e-torpedo le webzine sans barbeles



Biographie de Manu Chao, par Andy Vérol, préfacée par Damny, leader de la Phaze

Catégorie Musique
Il y a (23) contribution(s).

(JPEG)

Pas d’ambiguïté les mecs, j’assume.

J’ai écrit cette biographie durant l’hiver, et l’ai achevée au printemps.

L’histoire toute entière de Manu Chao est dans un livre qui donne des clefs et des voies que personne n’a souhaité explorer jusqu’à présent. Manu Chao, ce n’est pas celui que tu penses... Je n’ai pas écrit un livre de fan, et de fait, je n’en étais pas un. J’avais en tête, moi le han-han issu du punk-techno-indus-je-sais-plus-quoi, que ce mec suçait des glaces qui me donnaient envie de vomir. Alors quand on est venu me pécho pour scribouiller la life de ce gars, je n’étais pas convaincu... Mais comme je suis con, que je suis persuadé de n’être qu’un abruti plein de préjugés, je l’ai fait... Et je n’ai pas été déçu.

Vraiment, les mecs, les meufs, j’ai découvert un bonhomme qui vaut la peine malgré les pépètes et les pures fausses fringues qu’il porte...

Sérieusement, il a fallu aussi être direct et franc. Ne pas laisser de doutes, et surtout être sérieux. Je n’ai pas fait qu’écrire une bio de Manu Chao, j’ai montré qu’il construisait une œuvre, une vraie, que l’on aime ou pas. Après tout, je peux pas saquer Proust à la lecture, mais il est bien le bâtisseur d’une œuvre non ?

Chao, c’est la même, avec une grosse empreinte littéraire, et une facilité à réfléchir le monde...

Ensuite, il y a le fait qu’il est plein de thunes, qu’il est de gauche, qu’il a des défauts, qu’il a des trucs machin qui collent pas... Comme toi ma poule. Comme moi. Je n’ai pas à le condamner. Car aussi bien je n’ai aucun respect pour l’Occident, aucune forme de croyance en une sorte d’avenir lumineux pour l’humanité et ses nullités, je n’aurai jamais à buter quelqu’un qui n’a jamais fait de mal à personne... Ensuite... il faut lire ma biographie pour comprendre ce que je suis en train d’écrire...

En préface, Damny, leader de la Phaze, membre ponctuel de Radio Bemba, avec qui j’ai tissé, avec les mois, les années, des liens d’amitié sincères. Proche de Manu Chao, il est surtout pour moi un "enflammeu"r de scène, un mec intègre, d’une gentillesse extraordinaire, d’une d’intégrité intellectuelle et politique rare et d’une force créatrice qui me bute toujours.

Voilà. La bio s’appelle "Manu Chao, le clandestino" (le titre est de mon éditeur, beurk, en même temps j’avais pas d’idée) et coûtera 19 euros (et 5% de remise chez ces voleurs de la FNAC, de Virgin, et je ne sais où encore)... Moi je toucherai peut-être des thunes là-dessus.

L’avenir me le dira.

Pour info : Qui est Andy Vérol ?

Editions PYLONE

source : Andy Vérol et l’hôpital psychiatrique virtuel



Publié le 2 juin 2009  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin