e-torpedo le webzine sans barbeles



Elections régionales : Parallélisme - difforme

Catégorie société
Il y a (0) contribution(s).

De la conjonction des attitudes dans des camps que tout semble opposer, on déduit qu’il n’y a pas de dissemblances là, où, si manifestement, la malveillance et l’imposture gouvernent.

Dans une banale et touchante affaire de conflit amoureux, le chagrin d’une jeune fille s’était exprimé, ce soir là, un peu bruyamment, mais sans heurts et sans casse.

Une voisine accablée de misères perdait toute patience et toute mesure : elle fit appel à la police... laquelle ne tarda pas et en force, pas moins, pour une broutille, de trois véhicules et d’une douzaine d’argousins. Ce qu’on vit ce soir là n’est pas rare, une intervention brutale, beaucoup d’agressivité, des menaces même, pour à peu près rien.

Les policiers les plus expérimentés, les plus calmes et les plus mesurés étaient en retrait.

La conduite était dictée par deux jeunes policiers, arrogants et haineux ; un observateur averti de ces comportements, n’aurait pas manqué d’apprécier la paranoïa qui entourait l’intervention.

En prenant connaissance de la liste NPA aux élections régionales notre regard s’arrête sur deux noms qui figurent en bonne position. Nous les connaissons. De plus bienveillants, de plus droits et de mieux disposés n’apparaissent pas sur les listes. La bonne place de ces douteux personnages paraîtrait bien relever de la banale imposture des bravaches, si un parti électoraliste tout entier n’était pas en soi une imposture dimensionnée à la mesure de la plaisanterie...

8% de non-inscrits sur les listes électorales

+ 53% d’abstentions largement réprobatrices, c’est moins d’un homme sur 10 favorable à un gouvernement qui peut légitimement usurper le label du système politique le plus prisé des dictateurs.

Il y a dans la comptabilité une évidence qui, dans la froideur du chiffre, ne reflète le désastre que pour les chiffonniers de la statistiques encore redevables de vulgaires querelles comptables.

Ce que tout homme assez durablement éprouvé ou suffisamment éclairé entend, sans le secours du chiffre, ce n’est plus un pourcentage en deçà et au delà duquel les apparences sont sauves. C’est une épreuve à laquelle il est rompu, par superposition, par juxtaposition, par des agencements qui se font avec plus ou moins de bonheurs à la simple lueur des évidences. A quoi bon nommer ce qui l’a été il y a plus de quarante ans et pour des siècles passés qui ne l’ont pas contredit, puisque Debord disait "Toute ma vie, je n’ai vu que des temps troublés, d’extrêmes déchirements dans la société, et d’immenses destructions ; j’ai pris part à ces troubles."

Pour la nuance, et c’est un changement plutôt notable, le pragmatisme le plus plat nouvellement instauré en lieu et place de la pratique et de la recherche du plus grand art, a, comme on pouvait le prévoir, substitué aux vertueux profits de l’imagination le profit des fantasmes de la vertu.

Alcara Li Fusi



Publié le 19 mars 2010


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin