e-torpedo le webzine sans barbeles



Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire

Catégorie édition
Il y a (32) contribution(s).

(JPEG)

Il semblerait vu d’ici par les temps qui courent, que la littérature, que l’enseignement de la littérature, que la recherche universitaire en littérature... souffrissent d’un très haut mal.

Or, une fois n’est pas coutume, celui-ci nous est décortiqué, expliqué, dénoncé par un membre du clan, agrégé qui plus est, inattaquable par conséquent ; une sorte d’intouchable à rebours ou de discriminé négatif, un agrégé professeur à l’Université, donc détenteur d’une parcelle de l’autorité suprême, celle qui, il n’y a pas si longtemps encore, faisait que « c’était bon » ou que « c’était mauvais », avant que le chiffre d’affaires ne vînt tuer tous nos bons critères d’autrefois !

Mais quel est donc ce gros cafard, qui pousse ainsi un membre éminent du clan à scier la branche sur laquelle il s’était assis confortablement au départ, après avoir sué du sang pour passer son « agreg » ?

Et lorsque je dis « scier », le mot est faible, c’est plutôt de « massacre à la tronçonneuse » dont il s’agit ici ! Jugez-en :

« Le livre ne vaut que s’il mérite d’être brûlé » (pauvre de nous, on n’est pas près de faire du feu !), Florence Balique, De la séduction littéraire, collection L’interrogation philosophique, 2009, P.U.F., page 12.

« Oui, la littérature attend un nouveau style après La Fontaine, Proust et Céline, mais qui pourrait encore le déceler à l’ère ou le neutre l’emporte, décrété valeur monnayable, où l’édition même est moins affaire d’avis d’écrivain que de chiffres de vente », op. cit., page 14.

« Comme il faut du social, il faut du culturel, entendons par là tout et n’importe quoi », page 17.

page 19.

« Quant aux élites elles se condamnent elles-mêmes, enfermées dans leur tour d’ivoire nous dit-on, ” la Faculté, c’est une armoire bien fermée. Des pots en masse, peu de confiture ” », page 21.

« ... autre fléau, celui-là nettement plus ancien, qui discrédite la majeure partie d’une élite ronronnante, se confortant dans ses thèses vétustes, craignant les innovations du savoir comme la peste, se sentant menacée dès qu’un esprit s’aventure avec audace sur une terre qu’elle juge sienne, chasse gardée de son confort intellectuel poussiéreux. Ce second mal s’appuie comme le premier sur l’usage éhonté d’un jargon incompréhensible, arme brandie contre toute invasion extérieure qui menacerait d’effriter l’ivoire de la tour », page 21.

Pareille diatribe me rappelle - à chacun ses favoris - ces paroles, de fiel et d’acide, du sociologue Jean Baudrillard, à propos de l’art contemporain : « Ça prétend être nul : “Je suis nul ! Je suis nul ! ” Et c’est vraiment nul ! » (Le complot de l’art, Libération, 20 mai 1996). Eh bien, si nous transposions cette saillie à la littérature, immanquablement, nous dirions : « Ça prétend être intelligent, mais non seulement c’est vraiment nul, - mais c’est même archi nul ! Littérature. Morne plaine ?

Puisons encore aux mêmes sources fraîches de notre bon pape Jean : « L’art contemporain joue de cette incertitude, de l’impossibilité d’un jugement de valeur esthétique fondé, et spécule sur la culpabilité de ceux qui n’y comprennent rien, ou qui n’ont pas compris qu’il n’y avait rien à comprendre ». Ici, il vous suffit de remplacer les mots « art contemporain » par ceux de « recherche universitaire en littérature », et vous aurez grosso modo le bon et même diagnostic !

Recherche universitaire en littérature. Attrape-couillons ?

Il existerait donc encore des professeurs de Lettres qui aiment lire, et lire avec vergogne ? Tout d’abord par goût, pour leur plaisir, et avec passion de surcroît. Et ensuite, - ensuite seulement -, lire en vue d’une recherche, pour peut-être l’approfondir, ou vérifier, nourrir la réflexion qu’elle sous-tend ?

Pour combien d’autres, moins professeurs peut-être ? qui lisent en diagonale - c’est-à-dire de travers - avec dans l’idée et pour seul but de se servir au passage, vite fait mal fait, pour agrémenter leur réflexion ? Laquelle ne vaut pas tripette !

Pour combien de pseudo chercheurs qui ne font que paraphraser ou compiler ? piquant ici ou là de quoi cacher leur maigre imagination, magnifier leur paresse, glorifier leur vide intérieur ?

Cela étant, vous chercherez en vain les articles de la grande et bonne presse consacrés au livre de Florence Balique. Vous aurez beau chercher, vous ne trouverez rien ou presque. Signalons toutefois l’article de Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction du Magazine littéraire, qu’il faut saluer. « On ne s’étonnera pas », nous dit-il « du peu d’écho rencontré dans une presse paresseuse. Et on se consolera en pensant que c’est le propre des brûlots de passer de main en main. ».

Un brûlot, ça se dévore ? moi je l’ai fait.

Vous ne trouverez rien ou presque non plus sur le web. Si, tout de même, une petite note, sur Fabula.org, insérée comme on lancerait un os à ronger à quelque jeune chien aboyeur, jugé cependant inoffensif ; un simple copier/coller donc, de la note de l’éditeur à propos du livre de Florence Balique... Mais quelle importance : qui se réfère à Fabula.org, en dehors de quelques lointains spécialistes de cette recherche littéraire en vase clos, émétique, entre soi et soi ?

Joël Becam

Source : L’AMOUR DELIVRE



Publié le 28 février 2010  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
    2 mars 2010, par régis

    Ce n’est pas la grande muette autour de ce livre-ci. Il en est qui jamais ne paraissent parce qu’ils ont un contenu "déplaisant"**

    J’ai recensé des blogs et un passage sur France culture pour ce seul livre (http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/aplusduntitre/fiche.php ?diffusion_id=74336)

    On en a vu de plus mal traités... n’est ce pas Serge...

    ** Ce qui déplaît n’engage ni le public ni le lecteur mais la paix proprement totalitaire du tout par laquelle il se décide quelquefois qu’un livre ne doit jamais paraître.

    • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
      12 mai 2012, par StimmyJr
      Je suis d’accord qu’il travaille très dur pour gagner une telle qualité d’écriture et de ce fait est indéniable. Une fois que j’ai lu le titre je me suis fait conscient du fait. Je vais l’utiliser lorsque je vais work on free writing tips for students. Agréable de trouver quelques personnes de talent ici.
      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        17 novembre 2015, par yogesh
        I must say i get pleasure from your effort preserve writing within likely. Regards. Small HOA Management
        • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
          22 février 2016, par yogesh
          Thanks for posting this article. From your content, I can see the real significance of the phrase satisfied. hair moisturizer
          • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
            27 avril 2016, par yogesh
            While i need to understand in which everyone possesses various style to create this content, though I need to state your own write-up appears to be excellent. Painters Perth
            • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
              25 juin 2016, par yogesh
              I’ve got to state my wife and i take pleasure in have the desired effect specifically the research part of getting that will method they will produced the main area on the other hand noticeable to discover. East London escorts
          • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
            5 septembre 2016, par yogesh
            It’s great to see that you just started this new website of this amazing project. Thanks and keep it up ! Pet products For Cat
            • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
              7 février 2017, par yogesh
              I agree with your Blog and I will be back to inspect it more in the future so please keep up your act. CDL Driving School
      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        28 juillet 2016, par yogesh
        Really great post, Thank you for sharing This knowledge.Excellently written article, if only all bloggers offered the same level of content as you, the internet would be a much better place. home theater san diego
        • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
          21 septembre 2016, par yogesh
          Thank you for this post. That’s all I are able to say. You most absolutely have built this blog website into something special. You clearly know what you are working on, you’ve insured so many corners. Best Siem Reap Hotel
    • oakled
      1er avril 2016, par oakled
      led stadium light OAK LED Co ,Limited specialized in high power led lighting for stadium We offer 100 2000w LED Football Stadium Light With one of the top football stadium light manufacturers and suppliers, we produce high quality products with reliable quality led stadium light
      • oakled
        20 octobre 2016, par yogesh
        Cool and full of useful information. Keep sharing and I will always support this website. Clint Cornell Cincinnati
    • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
      9 août 2016, par yogesh
      I would like to say that this blog really convinced me to do it ! Thanks, very good post. beard oil
  • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
    2 mars 2010, par Delcuse
    Je viens d’aller voir ; si, il y a pas mal de site consacré à ce prof. Et puis, s’en référer encore à La Fontaine, Proust (ce terrible ennuyeux) et Céline, ce copieur de Cendrars... Comme si il n’y avait plus d’écrivain depuis... A d’autres... On connait la chanson. Le Pape Jean ; s’agit-il de Jean (pas) Clair ? Là encore, y a mieux comme ref. Il y a des écrivains de belles factures, mais tout à fait méconnu, tel Jean Cassou, Léon Bloy, Guy Debord et... Blaise Cendrars. Heureusement que les profs de lettres savent lire. Le problème n’est pas qu’ils savent ou non lire, mais qu’ils soient prof. et, pire, prof de lettres.
    • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
      3 mars 2010, par régis

      Je salue ton intervention Gilles. Mais si je suis en accord avec le principe, le postulat de défiance à l’égard d’un professorat sous tutelle d’Etat et sous curatelle de suffisances et d‘impostures, je suppose qu’on doit trouver quelques exceptions au rang desquelles je rangerai Jean Malaquais qui fut grand écrivain avant de professer.

      J’en profite justement pour rajouter à ta liste Louis Calaferte, Jean Malaquais, le Raoul du "Le Chevalier, la Dame, le Diable et la Mort » et du "Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations " etc...

      (la suspension et le etc... laissent une place à quelques autres parmi lesquels ne figure certainement pas le bouffon de la "Pravda" de la région d’Aquitaine. Gérard Guegan voulut et veut encore rivaliser avec un certain qui l’humiliait bien involontairement, sans lui prêter l’attention qu’il ne mérite pas car la contribution de Guy Debord à son siècle fut aussi décisive que Guegan fut petit, encore, vingt ans après la mort de Debord... La dure dent de l’éditorialiste du fameux organe de presse de la bourgeoisie Aquitaine, « Sud-Ouest », GG l’exprimait ainsi sur la dépouille de GD, en des termes qui fleurent bon les cimes du trou du cul, avec toute la puanteur que peut concevoir le cuistre par l’étroit passage des plus basses vengeances sur la personne d’un cadavre car Gérard Guegan impuissant à faire la critique de l’œuvre de Debord répandait sa merde en s‘en prenant ... aux petites lunettes cerclées de l’auteur d’In Girum et consumimur igni...

      Puis j’ajouterai Gilles qu’on trouve dans le livre de Florence Balique cet extrait relevé sur un blog et qui te plaira :

      "C’est contre vous que j’écris, messieurs les "cerveaux à bourrelets" [Rabelais], messieurs les professeurs, qui savez très bien de quoi je parle, de votre imposture, de votre étalage culturel dénué de sens, de votre prétention à un savoir que vous ne maîtrisez pas mais que vous utilisez comme pouvoir pour asservir et vous élever dans le monde, et pour abêtir même, chaque fois que vous le pouvez, de votre cynisme qui nuit à l’enjeu démocratique par affirmation de privilèges linguistiques illégitimes, car avec vos mots mal sonnants vous n’attrapez que du vent, mais vous confisquez cette culture vivante qui ne vous appartient d’aucun droit".

      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        25 mars 2014, par peaceboy
        It was so nice of you to share about this book. I must say that it is a wonderful piece of literature and I hope that such interesting literature related article would be often being shared here often. I was very happy reading this article. microneedle roller for stretch marks
        • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
          8 juillet 2016, par yogesh
          Really impressive. I would like to thank you for the efforts you have made in writing this article. I am hoping the same best work from you in the future as well. Cairns Airport hotel Transfers
      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        7 octobre 2015, par yogesh
        You will note a good amount of computer system coders carrying out work portioned with this in mind different info still this is often essentially the top ground-breaking thought as of late. Greatest needs manufactured for supplying that running after. Massage Girl
        • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
          20 mars 2016, par yogesh
          I’ve merely additional this kind of great internet site concerning foreseeable future research position. dedicated server dubai
          • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
            13 avril 2016, par yogesh
            It’s great to see that you just started this new website of this amazing project. Thanks and keep it up ! unlock phone
        • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
          27 février 2017, par yogesh
          Nice blog dear I get the many information in this kind of blog comments. Thank s for nice blog and this site. sydney family accommodation
      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        1er janvier 2016, par yogesh
        Fantastic ! Appreciate it for ones docs, their been recently very helpful. Appreciate it once again for expressing the information you have. SwedishMassageEagon
      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        3 février 2016, par yogesh
        I have been planning to buy one in order that I can take our kids on fishing trips on the weekends. I hope that I don’t get looted in the procedure ! Venta de Bombas de infusión
        • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
          30 décembre 2016, par yogesh
          Great Blog site completely, you will find getting some sort of a number of solutions right after likely to your own write-up. Industrial Machine Knives
      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        1er juin 2016, par yogesh
        Nice Post I really Like It thanks For sharing this. dji
      • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
        4 octobre 2016, par yogesh
        Thank you for sharing this. It was a great guide on how to blog properly. Articles you have it is very clear and detailed here. Look forward to your writing in the future.. Australian Wool Reversible Underlay
    • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
      13 mai 2016, par yogesh
      The posts are really useful. Today i will be examining the submit everyday regarding newest revisions. Massage therapy St Paul
    • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
      27 août 2016, par yogesh
      Your own site shall be amazing. I’ve book-marked your own site regarding ones cellular phone internet browser ; I am just wishing in addition to getting close to situations I’ll offer an overabundance successful documents through your site. budget conveyancing melbourne
  • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
    22 avril 2014, par waynedavies222
    De hecho resulta posible medir Relojes Especiales varios sucesivos con precisión sin precedentes a corto plazo, sin tener Replica Rolex que detener el cronógrafo presionando primero primero, restablecerla por un segundo, antes de elevarlo por un tercero y presión Patek Philippe replica final. El Flyback, complicación real de los cronógrafos mejores, permite que todas estas operaciones en una sola presión.
  • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
    11 août 2014, par James2014
    He always kept chatting about this. I will forward this page to him. Fairly certain he will have a good read. Thank you for sharing ! https://archive.org/details/PregnancyMiracleBookLisaOlson
  • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
    3 novembre 2014, par Takis23
    Hi, Your blog is really awesome, and your article is just superb, this article helped me alot. Continue to write articles like this. http://www.dietmythsandfacts.com/2013/10/old-school-new-body-user-reviews.html
  • Le brûlot de Florence Balique : De la séduction littéraire
    5 octobre 2016, par isamsamantha
    An interesting discussion is worth comment. I think that you should write more on this topic, it might not be a taboo subject but generally people are not enough to speak on such topics. To the next. Cheers Information Website
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin