e-torpedo le webzine sans barbeles



- Billet d’humeur - par Myriam

Catégorie politique
Il y a (3) contribution(s).

(JPEG)

Si le non l’emporte, une explosion nucléaire se produira au-dessus de Paris...

A l’heure où je dois boucler ma chronique, la campagne pour le referendum sur la Constitution touche à sa fin, la dernière ligne droite avant que le peuple français ne prenne la parole.

On y aura vu les partisans du oui, servis par une propagande écoeurante, s’échiner à sauver, par des arguments oscillant entre terreur et mépris, un texte bien difficile à avaler. Quoi qu’il en soit, le grand perdant de cette élection sera le Parti Socialiste.

Non seulement, le P.S n’aura pas su tenir un discours unique et cohérent sur la Constitution mais il se sera mis à dos ses partenaires potentiels les plus radicaux qu’il aura tenté de faire apparaître comme de vieux réactionnaires, repliés sur eux-mêmes, ayant peur du progrès et europhobes.

Sans compter le schisme évident au sein de sa propre organisation...

En appelant Jospin à la rescousse, Hollande a perdu définitivement sa stature de Présidentiel (l’avait-il vraiment ?) et « le déserteur » aura raté une bonne occasion de rester chez lui : sa fugace retraite n’aura pas assez duré pour nous faire oublier son départ, tête haute, au moment où le navire sombrait !

Au-delà du referendum, les élections présidentielles, qui se profilent à l’horizon 2007, se présentent du coup comme pratiquement perdues pour la gauche.

Comment, après s’être autant divisée pour la Constitution, arriverait-elle à s’unir pour cette échéance majeure ?

Depuis longtemps déjà, l’alliance communiste/socialiste semblait être un moindre mal en attendant le pire. Mais aujourd’hui, avec l’Europe, leurs divergences politiques et idéologiques apparaissent plus flagrantes encore et rendent impossible la solution du candidat unique.

Puisque cette union est caduque, il faudra bien tisser d’autres liens si l’on ne veut pas d’un second tour où l’on ne nous donnerait le choix qu’entre Le Pen et Sarkozy...

S’il manque encore le lieu où nous rassembler, nous devons pousser ce qu’il reste de gauche à l’union : PC, LCR et ceux qui au PS auraient réellement ouvert les yeux.

Le vrai succès du referendum, c’est qu’il aura au moins permis de faire que les citoyens s’accaparent un peu plus encore le politique, assument leur responsabilité et au final, je l’espère, se déplacent massivement le jour du vote.

Quel qu’en soit le résultat, il serait sain et constructif que ce dialogue ouvert avec ses amis, ses voisins, ses parents se poursuive et s’envisage dans la durée.

Les lendemains chantant doivent avant tout sortir de nos gorges et de nos ventres.

N’attendons pas que celles-ci soient nouées, que ceux-là soient creux, n’attendons pas d’être plus encore affaiblis !

« Tenons-nous prêts à l’éclat ! »



Publié le 25 mai 2005  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin