e-torpedo le webzine sans barbeles



Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï

Catégorie free littérature
Il y a (28) contribution(s).

Bien sûr... elle est là. Enveloppante, d’une blancheur immaculée qui brûle les yeux. Elle recouvre les toits, les arbres, les pelouses, les bêtes et les hommes leur offrant un vaste manteau hivernal. Les doigts sont gelés et la bouche crache une buée mutine pendant que des enfants exaltés se lancent des boules de neige en se vautrant voluptueusement sur le tapis cotonneux.

Bien sûr... je devrais me mêler à leurs jeux et balayer en un instant tous mes soucis. Goûter la joie innocente des générosités de la nature.

Bien sûr...je ne le fais pas.

Ils n’accepteraient pas qu’une femme de l’âge de leurs mères, déguenillée et hagarde, se mêle à eux. Toujours, les mioches protègent jalousement leur territoire, détestant toute intrusion extérieure. Alors je bifurque discrètement, bercée par leurs rires qui s’éloignent. Je traverse le sous-bois, consciente d’allonger mon parcours.

Les flocons légers et abondants accouchent d’une épaisseur impressionnante déposée sur la terre ébahie dans laquelle mes pieds s’enfoncent. C’est joli la musique d’une chaussure qui déchire le sol. Ca craque et ça rythme ma route, rompant la solitude poisseuse. Il faut que j’atteigne la ville avant la nuit. Le ciel épouse l’opalescence de la terre, je ne distingue plus l’horizon.

Tout tourne. Mon ventre crie famine.

Pourtant ma vie était différente, avant. La nostalgie ne sert à rien, à part fragiliser mon être. Le présent est ce qu’il est. Je dois le chevaucher.

C’est bizarre, souvent les gens pensent que les indigents sont également pauvres d’esprit, sinon ils seraient riches. Ben, voyons !... Ils s’accommodent de cette théorie fumeuse pour soulager les petits arrangements avec leur conscience. Moi, je sais que l’opulence n’a rien à voir avec l’intelligence. Marcher sur les os des frangines ou des frères demande un cynisme orphelin de tout battement d’humanité. Pourquoi devrais-je jouer une partition qui bousille non seulement mon organe vital mais également mes cinq sens ? ...

Tout ce blanc me rend sereine. Le paysage est d’une telle splendeur.

Débarrassé de toute salissure, propre, porteur de renouveau.

Les lumières de la ville clignotent. Déjà, l’ogresse se pare de lucioles féeriques et de guirlandes scintillantes. Les échoppes rivalisant d’imagination offrent aux regards enfantins des promesses enchanteresses. A chaque coin de rue, des magasins surpeuplés vendent des Pères Noël, en tranches de saucisson. Tous ces hommes à barbe frisée, habillés de rouge, déambulent sur les trottoirs, pancartes publicitaires fixées au dos.

Comment les parents expliquent-ils ces « miracles » à leur progéniture ?

Pourtant une chaleur gagne mon ventre. Les préparatifs festifs s’encanaillent à mes veines. J’appartiens encore à la transhumance. Lorsque j’aperçois des dindes huileuses, des boudins blancs, du foie gras étalés à la vitre des rôtisseries, je me repais de leurs saveurs n’écoutant que les borborygmes de mes entrailles. En ces jours particuliers, des assiettes à dégustation sont à la disposition des clients. Je me faufile dans les files d’attente, et goûte aux mets savoureux sans me soucier du cercle qui s’élargit à mon approche. Je me moque de l’hostilité anonyme. J’ai trop faim. Emportée par le tourbillon des couleurs, j’erre sur le pavé sali et piétiné. Je regarde les boutiques achalandées d’étoffes, de tissus soyeux, rêvant d’une robe chaude et bien coupée qui soulignerait ma maigre silhouette. J’anticipe un réveillon improbable où la beauté, le luxe et la volupté seraient au rendez-vous.

C’est pour cette raison que je me force à venir en ville. Le mirage est à portée de ma main. Si proche.

Mais il me faut repartir. L’ogresse va s’éteindre emmitouflée de ses excès pour mieux rebondir demain et le danger guette tout promeneur égaré. Les remparts ne protègent que ses familiers. Elle me repousse aux confins, soulignant sa puissance destructrice.

Mes pas me guident vers la route principale. A cette heure-ci, elle est désertique. Elle m’autorise un raccourci, appréciable pour mes membres engourdis. Des souvenirs d’enfance me remontent à la gorge. Le feu de bois dans la cheminée, la table rustique et cette lettre que j’adressais chaque année au Père Noël pour qu’il m’apporte dans son traîneau, une maman, trop tôt disparue. Il n’y entendait rien, ce demeuré !... il s’évertuait à m’imposer des belles-mères qui se débinaient, au premier rayon du soleil. La région d’adoption de mon géniteur étant désespérément dépeuplée. Elle faisait fuir les biches. Pourtant, je persistais à lui poster mes vœux épistolaires, regardant de mes grands yeux ronds si le ciel exaucerait l’impossible, en crachant une forme féminine dans la cheminée. Une gonzesse fidèle et aimante.

Mais on décrypte vite que Noël n’est qu’un conte inaccessible aux communs des mortels.

Il faut apprendre à se blinder. A vivre sa réalité.

La mienne est de rejoindre ma bicoque aux murs glacés.

J’entends le ronflement d’un moteur et des phares puissants balaient le paysage éclairant le macadam artificiellement. La voiture roule à vive allure. Elle me dépasse, m’évitant de justesse. Mais le virage qui se profile au loin la piège dans ses tentacules givrantes et je comprends que le drame peaufine sa machiavélique danse. Un bruit de tôles percute mes oreilles. La Mercedes s’est encastrée sous un arbre. Des cris stridents s’élèvent. Je cours, le pouls azimuté, vers le lieu de l’accident. Une petite fille, piégée sur le siège arrière, perfore de sa voix apeurée le silence inquiétant. Sa ceinture de sécurité refuse de lui obéir. Elle possède une longue chevelure blonde et son teint de porcelaine accentue ses traits d’une finesse irréelle. On dirait un ange en panique. La conductrice assommée, la tête dans les nuages, est déjà inconsciente. Je vérifie les battements de son coeur. Je coupe le moteur. Que faire ? ... Comment demander de l’aide ! ... Je détache la gamine qui subitement calmée, m’observe avec attention.

-  Tu es une sorcière qui va me faire du mal ou tu es une fée déguisée en pouilleuse ?

Je lui caresse doucement la joue et je m’aperçois qu’un filet rouge coule de sa tête.

-  Ta maman a-t-elle un téléphone portable ?

Elle me répond par la négative.

-  Ecoute, je vais retourner vers le centre chercher du secours. Regarde ta montre... dans moins de quinze minutes, le camion des pompiers sera là. Je te le promets.

-  Je ne veux pas rester ici avec maman qui dort. J’ai peur.

-  Mais si elle se réveille, tu dois être à ses côtés. Sinon elle va te chercher et s’angoisser.
-  On va lui écrire un mot. Je veux voyager sur ton balai !

Je la prends dans mes bras, gênée par l’odeur de remugle que je dégage, mais il n’y a plus de temps à perdre.

-  Comment t’appelles-tu ?

Son timbre cristallin me répond,

-  Émilie ! Et toi ?

-  Madame Jeanine !

Tellement longtemps que je ne communique plus avec les êtres humains !... Les mots semblent avoir déserté ma gorge. Pourtant, il faut que je lui parle. Des gouttelettes de sang parasitent ma main droite. La gamine ne se rend pas compte de son état.

Elle est anormalement euphorique.

-  Regarde les étoiles Emilie et devine laquelle est ma maison ?

Ma force est décuplée. Je ne sens ni le froid, ni la faim, ni la fatigue. J’ai maintenant un ange sur les épaules qui me guide et m’offre ses ailes. Nous volons vers des contrées bienfaitrices.

La première maison se profile. De la lumière et de nombreuses ombres l’habitent. Nous cognons à la porte. Un homme crie :

-  C’est pour quoi ?

J’ai juste le temps d’apercevoir son immense stature. La neige recueille ma carcasse, épuisée.

Lorsque je retrouve mes esprits, je suis allongée dans une chambre joliment décorée. Un chat noir est lové, à mes pieds. De bonnes odeurs de cuisine titillent mes narines.

-  Enfin, ce n’est pas trot tôt, tu es réveillée !

Emilie s’approche de mon lit, pipelette et joyeuse.

-  Tu nous en as fait des frayeurs. Je croyais que tu badinais avec les cieux !... Ca fait une semaine que je guette ton réveil !... Tu nous a sauvé la vie !... Si tu n’avais pas été là, nous serions mortes, les docteurs l’ont bien dit !...

Emilie se précipite en haut des escaliers et crie :

Papa, Maman.... Madame Jeanine a ouvert les yeux !...

Je découvre que nous sommes le 25 décembre. Pour la première fois de ma vie, je festoierai dans une vraie famille. Celle dont je rêvais, lorsque j’étais petite... toute petite. Et je me dis qu’il n’y a pas d’âge, pour que les vœux se réalisent.

Avec ou sans Père Noël.

Bien sûr... elle est toujours là. Enveloppante, d’une blancheur immaculée qui brûle les yeux. Elle recouvre les toits, les arbres, les pelouses, les bêtes et les hommes leur offrant un vaste manteau hivernal. Les doigts sont gelés et la bouche l’avale goulûment. Cette magnétique poudre blanche. Bien sûr... je devrais me mêler à leurs jeux et balayer en un instant tous mes soucis. Goûter la joie innocente des générosités de la nature.

Bien sûr...je ne le fais pas.

Dimanche 21 Octobre 2007

Cette nouvelle de Franca Maï "Madame Jeanine" est parue dans la revue CCAS infos N°285 (décembre 2007) sous le pseudo de France Baud.



Publié le 24 décembre 2010  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    26 décembre 2010, par Serge Rivron
    Un bien joli conte, qui sera je l’espère visité par quelques "amis" de Facebook, parce que je vais de ce pas le "partager".
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    20 décembre 2013, par alone17
    And with the Western already displaying a reduced hunger for atomic energy, it seems likely to become an ever more Oriental specialty. Kamagra Oral Jelly
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    20 décembre 2013, par alone17
    Japan’s past programs for atomic development will be organised up for much more time, quite probably permanently, but The philipines continues to be dedicated to the technological innovation. zalando alennuskoodi
    • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
      8 janvier 2014, par alone17
      Japan’s previous applications for nuclear growth will be organized up for much more time, quite probably completely, but The philipines remains devoted to the technology. baby monitor with camera
    • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
      13 janvier 2014, par alone17
      Japan’s previous applications for nuclear growth will be organized up for much a longer period, quite probably completely, but The philipines remains devoted to the technical innovation. pest control london
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    22 décembre 2013, par alone17
    Doctors are usually available, knowledgeable, and cost-effective here. I have a pharmacy right around the area. The co-pay was not too high-even for my higher education budget range. http://www.snapfragrance.com/dkny-perfume/
    • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
      5 janvier 2014, par alone17
      Cette magnétique poudre blanche. Bravissimo sûr... je devrais me mêler à leurs jeux et balayer en un immediate tous mes soucis. Goûter la joie innocente des générosités de la characteristics. baby shower hostess gifts
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    11 janvier 2014, par alone17
    We create sure you display every activity stay. Western household group as well as cup competitiions. Examine out "On The Box" for a finish routine. Commodities Investment
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    13 janvier 2014, par alone17
    We’ll have home-cooked and regional foods. The regional beauty makes this trip uncommonly versatile compared to many other Florida picture safaris. We’ll have possibilities for scenics, macro and lizard photography along with the parrots. new launch condo
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    17 janvier 2014, par alone17
    In our case that was The Northern Western Fund for Company Loans who instantly acknowledged the value and long-term benefits in what we wanted to do. valium side effects
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    30 janvier 2014, par alone17
    If your son or little girl often has issues knowing the mathematical ideas discovered in university and then implementing those ideas to the preparation issues, then an online preparation help service may be a useful device to enhance your kid’s qualities in arithmetic. see you
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    9 février 2014, par alone17
    The change allows a whole series of versatile military actions within the fight objective level, elements of a post-modern international plan that merge traditional diplomacy and municipal military factors. how to tighten skin
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    11 février 2014, par alone17
    As for Monday night we will NOT be offering a cheesy cover band, party favors, balloon drop & crappy California sparkling wine. bouteille de vin personnalisée
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    11 février 2014, par alone17
    For example, if you are a property broker, and want to post results on your website, you should seek a web style organization that knows about the property business and has created web pages for other property brokers. Tom Bunn
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    14 février 2014, par alone17
    Discovered in university and then implementing those ideas to the preparation issues, then an online preparation help service may be a useful device to enhance your kid’s qualities in arithmetic. lipozene review
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    15 février 2014, par alone17
    Ideas discovered in university and then implementing those ideas to the preparation issues, then an online preparation help service may be a useful device to enhance your kid’s qualities in arithmetic. vintage style engagement rings
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    19 février 2014, par alone17
    As a result of Pathfinder’s assistance, these treatment centers now provide contraception method method guidance and techniques moreover to main medical care and kid wellness solutions. pax vaporizer review
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    22 février 2014, par alone17
    It’s flea industry he finally uncovered. And not a wheel at a lower price, not a product new wheel, grayscale, that suits like a handwear cover to my bicycle Peugeot. He also organised the braking system, but on the light house, the task was even more complex and, by common contract, we offered the fix later. sensa reviews side effects
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    25 février 2014, par alone17
    Australia appearance for going into the forestely, you do not need a truth TV display to get you shifting.s. bubblegum casting
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    27 février 2014, par alone17
    Fingers are frozen and mouth spit a mist while mischievous children exalted hurl snowballs wallowing voluptuously on the fluffy carpet. carpet cleaning barry
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    4 mars 2014, par alone17
    Is your kid being affected by his/her mathematical preparation on a frequent basis ? If your son or little girl often has issues knowing the mathematical. how to enlarge pines size
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    5 mars 2014, par alone17
    I dont suppose Ive read anything like this before. So good to search out Any individual with single Some thoughts on this subject. realy thanks for starting this up. this website is one thing that’s needed on the net, somebody with a bit originality. accountants london
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    5 mars 2014, par alone17
    I have been looking for quite a while for details on this subject and no matter your website my Stored Some time I got to my preferred details. Your publish has-been very beneficial. Sandwich delivery
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    8 mars 2014, par alone17
    So good to search out Any individual with single Some thoughts on this subject. realy thanks for starting this up. this website is one thing that’s needed on the net, somebody with a bit originality. Togel Online
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    23 mars 2014, par alone17
    Yet the Virago-5 continues to make you suffer. You can not sit down and when you’re lying, it takes a barbarous pleasure in torturing you. Judi Casino
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    31 mars 2014, par alone17
    Sarkozy himself is racist crusade touching Roma aussi xenophobic versus the French of extrinsic cause. you can check here
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    14 avril 2014, par alone17
    Une voix au téléphone de plus en plus essoufflée et un corps encaissant les coups sur un group déloyal, crachant des règles faussées. Et puis, un jour. http://www.love2drive.co
  • Conte de Noël : Madame Jeanine une nouvelle de Franca Maï
    18 avril 2014, par Phoebe
    C’est une bonne histoire. J’ai vraiment apprécié. Merci pour le partage.
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin