e-torpedo le webzine sans barbeles



OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés

Catégorie politique
Il y a (14) contribution(s).

(JPEG) OTAN . À Strasbourg, les habitants ne sont pas dupes de la stratégie déployée par les autorités, y compris en matière de communication.

Strasbourg, envoyé spécial.

Lundi matin, l’émotion était palpable dans Strasbourg. Les habitants étaient atterrés par les images vues de manifestants pacifistes empêchés de défiler, de haines attisées par les comportements des forces de l’ordre... Le titre des Dernières Nouvelles d’Alsace synthétisait une de leurs interrogations :

« Qui paiera ? »

Mais plus encore, les Strasbourgeois, notamment ceux qui habitent le quartier du Neuhof où était situé le campement des anti-OTAN, se demandaient : « Pourquoi un tel déploiement des forces de l’ordre, et autant de casse ? »

Plus de 24 000 membres des forces de l’ordre étaient déployés dans la ville.

Pas dupes, les habitants mettent en cause la pertinence des manoeuvres de la police, de la gendarmerie, de la BAC et des CRS, qui, disent-ils, « ont survolé en hélicoptère, sans cesse, la manifestation et le camp et empêchent tout le monde de dormir, mais qui contrôlent quand tout le monde part... »

Surtout, il semble que la presse n’ait pas été la bienvenue. Au regard de ce qui est arrivé à Hugo Hayat (voir entretien), on peut même dire que c’est un euphémisme.

C’est, en réalité, toute la pensée alternative qui n’avait pas le droit de s’exprimer.

Ainsi, alors que les anti-OTAN quittaient le camp, ils étaient fouillés, au corps, même. Et ils devaient abandonner certains de leurs effets, comme ces jeunes clowns venus d’Allemagne qui durent laisser leurs Opinels. Mais aussi leurs journaux : Junge Welt, journal de la gauche allemande. Ou encore ce jeune Français ayant l’Humanité dans son sac : à la poubelle ! Elle était, d’ailleurs, avant tout remplie de journaux, tracts, et autocollants qui véhiculaient une pensée commune : « Non à l’OTAN ». Une conviction qu’il fallait apparemment cacher.

Toutes ces humiliations, répétées des centaines de fois dans la journée, ont amené certains gendarmes à déclarer, à voix basse : « À quoi ça sert ! ? » Un autre avoue : « C’est ridicule, j’en ai marre. » Un habitant d’une soixantaine d’années regarde les fouilles. Il affirme :

« J’ai honte de ce qui se passe. »

Pourtant, Michèle Alliot-Marie, la ministre de l’Intérieur, a déclaré ce matin sur LCI : « Les forces de l’ordre avaient trois missions : permettre que ce sommet existe, il s’est tenu ; protéger les habitants et les personnes, il n’y a pas eu de blessés ; permettre que la manifestation existe, il y a eu manifestation même si elle a été perturbée. » Ces déclarations, répétées à l’envi, n’ont pas réussi à faire croire que la stratégie fut la bonne. D’ailleurs, sur cette même chaîne, on pouvait entendre, dimanche : « À Strasbourg, des pacifistes ont paradoxalement semé la violence. » L’amalgame : voilà l’intention poursuivie, pour essayer de jeter le discrédit sur ceux qui, malgré toutes les difficultés leur barrant la route, avaient réussi à se rassembler.

Comme l’indique le Mouvement de la paix, « le débat a été refusé aux Français à propos de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’OTAN. Il aurait pu s’exprimer et s’organiser à Strasbourg. Le gouvernement a fait un autre choix en entretenant un climat de tension et une stratégie provocatrice qui illustre le rôle dévolu à l’OTAN ».

Une fois encore, la stratégie est la même : criminalisation des manifestants, désinformation, entrave aux libertés publiques et individuelles. Mais des questions restent en suspens, qui appellent une réponse rapide :

pourquoi interdire à un journaliste de filmer ?

comment imaginer qu’en trois points, les flammes partent, alors que les forces de l’ordre sont aux alentours ? qu’en est-il des déclarations de certains témoins affirmant que « le matériel lacrymogène n’était pas celui réglementaire ? » Certes, il n’y eut - heureusement - pas de morts comme sur d’autres lieux. Mais la voix d’Alliot-Marie n’apporte pas de réponse à la question de fond :

« Peut-on manifester sans être criminalisé ? »

Fabien Perrier

Source : HUMANITE



Publié le 7 avril 2009  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
    8 avril 2009, par Delcuse
    Mais, il n’est pas question de manifester sans être criminalisé. Dans le fond, que voulez-vous ? Dire que vous n’êtes pas d’accord avec l’Otan, mais sans réagir ? Vous délirez. Vous croyez au pacifisme ? Alors c’est que vous êtes chrétien. Je méprise le christianisme. Vous dites que, à Strasbourg, la liberté a été bafouée. Quelle liberté ? De quoi parlez vous ? Que voulez-vous ? Ramper devant ces criminels ??? Et bien rampez, alors. Sans moi !
  • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
    9 avril 2009, par moi
    je ne comprends pas bien à quoi sert-il de répondre à cet article de l’Humanité que l’on ne rampera pas, qu’on n’est pas chrétien, que en fait c’est logique que toute contestation soit criminalisée etc... surtout sur un site où les interventions de lecteurs se font rares, parce que peut-être, qu’on se lasse de ce moyen d’expression qui en fait ne nous paraît pas si efficace pour s’exprimer, parce qu’il s’adresse à un public déjà convaincu... on lit aussi l’humanité sur son site on lit bien d’autres sites d’information militante ou de simple informations les actualités sont effrayante car il est évident que la démocratie est lettre morte et que ceux qui y réagissent sont une petite minorité s’agitant devant un peuple stupide de croyance télévisuelle comme il l’a été autrefois de croyances religieuses. alors franchement monsieur delcuse, vos réactions doivent doucement faire rire les observateurs éventuels de la surveillance du net si même ils existent vraiment. parce qu’en revanche, les gens motivés philosophiquement socialement économiquement pour construire un autre monde ... prenez vos goûtes monsieur delcuse et lisez les évangiles.
    • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
      9 avril 2009, par régis
      Gilles Delcuse non seulement je ne m’en moque pas mais je ne perds jamais une occasion de lire ses commentaires parce que, bien informé, il est d’une radicalité qui dépasse d’assez loin tout ce que sans doute vous en concevrez jamais en écrivant par exemple que "la démocratie semble être lettre morte". Quelle démocratie ? .... Je te salue Gilles. En ce qui concerne les propos que vous tenez sur e-torpedo, le site est bien ce qu’il nous reste pour recueillir de précieuses informations et d’utiles analyses, sans compter sur de beaux textes d’une vaine plus esthétique.
    • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
      9 avril 2009, par Delcuse
      Regréter que "toute la penser alternative n’a pas le droit de s’exprimer", ou encore "pourquoi interdire aux journalistes de filmer"... etc... Bien sûr que si, il faut interdire aux journalistes de filmer, parce que ces gens travaillent pour la police. Nous sommes en guerre. Et en guerre, il y a deux camps hostiles. Manifester contre l’Otan et être surpris de la répression qui s’en suit... Il n’y a pas de liberté bafouée, tout simplement parce que dans ce monde, qui est celui de la marchandise, il n’y a de liberté que pour la marchandise. On n’a rien à demander, mais un monde à renverser.
  • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
    9 avril 2009, par Andy Vérol

    Enfin, on parle des Blacks Blocs, plutôt que de casseurs dans les médias... C’est un brin la reconnaissance de la lutte anarchiste, et la mise en lumière de la diversité des stratégies de lutte contre le Capitalisme... La droite va se manger des drapeaux noirs nuit et jour, se fera mettre par des insoumis qui ont su briller à Strasbourg... Un black bloc en France, c’est la certitude que ce pays de cons redevient un lieu de lutte, la vraie, celle qui menace efficacement le capitalisme, provoque son arsenal législatif, policier et militaire... La France-la-Connasse sent de nouveau bon...

    Le principe du bloc noir, en français dans le texte, est simple. Notre lutte est un bloc, un corps commun que les caméras, les appareils photo ne peuvent distinguer... Il n’y a aucun plan décidé à l’avance, pas de chefs, pas de leaders. Chacun apporte à ce corps noir, le black bloc, ses compétences et sa dynamique. Celui qui ne se sent pas d’affronter directement les robocops, peut travailler à l’arrière du front : soigner les blessés, les orienter, leur donner des consignes, mais aussi, pour les étudiants en droit, les défendre au tribunal, etc. Au final, peu d’éléments se fait choper. Personne ne se fait abandonner.

    Le block bloc est une action politique précise, qui correspond à une idée. Tout comme la droite entraine volontier des CRS pour frapper des citoyens manifestant, tout comme la gauche ségoléniste prônant un nationalisme maternel socialisant...

    Pour les anarchistes, le pouvoir, les hiérarchies et l’argent sont des fléaux vomitifs qui détruisent l’Humain. Que l’on soit d’accord ou pas avec ça, ils défendent leur vision du monde... Ils savent qu’un poste de douane est un symbole et une arme de gouvernance étatique et nationale. Ils pensent qu’un hôtel bourré de flics au repos, qui appartient à la multinationale Accor, est le symbole d’un capitalisme vomitif (exploitant des dizaines de personnes pour des salaires de merde à nettoyer le sperme de technico-commerciaux)... Ils pensent aussi que les flics sont les représentants de l’état, qu’ils ont choisi de servir de bras armé à une structure qui est faite pour rendre docile chaque citoyen...

    Alors ceux qui ont été "attrapés" ne seront pas des prisonniers de droit commun, mais bien des prisonniers politiques... La loi hypocrite de la "République" française a licencié le concept de "prisonnier politique" depuis François Mitterrand...

    Nous sommes dans une "démocratie" qui met certains militants en taule pour leurs idées, et d’autres non...

    Ainsi, les anarchistes, qui sont la grosse merde à détruire pour les droitistes chiasards, finiront en taule avec le soutien moral et moraliste (des cocos, socialos, modemistes, et autres...) de ceux qui veulent des hiérarchies à gauche... Des prisonniers politiques dont tout le monde se fout... Que des cégétistes séquestrent un patron oui, pour le libérer ensuite, pour qu’il vire quand même, ok, c’est acceptable... Que l’on veuille détruire ce patron, tout du moins tout ce qui le représente, non...

    Faut choisir... En attendant... les black blocs sont invisibles et voyants partout... et pour très longtemps...

    • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
      11 avril 2009, par Christian hivert

      "Le block bloc est une action politique précise, qui correspond à une idée."

      La destruction d’un quartier populaire de Strasbourg déjà programmée par les promoteurs, trés trés fort, et les forces de l’ordre ont eut trés trés mal.

      Les vrais Autonomes ce sont les habitants de ce quartier qui se battent depuis des années contre sa rénovation capitaliste. http://www.mouvementautonome.com/ar...

  • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
    13 avril 2009, par Christian Hivert
    Maintenant ce ne sont plus les casseurs ce sont les "Blacks blocs" de quoi occulter les 99% d’autres manifestants, l’opération médiato manipulatrice est rondement menée, disparue toute autre revendication, il n’y a plus que les éléments contrôlés par l’état face à l’état, un vrai débat unique. le suspect succès des insurrections qui viennent
    • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
      13 avril 2009
      Non, le black Bloc (toujours au singulier) n’est pas un élément contrôlé par l’Etat. Et qu’il y ait eu de la casse, et bien tant mieux. C’est bien le minimum. Un poste de douane à cramé ? A la bonne heure, voilà qui redonne la pêche.
      • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
        13 avril 2009, par régis

        C’est une stratégie grossière de tout pouvoir quand il s’effrite de pratiquer la surenchère. Nous menons des offensives dans un sens, nous opposons à la permanence des choses le changement.

        Le pouvoir ne s’en tient pas alors à la permanence mais à tirer plus dans un sens opposé au notre. Evidemment il devient grossier, vulgaire, bouffon et plus dangeureusement coercitif et discriminatoire. Ce que e-torpedo épingle chaque semaine avec une régularité acide dont tout le monde ici se félicite c’est l’effritement des bases grossières sur lesquelles le vieux monde tient encore sur ses gardes.

        A part quelques "trolls" qui s’improvisent agents de l’Etat dans l’espoir ou de se maintenir ses crédits ou d’en avoir davantage, tous s’accordent dans un sens qui ne nous apparaît pas immédiatement commun à cause, notamment, de quelques réticences qui doivent aux manifestations des égos, mais il y a une offensive commune qui fait de l’impermanence et de la mouvance un véritable zone marécageuse dans laquelle s’engouffrent et se perdent nos ennemis. C’est le sens des Blacks block. "Rien n’a changé et tout commence et va mûrir dans la violence".

        Avec toute l’estime que j’ai pour la finesse et l’élégance d’un ami qui m’objectait mon intérêt pour Guy Debord, il me semble que c’était un conseil un peu trop légèrement dispensé que de m’exhorter à abandonner la lecture et les références à celui-là et à Raoul Vaneigem sous le prétexte qu’ils sont enseignés dans les écoles de journalisme.

        Ce serait un mauvais choix stratégique de laisser à ces apprentis crapules des armes aussi redoutables. Souvenez-vous que l’une des raisons de l’échec des Communards c’est de ne s’être pas réapproprié ce qui leur revenait légitimement, l’or de la Banque de France, alors qu’ils s’étaient emparés auparavant des canons. Bien à vous.

    • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
      17 avril 2009
      Revendications... Vous "revendiquez". Quelques aménagements, quelques accomodements... Quelques avantages pour certains qui à d’autres ne profiteront pas. C’est là l’histoire des revendications M.Hivert...
      • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
        6 avril 2013, par ahappydeal
        Article was written well ,thanks for sharing.I also like to share a nice product cheap notebooksI hope you will like it
  • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
    22 avril 2014, par warrenstraw222
    To know the source of Replica Watches inspiration for the Hamilton Khaki Navy Sub Auto Chrono, should explore the depths of Rolex Replica the legacy of the brand. And to go back to 1928 ! Indeed, this very contemporary dive Watch Hublot Replica Watches takes the form of the legendary Hamilton Piping Rock, which was released on this date and who became even the official watch of the New York baseball team, the Yankees !
  • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
    20 août 2014, par natmobw

    A abord en meme temps que la Journee mondiale a egard de cette trisomie qui se deroulera ceci 21 mars, bizarre collectif alliance europeennes vient en tenant diffuser une video destinee a sensibiliser appreciation a accueil vrais personnes atteintes parmi cette maladie. Rare vrai choc.

    Meme suppose que cela couronne aucun resultat en revanche cette estampille de boisson gazeuse, icelui pendant va autrement malgre MinuteBuzz lequel a demontre phoneme incapacite a suivre ses acheteur en meme temps que la domestique maniere. Apres leurs chores en meme temps que obscure selon patin a roulettes en 2011, ces bebes Evian dont col du plaisanter aux larmes semblablement celui comprenait ces verbe avec la atmosphere. So cute ! Seul an en meme temps que la etre un madame battue sur a elle provenance. agissait-il seul reel glapissement a appui video sport ou un campagne avec sensibilisation aupres les barbarie faites aux madame ? Je rien le sait continuellement marche neanmoins cela avertissement a ete vu davantage de 6 beaucoup en meme temps que fois. Blurred Lines En revanche eux (en definitive cela dontils veulent nous etablir conjecturer) celui-ci suffit en tenant installer sa video, resonance circonstances, ses musiques sur internet puis hop, quelun tombe sur par ressources !

  • OTAN La liberté bafouée, des Strasbourgeois sidérés
    29 janvier 2016, par Sara
    12 week weight loss program Venus Factor has been designed to help women burn fat, lose weight and get in shape.
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin