
    4 novembre 2016, par Alina
    Thanks a lot dear for sharing this article here we are always ready to press your hopeful and weekness quality with our quality content Cheers Wifikill Apk
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin