e-torpedo le webzine sans barbeles



Sexe et littérature d’aujourd’hui parTang Loaëc

Catégorie édition
Il y a (70) contribution(s).

petite étude des moeurs dans les lettres françaises de Olivier BESSARD-BANQUY

par Tang Loaëc

Sexe et littérature, le couple maudit est devenu le couple facile, il faut aller jusqu’en Russie pour qu’au 21ème siècle, un mauvais plaisant en Europe se mêle encore de faire le procès de la pornographie littéraire, et encore dans le procès contre Sorokine, en 2002, la justice de l’ère Poutine a elle aussi défendu l’auteur et débouté le plaignant.

Olivier Bessard-Banquy constate l’omniprésence de l’érotisme dans les lettres françaises contemporaines, pour en constater aussi les limites et la difficulté. Quand l’hommage à l’entrelacement des corps devient si répandu et presque figure obligée des romans de littérature générale, de quoi peut-on encore faire une œuvre spécifiquement érotique, comment conserver au sexe son pouvoir ébranlant ?

Par un renversement étonnant, mais peut-être explicable par des motifs économiques, Bessard-Banquy constate que les éditeurs qui ont défendu l’érotisme de tout temps par conviction, offrent aujourd’hui des œuvres moins obscènes que celles que promeuvent les maisons d’édition classiques, à la recherche du scandale et de sa médiatisation.

Les pornographes s’attachent encore au chant du corps, quand les maisons supposées littéraires recherchent dans la dégradation de la chair et des mœurs, un tableau en noir et souffre dont les secousses retiennent l’attention médiatique.

Grasset ou Denoël, avec Virginie Despentes ou Catherine Breillat, offrent de la sexualité une image parfois bien moins idéale que La Musardine ou les Editions Blanches.

On sent Bessard-Banquy plus proche de Jean-Jacques Pauvert, auquel il dédie le livre, ou de Spengler, Alexandrian (malgré ses préjugés peu homophiles) ou Annie Lebrun, lorsqu’ils sont prêts à porter l’érotisme du gouffre vers les étoiles, que des coups médiatiques qui étalent à la curiosité du lecteur timoré, mais enhardi par une apparence de légitimité littéraire,

une vision du sexe égocentrée.

A Darieusec, Breillat et à toute l’armée des scandaleuses que les éditeurs, pour dupliquer quelques devancières (Rey, Reyes), ont cherché à monter en associant un auteur féminin et un tapage facile, Bessard-Banquy préfère des auteurs moins obsédés d’eux-mêmes, qui ne passent pas leur temps par-dessus l’épaule du partenaire ou celle du lecteur,

à regarder leur propre image dans un miroir ou les colonnes de leurs à valoir.

Du style de Virginie Despentes, il relève : « vocabulaire digne d’un élève de sixième (redoublant), syntaxe incorrecte comme si la langue elle aussi devait être violentée dans cette opération de délinquance totale, culte aveugle des anglicisme (...), tous les ingrédients du roman chez Despentes sont en résonance avec l’indigence du récit ».

Il ne cache pas ses préférences. Son panorama des lettres françaises fait plus volontiers l’éloge d’Esparbec, en lequel Bessard-Banquy voit un pornocrate engagé dans une vraie démarche littéraire : « Le style est sec, sûr, enlevé à certains moments et abattu à d’autres. Il est en symbiose avec le projet même du livre » (Le Pornographes et ses modèles - La Musardine).

Il n’est pas utile de reprendre ici tous les auteurs (Michel Houellebecq, Hervé Guibert, Nelly Arcan, Camille Laurens, Catherine Millet, Pascal Bruckner, Anna Rozen et beaucoup d’autres) et tous les romans que cet essai passe au crible d’un vrai regard de lecteur exigeant et d’une analyse des rapports sexuels et sociaux.

L’essai de Bessard-Banquy est à lire, pour sa richesse et parfois la saveur de ses traits.

Au terme de ce parcours, son constat dans un univers où l’assaut de la médiocrité commerciale contre le difficile et le beau est flagrant, reste celui d’un domaine littéraire érotique qui se distingue encore, par son corps à cœur avec l’intime.

La banalisation du sexe ne neutralise pas encore sa portée.

Source : La Vénus littéraire



Publié le 5 février 2011  par Tang Loaëc


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin