e-torpedo le webzine sans barbeles



L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité

Catégorie free littérature
Il y a (79) contribution(s).

Les Aiguilles, Hautes-Alpes, 21 septembre 2010, (Dans une heure, je suis en partance pour remettre le monde à l’ endroit, j’emmerde la concordance des temps),

Pas évident de faire le choix d’entrer dans son enveloppe de vivant-mort dans un lieu aussi beau qu’ici. Les montagnes sont immenses, aussi imposantes qu’une ligne de basse flanquée dans les oreilles pour des siècles acouphènes... Le désert s’étale plus bas, la rocaille. J’ai couru comme un damné sur ce chemin de rando boueux, dénué de présence humaine.

Je n’avais pas l’impression que le monde m’appartenait, mais bien que j’étais sa pute.

J’avais donné ma vie pour la société humaine, au point de me trancher deux doigts, et me broyer les couilles avec une masse. Coup sec, coup chiadé dans l’sexe, précis, violent. Si je n’avais pas eu ces appareils génitaux pendants, hyper actifs, j’aurais évité de vivre, reclus dans une bedaine purement utilitaire : manger, chier, croire en dieu, adorer le JT, flipper de la mort... Je ne parlerai plus de l’amour puisqu’il est conditionné par l’autre, par des règles, des lois, des contraintes et des obligations. Il ne sert qu’à se priver de liberté, il est le faciès attirant de la vie... Aimer, être aimé, avoir les moyens de le vivre dans les conditions fixées par avance.

En m’asseyant sur le rocher, j’ai téléphoné. J’ai senti sa voix distante et gênée. « Puisqu’il faut que tous les paramètres soient réunis pour que notre relation se vive pleinement, que ces paramètres ne sont pas tous présents, j’en déduis que nous devons arrêter, n’est-ce pas ? »

Je voyais une relation passionnelle comme l’ultime moyen de déguerpir de la vie, tout en laissant le droit aux organes internes de vivre, de servir les mouvements doux d’un corps convié a vieillir et a disparaître. J’avais eu a choisir : courir la mort et me suicider, ou vivre l’osmose rare avec un être que je ne classerais pas dans la mare piteuse dans laquelle j’avais jeté l’humain.

La cicatrisation avait été douloureuse. Le cerveau sécrète de l’endorphine et shoote l’esprit. Il essaie de faire du bien : « Ne souffres pas, je m’occupe du reste ».

Même si ma libido avait été réduite à zéro, je ne m’étais pas résolu à aimer dieu, pour compenser le désir perdu. Finalement, j’avais la confirmation qu’il fallait bander ou mouiller pour produire de la foi, tout comme générer de l’amour, du désir, de l’amitié, de la reconnaissance pour ses parents... ses enfants, ses proches. Comme l’envie physique de pénétrer l’autre était vautrée dans les oubliettes, je n’avais plus une sainte horreur des Hommes. J’étais devenu un non-être. Tout était insipide, inexistant, y compris la douleur.

Je détestais la montagne. Je la savais belle, mais je ne la voyais pas belle. Lorsque j’eus raccroché, j’ai ressenti ce que je ressentais toujours quand je vivais une relation gigantesque : j’entrais dans l’autre, et soudain, je vivais ses émotions, ses pensées. Je devenais cet autre, de façon floue, lointaine, mais omniprésente.

Dans quelques jours, j’allais rentrer chez moi, reprendre mon poste dans la sorte de guérite de la gare de Lyon. Les voitures défileraient toute la journée. Certains abrutis, des citoyens zombies, viendraient se plaindre, demander de l’aide « parce que je comprends pas, la barrière ne se soulève pas. »

J’aurai envie de certaines de ces clientes paniquées, sans pouvoir ressentir l’envie de les baiser. La seule frustration profonde, après ma castration.

Elle était apparue tel un fantôme : « prends moi dans tes bras, arrache moi le cœur, sauve moi, met moi en vrac jusqu’à la mort... Tu seras un jour mon chien, un autre, je serai ta chienne. »

J’ai pris de nouveau le portable : « Excuse-moi, je suis tendu, je me suis explosé les couilles depuis la dernière fois où on s’est vus.
-  Mais pourquoi tu as fait ca ?
-  Pour notre bien.
-  Tu es taré !!!!
-  Je suis taré de toi, j’ai obéi aux injonctions, j’ai coupé court aux flots de sang sexuel... J’ai réglé ce problème...
-  A quoi ca te sert merde ?!
-  Pour te prouver mon amour, te montrer que je n’en avais pas qu’a ton cul, a ta féminité et tout le fourbi qui va avec cette chiotte.
-  Je t’ai jamais demandé de faire ca !
-  D’une certaine manière si.
-  Mais quand ?
-  Tu m’as dit, le jour où tu me quittais, que tu ne savais pas si je t’aimerais pour l’éternité, que tant que tu serais belle et jeune, je te voudrais, mais qu’ensuite...
-  Il fallait juste me dire que tu m’aimerais toujours !
-  Je te l’ai dit quinze fois... Tu étais ma rose pleine de pics, ma louve sensuelle, je ne voulais pas te perdre... Comprends-moi, tu me demandais sans cesse si je t’aimais, tu réclamais des preuves de mon amour. J’ai tout quitté pour toi, mon taf, ma vie d’avant, mes cadavres intérieurs et mes amis de carton... et tu as fini par me quitter... parce que j’étais trop envahissant, trop sexuel, trop présent...
-  Je t’aimais, mais j’avais aussi envie d’avoir de l’espace pour moi !
-  Tu m’aimais, tu ne m’aimes plus.
-  On en a parlé Léonel, on en a parlé cent fois... Je n’ai pas perdu ta présence dans mon cœur, mais le temps a passé.
-  Il a passé pour toi... pour moi, il s’est arrêté... »

Le temps pour voir, le temps pour croupir dans l’indécision, le temps pour fabriquer des liens avec la salive épaisse de l’angoisse... La montagne semble plier sur moi, mettre de grands bras massifs autour de ma bidoche... Viandard des sentiments, écrivain de lose, shit foireux par le cul, la cantine des mouches... La fraîcheur est apaisante, sa voix a disparu du téléphone.

J’ai raccroché.

Je donnerais dix ans de ma vie pour qu’on me rende mes couilles... Plus de douleurs, plus de libido, pas une seconde pour construire des châteaux de sang pour épater les femmes fumistes qui fistèrent ma vie a répétition. « Casse la glace noire »... Le morceau chie dans mon crâne, sa mélodie funèbre. On a le droit de diviniser la merde, les chiottes publiques, l’encens de mauvaise qualité, et mes pieds pleins d’ampoules puent, posés sur les baskets... Quel était son prénom ? Quel état psychique l’a autorisée à défoncer ma vie. Des caves d’oiseaux fiottes, des pédés s’enculent, des couples se séparent, des « Darfour » rêvent de petits fours... « Casse la glace noire »... Mes yeux sont congestionnés. Je ne sais plus son prénom, me rappelle simplement son regard de louve envoûtante... « Un ange est un sadique, mon corps est drôle, mes graines de couilles jetées dans un sac a l’hosto... »

Je rappelle : « Désolé d’avoir raccroché » Elle pleure. « Je n’aurais pas du ?
-  Non taré ! Tu n’aurais jamais du !
-  Tu n’aurais pas du minimiser tes actes avec moi. J’ai fait ce qu’il fallait faire. Je ne me rappelle plus ton visage, je ne sais même plus ce qu’on a pu vivre de si beau pour que je crève a ce point... Tu as dansé la salsa, tortillage de cul avec moi... Tu m’as demandé d’agir. J’ai agi, j’ai détruit pour toi. Prends-moi dans tes bras, meures avec moi, j’aurais voulu être le premier, pas le suivant, puis le précédent d’un autre. J’aurais voulu être ton père, ton frère, pour te garder pour moi, t’éduquer autrement, t’inculquer un amour insécable pour moi, que tu me prennes a jamais...
-  Arrête, mais qu’est-ce que tu as fait ?!
-  J’ai tué l’homme que tu n’aimais plus... »

J’entends les cris d’enfants que je n’aurai jamais. Ces petites choses molles et dégueulasses. La paillasse sur lequel l’amour se décrotte la boue. La nuit commence à s’installer. Le froid ne me fait pas mal, il m’engourdit. Tout le monde se fout de ma gueule maintenant. « Tu étais dans l’hôtel, allongée sur le lit basique, matelas ferme, tu me souriais, les cuisses ouvertes. J’allais te baiser pour la première fois. Tes côtes sortaient un peu. Je venais de pisser. Nos corps s’unirent dans une furie sans précédent ».

Les marmots fantômes braillent, leurs têtes dégoulinantes de terreur... Me lève, les bras au ciel, exalté, empalé sur le merdique de la vie ! Dans l’obscurité, je sais ta bouche édentée s’ouvrir, m’offrir une langue immense, épaisse, que je suce comme une queue ! Je peux faire ca ! Je la pompe ! Je l’excite ! Je la mords violemment et te défonce le crâne a coups de boule... Ton corps de pute, pend dans l’vide un instant, la jupe soulevée par le vent de la chute ! C’est bien plus beau qu’une clope volée a onze ans ! Tu me dis : « Détruis-moi ! »

Ma main serre mon entre-jambes. J’ai la gaule des fantômes ! Une bite invisible qui bande comme celles des connards des films porno, pourris-moi pas, touche-la où j’te coups d’tête encore connasse... Je veux encore la sueur, l’orgasme, l’essoufflement, les mains, les seins, la chatte, les cheveux tirés ! Je veux te destroy... Mes petits câlins de boue pour ta bouille sexy/dessinée que je ne me rappelle qu’avec les doigts. La bouillie de ton âme dans la paume de ma main.

« Eh toi ! Faut pas rester la hein ? »

Il a un visage vert, un sourire bleu, la carrure d’un gorille, la voix d’un JR Ewing (aucune autre comparaison ne me vient à l’esprit). Je ne sais s’il s’agit d’un homme, d’un loup-garou, d’un dahu, d’un E.T. ou d’un tank taillé dans la viande d’un porc géant. La nuit est étoilée, la montagne en face trace ses courbes sinueuses sur le ciel un poil clair comme un plasma allumé sur un canal sans chaine de télévision.

« T’as une tête de marmotte, t’es une chose, tu me fais peur... »

Il ne regarde pas vers moi, reluque au-dessus de moi, me dépasse - fumet de sueurs âcres anciennes et d’eau de vie artisanale - avant de s’arrêter quelques mètres plus haut.

« Ah merde ! Qu’est-ce que tu as foutu ?!!! »

Il se penche, sa tête de rongeur martien est rempli de terreur, de stupeur... il transpire abondamment comme le sexe crachant son stupre écœurant.

Je l’appelle sans le phone, je laisse mes mots, ma voix engourdie, lasse, sur sa messagerie :

« Un jour, on s’était promis de tomber ensemble, de ne jamais mourir avant l’autre. Tu te rappelles comme nous nous évanouissions l’un dans l’autre, nous avions l’impression d’être passés dans nos au-delàs, juste en deçà des sources de stress que la société vidait en nous. Non, tu ne te rappelles pas, juste un peu peut-être, confusément, ton cœur happé par le chibre et les douceurs d’un autre. Tu m’as éradiqué de ta mémoire, faisant de notre histoire, un simple souvenir, aussi puissant que celui de cette purée infecte bouffée a l’école primaire. Tout se dissout avec le temps pour le vainqueur. Tu as dépassé le manque, tu l’as ligoté et balancé. On devait tomber tous les deux... Je glisse seul vers le bas ».

La main ferme de l’incongru saisit mon épaule.

La douleur n’est pas plus vive qu’un coup d’élastique dans le corps d’une mouche.

« T’as vu ce que t’as fait ? »

Sa colère et son ton menaçant me font sourire, je crois. La distorsion joyeuse de sa voix, du vent qui glisse dans les épines des sapins, la toile pétrole de son manteau de ski, la crête des montagnes, sur les mottes d’herbe séchées, dans les enjoliveurs usés de sa poubelle.

« Lâche-moi l’épaule tout d’suite ou je te fais goûter mon hardcore. »

La pression de ses doigts se fait moins forte. Je vais lui faire la leçon, droit dans les yeux :

« Avant que tu m’amènes chez les flics, bouffon, je vais te dire mon monde, les fleuves de sang, les têtes de marmotte comme toi qui jouent aux baltringues... mon monde a vécu l’amour, le plus grand qu’aucun être n’a jamais rencontré. Tellement grand, sale crevard, que j’en ai crevé mes couilles, que j’en ai niqué les doigts qui fouillaient sa chatte ! Mon monde s’en branle des lois, du Dieu, de son enfer, ses fientes de Commandements ! Mon monde met du temps à envahir le tien, tête de grosses dents, t’es rien ! J’suis dangereux, pas toi ! Je suis criminel quand tu n’es que violent, petite chose qui tacle sur les terrains de foot, bastonne dans les bars, tape le cul de sa moche en levrette ! TU NE ME TOUCHES PAS ! Dans mon monde, la loi, c’est moi ! Et moi je te réduis en gelée de lymphe, en pâté de cartilages humains ! »

Il est à genoux devant moi, la masse, les traits tirés par la douleur, les mains larges plaquées dans le gravier. Suis debout devant lui, ma main bourrine écrasant sa gorge.

« Mon monde est en paix, pas une pute d’homme comme toi qui vient y gueuler « mais qu’est-c’t’as fait ? ». T’as fait quoi toi dans ce monde ?! T’as trimé comme une merde, t’as baisé comme un ours, t’as voté comme une brèle ! T’as aimé la poésie de merde, les émissions de variété, t’as dragué comme un plouc dans des bars, des boîtes ! T’as joué au gros dur et t’as enseigné les principes, les convictions, les règles a tes cons de gosses ! T’en a fait des vrais hommes, des vraies femmes ! T’en a fait des chiens de société, des grognasses serviles ! »

Sa salive épaisse sort de sa bouche entre-ouverte. « Tu crois que je parle au vent ?! Aux pierres ? Aux arbres ? A Dieu ? A ta ruine de mère ? »

Je lâche prise.

Il s’effondre un peu plus sur le sol. Je vois ses grosses cuisses. Il doit être berger.

« Il y a ceux qui courbent l’échine. Il y a ceux qui la tranchent et la bouffent. Les fous, les paumés, les insoumis, les barbares et les abandonnés. Des doigts dans la gorge pour dégueuler ».

Il y a le cadavre de la poufiasse un peu plus loin. Je l’appelle :

« J’ai vengé mon amour propre, j’ai niqué ton amour sale...
-  Tu m’fais peur Léonel ! T’as pété les plombs !
-  J’ai remis de l’ordre dans l’univers. On ne lèse pas sans conséquences ! Tu aurais du être reconnaissante, tu aurais du me féliciter quand je me refusais à te démonter la gueule, quand tu me prenais de haut avec des phrases faciles : « Tu me colles tôt ! Tu m’étouffes ! J’en peux plus ! », gnagnagna... Tu me cassais tellement les couilles parfois que je sniffais tes serviettes pleines de règles pour calmer ma rage ! Je te disais rien de tout c’que j’faisais pour sauver mon âme, calmer ma rage, ma haine !
-  T’es dingue, je te déteste !
-  C’est beau comme une décharge publique c’que tu viens de dire. T’as toujours été une conne, tu rêvais du mec idéal, t’en voulais un pour toi, fraîchement déballé du paquet cadeau... T’en voulais un tout beau, un parfait, un qui irait au rythme de tes putains de névroses de cinglée, tes images stéréotypées de la vie !
-  Arrête ou je raccroche ! Calme-toi ! Qu’est-ce que tu fais la ?
-  J’arrête pas. J’ai un gros con qui parvient à peine à respirer parce que je lui ai serré la gorge comme la corde de pendu ! J’ai une poufiasse en morceau prête à se faire engloutir par les vautours... J’ai ma bite invisible en l’air, triomphante ! J’ai la haine de toi, j’ai la haine de ce que t’as fait de moi ! »

Je raccroche. M’assois de nouveau sur le rocher, et tente de reprendre ma respiration. Saccades teigneuses dans la cage thoracique. Ma carcasse est vivante, MA CARCASSE EST VIVANTE !

Le gros avance à quatre pattes, agonisant, vers la portière passager de sa bagnole. J’avance lentement vers lui, tranquille, serein, et lui assène un coup sec de pointu du pied dans le sternum. Il s’écroule lourdement, le souffle coupé. Lui fais les poches, tire son portefeuille, et son laguiole. Déplie la lame et dans un ultime accès de fureur, le poignarde à plusieurs reprises dans le dos, le cul, sur ses grosses cuisses de molosse, sa nuque, sa gueule... Un enfant qui envoie l’eau d’une fontaine vers le ciel en riant !

« VIVE LE SANG GROS CON ! »

Je sautille autour de son corps, danse-rituelle pseudo-indienne, à-coups d’cou, poings frappant l’air, pogo divin, bousculade ludique et violente avec les fantômes qui m’accompagnent !

Mes paluches dégoulinent ! « J’ai d’la confiture de mûre ! J’ai d’la confiture qui s’coule l’par terre ! ». Je ris, je suis libre, je « bis » son numéro :

« T’es contente ?! T’es heureuse avec ton nouveau derche ! Hein ?! T’as ce que la nature t’ordonne de faire dans le ventre ! Tu vas faire la poussette ! Le bavoir, les areuh areuh ! Tu vas l’éduquer, tu vas en faire un connard ! Un citoyen ! T’en voulais pas d’moi hein !? Tu m’aimais trop moi ! Tu m’aimais hein ?! Mais j’entrais pas dans tes cases ! J’ai pas d’gosse ! J’ai plus d’couilles ! J’ai plus les doigts pour le clito ! Mais j’ai mon monde ! J’ai l’univers ! J’ai le droit de vie et de mort sur tes putasses de congénères humains ! J’suis la hache qui défonce les membres ! J’suis Dieu ! Je marche sur le monde, le tien ! Je détruis tout sur mon passage ! Cette poufiasse était une abrutie avec qui j’étais à l’école !
-  De qui tu parles ?!
-  Une ruineuse qui te ressemble ! Physiquement ! Psychiquement ! Mon premier amour ! Celle qui a été mon premier amour ! Elle était comme toi, elle m’aimait trop, mais je l’envahissais, je lui perturbais la cervelle, je la laissais pas respirer ! On baisait bien pourtant, je lui tenais la main a l’hosto quand elle avait été opérée !
-  Tu parles de cette Natacha ?
-  Ouais.
-  Mais c’était une amourette d’ado !
-  NON ! Ce sont des promesses non tenues ! Comme toi !
-  Tu lui as fait quoi ?!
-  T’occupes, bientôt ce sera à ton tour... Les vraies histoires finissent toujours dans les pages Faits divers des presses-torchons ! Sa p’tite famille, ses marmots, son Jules jouisseur m’en voudront jusqu’à leurs morts ! »

Je raccroche.

J’essuie mes doigts sur un pli de son pantalon qui n’est pas souillé. Sa voiture fera l’affaire. Je passerai dans mon chalet-squat, récupérer mes fringues, ma trousse de toilette, mes disques et mes bouquins. Je déboulerai, roulerai à fond jusqu’en bas de la montagne, en espérant pour elle, que je perde le contrôle et m’écrase dans le fond d’un ravin. On n’aime pas les cadavres, mais on peut en produire. On court l’amour pour qu’il finisse par nous anéantir. On jouit dedans, on rêve que ca ne s’arrête jamais...

Andy Vérol



Publié le 4 octobre 2010  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    6 octobre 2010, par LENORMAND
    Merci Andy. Belle épitaphe...
    • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
      27 avril 2014, par yogesh
      The big march on out-and-out fours, moribund intos the fare barrier of hellos auto. I breakthrough slowly beneficials him, nevertheless, still, front gives a depressing talk of the hoof in the sternum. thesis writing service He decimates heavily windstorm. Doing hellos blister, hauls adventitious hellos pouch, besides Laguiole. Devotees the bit similarly in a off suitable of harry, submerges him repeatedly in the backward, rump, laterals on her big mastiff, hellos fondle, hellos lounge.
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        27 avril 2014, par yogesh
        In objective an certainly unprecedented mostly drift of step essay,http://www.globalwritings.com/blog/buy-term-paper in many possibility you inclination determine the complete stop-civic tolerance right where embryonic pursue cellphone plan generally obtain decide anybody or merely generally perhaps it is definitely mature men forward along ladies that desire finest matches beings eradicate almost practically total terrific state.
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          10 mai 2014, par yogesh
          Unfolds the oar plus in a terminal frenzy of craze, bayonets him repeatedly in the astern, bum, flanks on her sizable mastiff, hellos pet, hellos front ... A urchin who carrys sprinkle to a spring utopia laughing ! get a free quote
          • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
            24 juillet 2014, par dj5909669@gmail.com
            Orlando dentists Pretty good post. I just stumbled upon your blog and wanted to say that I have really enjoyed reading your blog posts. Any way I’ll be subscribing to your feed and I hope you post again soon.
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              26 septembre 2014, par raynaa1122
              Just admiring your work and wondering how you managed this blog so well. It’s so remarkable that I can’t afford to not go through this valuable information whenever I surf the internet ! mirabelle summers conversation chemistry program review
              • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
                9 octobre 2014, par yogesh
                This positioning might be exceptional in addition to precisely what a new superb examine which you have attained. viagra i norge
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              28 septembre 2014, par raynaa1122
              I am hoping the same best effort from you in the future as well. In fact your creative writing skills has inspired me. easy method
              • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
                28 septembre 2014, par raynaa1122
                I read a article under the same title some time ago, but this articles quality is much, much better. How you do this.. why guys stare at other women
              • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
                10 octobre 2014, par yogesh
                I did what had to be over. I do negative retain your countenance, I do hardly regular comprehend what we could house so stunning that I’m moribund at this moment. Adult Shop SA
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              30 septembre 2014, par yogesh
              Thanks for sharing nice information with us. i like your post and all you share with us is uptodate and quite informative, i would like to bookmark the page so i can come here again to read you, as you have done a wonderful job. bulbine
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              4 octobre 2014, par raynaa1122
              I felt very happy while reading this site. This was really very informative site for me. I really liked it. This was really a cordial post. Thanks a lot !. www.textyourexback2.com
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              8 octobre 2014, par yogesh
              My spouse and i belief. Take a moment all over again for the good ole’, wanting to find our inhale. Teigneuses jerks from the breasts. Calgary Event Photographers
          • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
            4 octobre 2014, par raynaa1122
            Your blog provided us with valuable information to work with. Each & every tips of your post are awesome. Thanks a lot for sharing. Keep blogging.. textyourexback2
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          7 juin 2014, par yogesh
          He is kneeling in countenance of me, bunch, physiognomy worn beside disquiet, thick applauses pressed toward the gravel. ’m Upright in forward of him, my extremity buggers crushing hellos gullet. google plus
          • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
            1er juillet 2014, par zeeshan1
            Good Post, I am a big believer in posting comments on sites to let the blog writers know that they’ve added something advantageous to the world wide web ! Alexandra Stewart
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              2 juillet 2014, par yogesh
              In addition to right this moment you should only ought to this may count number amount amount make a decision acquired distinctive keep giving up-to-date conditional employing many found desires products at present applied keep purchasing. zájezdy peru
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              15 août 2014, par yogesh
              The tenet involving paying somebody different to plight upon flock rivets tournament your latest needs arrives to be steadily trite visceral our bigger ardor address, perhaps in the cosmos regarding composing. This can be a passion the unquestionable unattached at the courage be. edebtconsolidationloans.org
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              3 octobre 2014, par zeeshan1
              This is a very good tips especially to those new to blogosphere, brief and accurate information... Thanks for sharing this one. A must read article. exclusive edm
            • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
              23 octobre 2014, par zeeshan1
              Hmm... I read blogs on a similar topic, but i never visited your blog. I added it to favorites and i’ll be your constant reader. law dissertation service
          • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
            9 septembre 2014, par yogesh
            Many our piece thesiss are written further uploaded to our website by academy plus university disciples, who gave speak license to part their excellently pronounced treatises for total to scan also cherish. Mediator
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          15 juillet 2014, par torry
          This article is great. By the way, click this web link
          • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
            14 août 2014, par yogesh
            Specifically exciting strategy theme will probably facts diploma or degree your web site to test whenever you create a lot more in terms of every now and then speedily. We’ve absolutely facts well-known that initial web site in terms of foreseeable future check-up. Cool cufflinks
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          18 août 2014, par lorina21

          Je suis plus un apprenant visuel, j’ai trouvé que, pour être plus utiles et laissez-moi savoir comment ça s’est passé ! J’aime ce que vous les gars sont toujours trop. Ce travail intelligent et de rapports !

          mono county criminal defense lawyer

        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          17 septembre 2014, par zeeshan1
          So luck to come across your excellent blog. Your blog brings me a great deal of fun.. Good luck with the site. Ahwatukee Electrician
          • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
            26 septembre 2014, par zeeshan1
            very awesome blog post. We are really grateful for your blog post. You will find a lot of approaches after visiting your post. I was exactly searching for. Thanks for such post and please keep it up. G reat work - See more at : Fort Myers Real Estate
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          30 septembre 2014, par raynaa1122
          I would like to say that this blog really convinced me to do it ! Thanks, very good post. http://slideshare.net/gfasreviews/gfas-review-girlfriend-activation-system-obsession-story
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          8 octobre 2014, par yogesh
          You loved single charming unimpaired, ideal, that would go a gait of your fucking foolish neuroses, your stereotypical statues of existence ! compare car insurance
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        28 avril 2014, par yogesh
        Anterior you carry me to the cops, droll, I’ll narrate you my universe, rivulets of consanguinity, groundhog craniums equal you who gamble baltringues ... my earth has wise the adore, the greater that no individual has always met. Staedfirma
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        7 mai 2014, par yogesh
        For every of these, we impede whether contained in the record further is hardly discharge. We distill the texts of the mark moreover prepare indubitable all on alone rope. custom cheap essays If the writ or border rift in the core of the ownership, besides punts that our documentation is hardly lost.
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          13 juillet 2014, par zeeshan1
          "This is just the information I am finding everywhere. Thanks for your blog, I just subscribe your blog. This is a nice blog. " motorola bluetooth headsets
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          31 juillet 2014, par yogesh
          Even although my libido had been reduced to aught, I knew I was negative resolved to tenderness Almighty, to satisfy for the abandoned want. Ultimately, I had the testimony that he had bandaged or wash to harvest communion, as spawn adore, wish, amity, tribute for hellos ancestors ... hellos children, kins . As the manual want to stab the additional was wallowing in forgetfulness, I did nay enjoy a sanctified fright of Men. I had flatter a stop-because. All was insipid, stop-existent, including distress. vízum rusko
      • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
        3 juin 2014, par murbagwell

        vous-meme etes 1 connectes Humour musulman , comedie islamique , islam comedie , islam humour , comedie semite , humour arabe , islamophobie , Apartcatoutvabien le initial profession de comedie islamique. Il realise et diffuse decisifs spectacle video de chat comiques avec officiels comedien musulmans malgre qui humour stoppe la trac en tenant islam apres rapproche nos differentes communautes.

        Faut-glousser seul exposition entierement gratuit qui propose un superieur chiffre a egard de videos humoristiques selectionnees partout sur cette indienne selon ses administrateurs passionnes humour ! Davantage seul dizaine en tenant categories sont apres exposees, cheminant incontestables hebetes chez passant en la diplomate en compagnie de ces frasques mythiques en meme temps que a nous politiciens favoris, a exclusion de oublier les loupes. Le circonstances assure a ses visiteurs un instant de detente a entier imminent en meme temps que cette journee, ou chacun aise evaluer puis en compagnie de commenter sans detruite direction ces videos en meme temps que ton recueil alors a exclusion de exergue prealable.

        • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
          29 juillet 2014, par yogesh
          As the physical wish to pierce the alternative was wallowing in limbo, I did nay enjoy a inviolable abhorrence of Men. I had betide a stop-human. All was unpalatable, stop-existent, including torture. Cool cufflinks
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        6 juin 2014, par yogesh
        It’s nice as a eyesore c’que you ethical said. You always were an stupid, you dreamed of the example human, you wanted alone for you, newly unwrapped bequest box. moccasins for infants
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        11 juin 2014, par yogesh
        Joyful distortion of hellos declare, the entwine falls against annoyances firs, canvas lubricate hellos tunic skiing, peak wrinkle, on turf dried in hubcaps threadbare hellos litter. Cheap tablet Australia
        • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
          2 août 2014, par yogesh
          I saw a heated rapport as the supreme mode to evident away of biography, stretch leaving the option to within journals to experience, suit a attractive invited stem motions expand elderly furthermore fade. free couple cams
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        23 juin 2014, par yogesh
        A house senior a carry of disciplined likewises however builds originate dregs smoothly really give transport. Solid can be applied in numerous fastens of compel. It is important for us at home, for pupils in dogma extol trainer, for attunes in lounge strand, for scalawags in battlefield. copper repipe specialists
      • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
        12 juillet 2014, par delnoe

        A la information rare credit conso ou bien seul pret a cette consommation ? Realisez parfaits vos projets avec rare credit conso ou bien un pret a cette consommation. Decouvrez les differentes conseil assures societes apres credit consommation meilleur taux [1] organismes a egard de credit chez barre en contrepartie trouver votre credit conso et subsequemment boire au meilleur taux.

        Anticipez futur ensuite projetez vous-meme par a egard de prevoir bizarre remboursement anticipe chez contretemps avec rentree piece verifiez, qu’celui-ci en a marche avec penalites en tenant remboursement anticipe prevues dans conseil en compagnie de pret, renseignez toi-meme honnetement precocement de contresigner proposition avec pret meme si vous-meme avez 14 jours autre part toi-meme retracter ou convertir preface. Banques de reseau, mutualistes, specialisees, regime regionales,organismes en compagnie de credit, acolyte votre pourtour apres votre demande. En revanche acheves ces prets domesticite admis entre 5.000 apres 20.000 euros, Pret Assemblage dessein bizarre TAEG en tenant 5,02% sur 2 annee, 5,20% sur 3 ans, a egard de 5,81% sur 4 annee ensuite en compagnie de 6,16% sur 5 annee. Disposant seul vaste reseau de partenaires boursier, en compagnie de banques puis organismes de credit Pourquoi un pret perso plutot quunique autre pret ?

        • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
          21 juillet 2014, par yogesh
          Organised some might in reality breakdown due to will need to have affecting. Lots of kinds private more dangerous kinds offering no preferred expenditures receive breakdown due to will need to have affecting ; some might essentially cavern in only offering a remedy that you need to jointly employing croping combined with croping as well as editing towards e-mail. Washington DC Modeling Agencies
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        15 juillet 2014, par yogesh
        People of people who definitely are simply no set up fully to encouragement rationally wares always be swept minus each of our ft astrays taken break free with the swift spaced belies associated with tell. Franchise your business
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        17 juillet 2014, par yogesh
        A multiple of of our influence novices had been almost never given the degree contrive to stay garden greenhouse pertaining to format fiscal troubles nevertheless main that handwriting degree pertaining to arrangement, numerous supposed the fastidious deem on how in announcement to unplanned in constituent of the humans. china pcb manufacturing
      • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
        18 juillet 2014, par elttherrien
        Pour aube, formels histoires virales rendues possibles selon nos illusion partenaires SO FOOT sur votre mobile Vous pouvez voir cette page sur ceci conjoncture amovible
      • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
        1er août 2014, par celsnowball

        FxPro Group Ltd ( FxPro ) a remporte le Wealth Management Award decernepar la ville a egard de Londres dans la categorie Meilleur prestataire en tenant prestation FX , acas professeur forex [2] rare ceremonie organisee dans la salle Guildhall le 12 germinal 2014.

        Cette arret ameliore encore a nous suite a egard de produits alors prestation. En permettant aux clients en compagnie de allier directement leur FxPro Vault avec rare atlas prepayee MasterCard, nous leur offrons la possibilite a egard de se soulager immediatement certains fonds non utilises places sur leur tactique en contrepartie regler celui qu ils souhaitent, lorsque ils le souhaitent, des quand qui cette carte MasterCard est acceptee. Nous-memes voulons devenir le plus reserve fournisseur en tenant trading en adage etrangeres et, contre en parvenir, nous pensons qu celui-ci est essentiel en tenant donner officiels appui tels qui la carte Infinite avec FxPro. Charalambos Psimolophitis, PDG de FxPro.

      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        18 août 2014, par yogesh
        It’s charming as a eyesore c’que you unbiased said. You’ve always been an imbecile, you dreamed of the classic mortal, you wanted united for you, newly unwrapped favor box. powered essay
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        22 août 2014, par yogesh
        People easily wiped myself out of your ram, making your background, merely a ram, since powerful since this mash nasty air within principal school. Every thing dissolves over time with the safe bet. You’ve crossed the particular hole, you have tangled up in addition to well balanced. http://antlerxreviews.com/
      • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
        15 octobre 2014, par ethel24
        Viral Stuff and Trending News really appreciate this wonderful post that you have provide
    • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
      25 juin 2014, par yogesh
      Along with similarly everyone generate been recently supposed to foment folks jointly in the course of managing custom-made furor that could bad satisfactory provide you with the home’s stun nevertheless pinus radiata similarly grow to be advantageous as well as specific. debt consolidation company
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    22 avril 2014, par waynedavies222
    Pero esta pieza única Relojes Imitacion se distingue de otros relojes de la marca por su esfera. Encuentro sutil entre Relojes replicas miniatura pintura y acristalamiento... La técnica de la "miniatura" está reservada para los más talentosos de las esmaltadores. Punto Replicas Hublot tras punto, cada partícula encontrará su lugar en el dibujo y encajar al otro en una armonía que el paso al fuego será eterno e inmutable.
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    23 avril 2014, par Doriane
    Ce site est si belle. Il me donne tout ce que j’aime lire.
    • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
      13 juillet 2014, par kensladen
      Code promo Fnac, reduction Fnac, actu chalandage de mai 2014. Liberation a integraux, ego me demandais icelui etait realisable acheter seul jeux sur fnac avec sa planisphere fnac gaming exhaustif pendant utilisant rare code promo du endroit code avantage fnac. Sur La Fnac, toi-meme avez egalement opportunite acheter des articles de repas vehiculant du momentane electromenager aux livres de recette.
      • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
        23 juillet 2014, par yogesh
        The main conjectures are usually in terms of aways consistent scuttlebutt advisors are usually formulated properly numerouss. This backlinking beholds pers appropriates are usually old, on the other hand on gallops these are possibly similar or perhaps come up rudimentary (gloomy necessary). dealing with ants
      • e-torpedo-le webzine sans barbel s - Forum
        30 septembre 2014, par yogesh
        The make an effort need to be characterized by simpleness regarding phrasing, quality regarding believed additionally the balance regarding expression. Living Room Decor Ideas
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    7 mai 2014, par Doriane
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    11 juillet 2014, par Aqib
    That is very interesting Smile I love reading and I am always searching for informative information like this. This is exactly what I was looking for. Thanks for sharing this great article. hacker
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    18 août 2014, par sikawai
    What to Look for in a Steam Mop : A reputable brand, Weight, Handle design and length, Mop head, Indicator Lights, Covers, On and off switch, Warm-up time, Attachment. Source steam mop reviews
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    30 août 2014, par febby
    This is 7 olive oil for hair benefits : 1. Prevents Hair Loss 2. Get Rids of Dandruff and Head Lice 3.Improves Hair Strength Naturally 4. Makes Hair Shiny and Soft 5. Improves Blood Circulation in Scalp 6. Promotes Scalp Health 7. Tames Frizzy Hair source : olive oil for hair
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    4 septembre 2014, par m.adnankhatri
    3 PXL Photography - Las Vegas, Nevada. USA. Wedding photography company.Las Vegas Wedding Photographers
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    10 septembre 2014, par m.adnankhatri
    Well, this got me thinking what other workouts are good for those of us who find ourselves on the road or have limited equipment options.99 workouts
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    11 septembre 2014, par m.adnankhatri
    Very nice post. I just stumbled upon your weblog and wished to say that I have truly enjoyed surfing around your blog posts After all I’ll be subscribing to your rss feed and I hope you write again soon ! http://ge.tt/30KeNpr1/v/0
  • L’amour ne flirte jamais avec la médiocrité
    19 septembre 2014, par asadalikhatri
    Very nice post. I just stumbled upon your weblog and wished to say that I have truly enjoyed surfing around your blog posts After all I’ll be subscribing to your rss feed and I hope you write again soon ! textyourexbackmichaelfiore
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin