e-torpedo le webzine sans barbeles



Nuits porteuses

Catégorie édition
Il y a (5) contribution(s).

(JPEG) Les merveilles de la vie apparaissent dès que de l’inédit survient, porté par des mots et gestes vigoureux guidés par une liberté illimitée et une soif de vie inaltérable.

Les multiples ivresses nocturnes faites de divers alcools accompagnés de Marie-jeanne révèlent les perfidies du jour analysées méthodiquement quand les corps et les esprits s’échauffent au cours de digressions permises par la nuit spiritueuse.

Quand le sol se dérobe, que les pas dansent, l’esprit léger, je vis tel un matelot accompagné de ses marins et de quelques passagers clandestins embarqués vers l’inconnu, préférant les agitations de la mer à celles des Hommes mobilisés.

Un verre, deux, puis d’autres, ici, là-bas, d’un trottoir à l’autre, de baraques en comptoirs, les distances et le temps sont en suspens, tout devient plus clair, le vrai se distingue du faux, le présent n’a pas d’avenir, il se vit seulement tel quel.

21h, 23h, nous prenons le large, le premier marin est appelé par un chant de sirène, un autre tombe à la mer, certains lancent des bouteilles renfermant les messages poétiques venus de leur contrée imaginaire.

Le rafiot se laisse dériver par les vents, défie les marées, brave le fracassement des vagues sur sa coque.

Oscillations pendulaires délirantes à bord du navire.

Les sensations deviennent complices. Absence de finitude. Désirs exponentiels.

Mer agitée.

Les verres se brisent, les regards s’échangent, parfois des baisers, des paries, des vins de toutes teintes ou des mélanges d’alcools variés.

La musique résonne, s’éloigne, laisse place à un autre air mécanique ou improvisé par une guitare à laquelle vient se joindre des percussionnistes battant leurs rythmes guerriers.

Rencontres.

« Buvons un bock ! »

L’équipage tient la marée, quelques nausées, beaucoup titubent. Trajets aléatoires, sans cap. Décor éthylique, chant, cris, bagarres, mines joyeuses ou défaites, parole facile.

Les odeurs de spécialités culinaires venues du monde entier se déversent dans une même rue, l’aromatisent, des fumées aussi, des senteurs vertes prohibées, des délires, situations éphémères, dionysie spontanée.

Les partitions se jouent à l’unisson au sein d’une composition expérimentale.

Enième éclat de rire, de verres aussi____________________


Parfums, sueur, effluves de bouteilles _____________

Les couleurs et les senteurs se mélangent, les formes s’estompent, la nuit gagne du terrain et ravage le sérieux devenu étranger.

Quelques réverbères pisseux étincellent du bout de leur tronc personnalisé une lumière jaunâtre tels ces phares aux spectres balayant la brume au-dessus de l’océan.

Les vitrines allumées nous amusent, se fissurent, s’éteignent, leur apparente transparence est contesté. Nous leur accolons quelques mots.

Incités à laisser la nuit en paix.

Les dérives parcourent l’opacité de la nuit, transhumances somptueuses, pertes d’équilibres et du conditionnement bourgeois, police aux aguets, gardes à vue pour les marins devenus pirates, insouciance généralisée et vie exaltée.

Le soleil point, les têtes tournent, les litres ont à peine étanché la soif malgré les bouteilles couchées et les corps étreints, les éboueurs s’activent, les amants se quittent, laissent place à une nouvelle strate, un dernier écho, les démarches chaloupent encore mais de moins en moins d’acolytes.

Il se fait tôt_____________

______________________________ Un noyé ici, couché près d’un clodo assoupi


6h, 7h, 8h nous laissons l’économie récupérer inéluctablement la rue.

Nous la saborderons demain.

Les travailleurs prennent la relève jetant au passage un vil regard à tous ceux qui ne se sentent pas concernés par l’agitation qui reprend de plus bel.

Tout est en place mais les perturbations enivrées de la veillée tardive ont esquissé le rejet d’un espace quadrillé, aseptisé, ennuyeux.

Nous lui préférons la mer, vaste étendue sauvage imprescriptible.



Publié le 22 avril 2009  par loic henry


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin