e-torpedo le webzine sans barbeles



La Mère Noël conseille Huit Clos, un roman de Régis Schleicher

Catégorie on aime
Il y a (7) contribution(s).

Le père Noël est une ordure mais la mère Noël a du goût aussi vous conseille-t-elle pour les fêtes de fin d’année, le roman de Régis Schleicher, « huit clos » à distribuer allègrement dans vos hottes émancipatrices. Entre la dinde endiablée et les foies baignant en cirrhose, voilà un contenu qui a du panache, nous changeant du genre littéraire insipide exhibé aux heures grises peau de souris du prêt-à-penser.

« Huit clos » ce sont huit morts qui parlent aux vivants. D’un même caveau. Les plus anciens apprenant au nouvel arrivant comment résister à la claustrophobie et à l’abdication. Dans une belle langue un peu surannée parsemée de véritables perles poétiques, l’auteur nous dévoile un humour noir et une lucidité à toute épreuve.

Bizarrement à chacune de ses enjambées un pan de sa mémoire disparaissait. Une fleur l’intrigua qui de tous ses pétales suscita son émoi. [...] Mis à nu, tous ses secrets exposés, Jean, paniqué voulut s’enfuir, mais sous lui irrépressiblement ses jambes se dérobaient. Voilà qu’il flageolait [...] Un joug impérieux pesant mille fois l’entrave d’un boulet, une gangue de non-volonté l’enchaînait.

L’auteur, Régis Schleicher, ex-membre du groupe Action Directe, incarcéré depuis 1984, bénéficie actuellement d’un régime de semi-liberté. Il dort toujours en cellule mais sort le jour. Et le jour... il écrit, nous enchantant par ses mots.

« Huit clos » est une métaphore d’une longue expérience carcérale où l’on comprend que si l’enfermement peut épuiser et briser tout un chacun, l’homme qui marche dans sa tête reste et restera toujours un homme libre. En « oralisant ».

Ce fut à cet instant précisément que Jean entendit un son inarticulé dont il mit un long instant à réaliser qu’il s’agissait du cri de sa voix.

[...] Malgré la ternissure des dorures sanctionnant le déni de postérité, en dépit de la décrépitude, de la mousse et des lichens emplissant les pleins et les déliés, envers l’effacement des patronymes et des épitaphes gravés, et bien que tout dans l’environnement criât à la face des vivants l’oubli dans lequel ces morts avait versé, ces dalles aux trois quarts brisées ne se résignaient pas à l’idée de leur éradication programmée. [...]

Ce roman est composé de seize chapitres. Le dernier s’intitulant « la vie continue, Zendagi migzara ». Comme un crachat sonore sur les frileux et leur trantran. Plus audible et moins "mort" que celui de certains vivants.

[...]Cent mille flocons comme une nuée de papillons opacifiaient la vision...[...] « D’où vient que par miracle de la gravitation la force centrifuge se transforme en puissance d’attraction ? [...]

Chapitres à déguster également dans le désordre. L’inversion et le chaos sémantiques entraînant une autre grille de lecture.

[...] Mais sinon l’araignée dont elle constitue le buffet, qui donc se préoccupe de la mort d’une mouche en juillet ? ...

[...] De toute sa fibre Léo refusait que le temps ou quoi que ce soit d’autre lui imposât sa loi. Quel qu’en fut le prix pour elle et bien que parfois il lui en coûtât, il n’était pas dans sa nature de se soumettre à un diktat...

Comme quoi, même un vivant cadenassé derrière des murs de béton et donné pour « socialement mort » peut bander encore pour la lutte.

Et cette énergie non entamée malgré l’usure du temps force à la réflexion.

Les rêves sont-ils au-dessus ou au-dessous des êtres humains ? ...

A quoi carbure Régis Schleicher ?

(JPEG)

Régis Schleicher

Huit clos

Roman

Collection / Les Narratives

21,50 euros (port compris)

Vous pouvez commander ICI



Publié le 17 décembre 2009  par franca maï


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin