e-torpedo le webzine sans barbeles



The girl from Ipanema (Joao Gilberto 1963) par jimboland

Catégorie Musique
Il y a (44) contribution(s).

The girl from Ipanema création de l’immense Antonio Carlos Jobim ,est de manière indiscutable l’un des titres emblématiques de la bossa-nova brésilienne , il est également depuis plusieurs décennies l’un de mes titres fétiches.

(JPEG)

Le titre en était d’abord Menina que Passa (Fille qui passe), et la première strophe complètement différente. Elle avait été composée pour une comédie musicale, Dirigível (Blimp), sur laquelle Tom Jobim et Vinícius de Moraes travaillaient. Mais aucun des deux auteurs n’était satisfait de cette version.

Le texte définitif de la chanson a été inspiré par une jeune fille de 19 ans, Heloisa Pinheiro, qui vivait à Ipanema, quartier chic de Rio de Janeiro. Elle passait chaque jour pour aller à la plage devant le bar Veloso dont Tom Jobim et Vinícius de Moraes étaient des habitués

Un nombre incalculable de versions en ont étés proposées avec plus ou moins de réussite mais l’original savoureux et moelleux de Joao Gilberto reste indépassable et indémodable.Cette version est présente sur le célébrissime album Getz/Gilberto paru en 1963.Avec ce titre devenu universel Joao Gilberto ,né au brésil dans l"état de bahia en 1931 a donné pour l’éternité ses lettres de noblesse a la ’Bossa Nova ’

Titre idéal a glisser dans un lecteur CD entre 0 h et 4 h du matin ,c’est une chanson qui a l’image du Christ du ’Corcovado ’ symbolise et représente le brésil , un titre magique que l’on peut définir comme un hymne absolu a la paresse ,au ’farniente ’ et a la douceur de vivre , trois vertus dont le monde d’aujourd"hui a bien besoin.

Paroles :

Tall and tan and young and lovely
The girl from Ipanema goes walking
And when she passes, each one she passes goes - ah

When she walks, she’s like a samba
That swings so cool and sways so gentle
That when she passes, each one she passes goes - ooh

(Ooh) But I watch her so sadly
How can I tell her I love her
Yes I would give my heart gladly
But each day, when she walks to the sea
She looks straight ahead, not at me

Tall, (and) tan, (and) young, (and) lovely
The girl from Ipanema goes walking
And when she passes, I smile - but she doesn’t see
(doesn’t see)
(She just doesn’t see, she never sees me, ...)

Bien evidemment impossible d’evoquer ce titre mythique sans parler des interprétations (entre autres) de Frank Sinatra ,Nat King Cole , Ella Fitzgerald , Bebel Gilberto ( fille de Joao Gilberto) ou encore le méconnu Lou Rawls

la légende prétend (comment le vérifier ?)que ’the girl from Ipanema ’ reste le deuxième titre le plus enregistré au monde apres ’yesterday des Beatles

Jimbo

Source : Jimboland



Publié le 29 mars 2011  par Jimbo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin