e-torpedo le webzine sans barbeles



Le feu quand tu nous tiens !

Catégorie Musique
Il y a (14) contribution(s).




Extrait 1 de l’Amour Carnassier un roman de Franca Maï (JPEG) Cherche-Midi éditeur

Qu’ai-je fait de si terrible pour qu’elle me laisse pourrir comme une vulgaire cantharide ?... J’ai lâché mon métier, mes potes, les parasites, les tentations attractives. J’ai accepté d’arrêter l’alcool et je me suis fait soigner. Que voulait-elle de plus ?... Bien sûr le parcours n’a pas été aisé, j’ai souvent été injuste et violent. Je l’ai même frappée sous l’emprise du venin. Mais elle restait debout et me faisait face, me laissant patauger dans l’humiliation sans porter de jugement. Elle était persuadée que la carapace volerait en éclats pour faire place à ma vraie personnalité. La bonté et l’harmonie.

Au début de notre relation, elle en a vu de toutes les couleurs. J’avais gardé des habitudes obscènes et mes voyages loin d’elle me confrontaient à mes démons. Je disparaissais des nuits entières à musarder la femelle alcoolisée. Ces rencontres furtives et glauques me rassuraient. Je lui faisais croire que je n’avais pas entendu la sonnerie du portable, trop épuisé par mon boulot ou j’inventais des prétextes insensés. Quelquefois, au pied du mur, je l’insultais en lui reprochant de violer ma liberté. Mais jamais je ne lui disais la vérité. J’avais peur de la perdre. Alors plus le mensonge était énorme, plus je pensais qu’il brouillerait les pistes. Je m’enfonçais dans des contradictions évidentes. Lorsqu’elle se rebellait, je hurlais ou je m’encageais dans des cafés pour boire jusqu’à plus soif. J’étais d’une mauvaise foi insolente et elle se liquéfiait sur place. Mais elle était toujours là, à m’attendre.

Solide comme un roc m’apportant la preuve de son amour.

Une fois, j’ai cru qu’elle allait rompre. Elle m’a dit : Tu veux me faire croire que tu t’es perdu dans cette ville d’Italie et que tu n’as pas retrouvé le chemin de ton hôtel avant onze heures du matin en quittant ton job la veille à minuit ?... Toi qui n’aimes pas marcher, qui fatigues au bout de vingt minutes et qui ne jures que par ta voiture et l’essence dont tu l’abreuves. Tu te fous de ma gueule... Tu crois que je vais gober cette hérésie...Tu crois que tu peux tout te permettre ?...

Lorsque j’ai garé ma caisse au parking, les crampes d’estomac me harcelaient, mais j’ai distingué sa silhouette et j’ai joué l’amnésie. Ma princesse était au rendez-vous. Elle m’avait pardonné tacitement.

Se peut-il qu’elle ait fait semblant ? ...

Quelques lunes plus tard... Le feu quand tu nous tiens !



Extrait 2 de l’Amour Carnassier un roman de Franca Maï

(JPEG)
Franca Maï
Crédit Photo : Christian Peter

Oui... je marcherai à genoux si Fana revenait, je ne m’occuperais que d’elle. Je péterai cet écran de lumière où je me suis réfugié pour ne pas regarder mon impuissance en face. D’ailleurs, je ne joue plus à mes jeux débiles depuis qu’elle a disparu. L’ordinateur se tait. J’ai briqué la maison, je me suis rasé et j’attends de revoir sa silhouette longiligne coudoyer mes paupières. Une odeur à gerber s’est imprégnée dans les murs. Certainement celle de la honte. Je me sens si démuni. Mais elle m’a fait une promesse, je la connais elle ne la reniera pas. Elle m’a toujours protégé. Ce n’est pas le genre de femme a laissé tomber. C’est juste un coup de fatigue. Elle a voulu me faire entendre son cri pour ne pas que je la relègue dans l’indifférence. Hé bien, elle a réussi la garce. Elle sait pourtant que je suis malade !... Elle me torture. Elle a conscience que je peux en crever. Elle veut me tuer... C’est cela. Quelle sale pute !Mais je ne me laisserai pas faire. J’ai quelques ressources... Je ne suis pas fini. Même dans mes pires délirium tremens, je rebondissais. Et je veux la revoir entre ces quatre murs. Je vous jure qu’elle se souviendra de la raclée que je vais lui administrer. A lui ôter l’envie de recommencer, je vous l’assure !... Elle ne croit tout de même pas qu’elle va s’en sortir avec un : « coucou, me revoilà ! »...



Publié le 7 janvier 2010  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin