e-torpedo le webzine sans barbeles


Frédéric Mitterrand et les moulins à vent

Publié le 14 janvier 2011


...Voir débarquer OIivier Henrard rue de Valois n’a pas vraiment, voire pas du tout, enchanté le ministre de la Culture. Frédéric Mitterrand, notait le Canard enchaîné de la semaine dernière, a fait valoir une certaine colère, à se faire imposer ce bonhomme.

Selon le Volatile, le ministre craint de se trouver sous « la tutelle d’un ancien collaborateur qui, en outre, l’avait quitté pour cause d’incompatibilité d’humeur ». Pas vraiment de quoi susciter le bonheur et la bonne entente dans le ministère. LePoint.fr avait à ce titre publié une belle chronique faisant état des tensions entre les deux hommes.

source : Actualités.com

L’Épitaphe de Villon ou " Ballade des pendus "

Frères humains, qui après nous vivez, N’ayez les coeurs contre nous endurcis, Car, si pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tôt de vous mercis. Vous nous voyez ci attachés, cinq, six : Quant à la chair, que trop avons nourrie, Elle est piéça dévorée et pourrie, Et nous, les os, devenons cendre et poudre. De notre mal personne ne s’en rie ; Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Se frères vous clamons, pas n’en devez Avoir dédain, quoique fûmes occis Par justice.

Toutefois, vous savez Que tous hommes n’ont pas bon sens rassis.

Excusez-nous, puisque sommes transis, Envers le fils de la Vierge Marie, Que sa grâce ne soit pour nous tarie, Nous préservant de l’infernale foudre. Nous sommes morts, âme ne nous harie, Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

La pluie nous a débués et lavés,

Et le soleil desséchés et noircis.

Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés, Et arraché la barbe et les sourcils. Jamais nul temps nous ne sommes assis Puis çà, puis là, comme le vent varie, A son plaisir sans cesser nous charrie, Plus becquetés d’oiseaux que dés à coudre. Ne soyez donc de notre confrérie ; Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,

Garde qu’Enfer n’ait de nous seigneurie : A lui n’ayons que faire ne que soudre.

Hommes, ici n’a point de moquerie ; Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre



Pour Contacter ROZOR c'est ici


La GALERIE DE ROZOR


Dessin précédent : Histoire d’Eau

Dessin suivant : Berlusconi de l’espèce libidineuse compulsive
envoyer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin