e-torpedo le webzine sans barbeles



Ils se définissent contre par Andy Vérol

Catégorie free littérature
Il y a (4) contribution(s).

(JPEG) C’est assez trouble. On a les mains jointes. ça ressemble à une prière collective, mais ça n’est en fait qu’un acte de contrition psychologique (C’est une combinaison salvatrice). Autour du corps, nous nous taisons, puis nous murmurons, puis nous fredonnons, doucement. ça fait un biiippp par dessus nos mots grossiers, nos insultes, comme à la télé. ça fait biiip quand nous citons des marques. Nous sommes perturbés, nous plongeons dans la transe. P’tit Meurtrier chiale à grosses larmes, alarmé par la puissance, la force qu’il a mis pour posséder son corps. ça fait aussi clop clop de la pluie orageuse qui s’abat sur la ville au dehors du garage. Les chaudes larmes. La réalisation progressive de notre acte collectif. "Qu’est-ce qu’on va faire putain ?" La voix granuleuse. Son thorax se soulève et s’effondre lentement. Sa respiration est très lente. C’est tout juste avant le dernier souffle. Nous avons encore le chimique de nos shoots qui rampe dans nos corps, nos veines, désorganisent toujours nos organes vitaux... Un instant de paix dans la peur absolue d’avoir détruit sa vie, et nos vies...

Mes lacets sont défaits...

Je risque de tomber si je marche.

Source : Andy Vérol et Hirsute



Publié le 1er avril 2009  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin